suivi , évolution de l'activité solaire 2018 , 1er semestre

Phénomènes Climatiques en rapport avec le Soleil. Le cycle 24 devrait être faible, voici une question majeure sur l'influence climatique de notre prochaine decennie.

Modérateurs: cartesien66, williams

Re: suivi , évolution de l'activité solaire 2018 , 1er semestre

Messagepar cartesien66 » 09 Janvier 2018, 04:22

1 région active et 3 TS observées
WDC silso -> 13 / 06 stations
NOAA -> 13
SWPC -> 14
Flux solaire -> 70
https://www.spaceweatherlive.com/en/rep ... spotreport

Image
Image
It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong.
Richard P. Feynman
Avatar de l’utilisateur
cartesien66
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 15015
Inscrit le: 26 Novembre 2011, 12:53
Localisation: Contreforts du Canigou

Re: suivi , évolution de l'activité solaire 2018 , 1er semestre

Messagepar cartesien66 » 10 Janvier 2018, 04:01

1 région active et 3 TS observées
WDC silso -> 14 / 04 observatoires
NOAA -> 13
SWPC -> 14
Flux solaire -> 71
https://www.spaceweatherlive.com/en/rep ... spotreport
Image
It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong.
Richard P. Feynman
Avatar de l’utilisateur
cartesien66
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 15015
Inscrit le: 26 Novembre 2011, 12:53
Localisation: Contreforts du Canigou

Re: suivi , évolution de l'activité solaire 2018 , 1er semestre

Messagepar cartesien66 » 11 Janvier 2018, 04:07

1 région active et 1 TS observées
WDC silso -> 23 / 05 stations
NOAA -> 11
SWPC -> 12
Flux solaire -> 70
https://www.spaceweatherlive.com/en/rep ... spotreport

Image
Image
It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong.
Richard P. Feynman
Avatar de l’utilisateur
cartesien66
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 15015
Inscrit le: 26 Novembre 2011, 12:53
Localisation: Contreforts du Canigou

Re: suivi , évolution de l'activité solaire 2018 , 1er semestre

Messagepar cartesien66 » 12 Janvier 2018, 04:10

1 région active et 2 TS observées
WDC silso -> 11 / 06 stations
NOAA -> 12
SWPC -> 13
Flux solaire -> 72
https://www.spaceweatherlive.com/en/rep ... spotreport
Image
It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong.
Richard P. Feynman
Avatar de l’utilisateur
cartesien66
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 15015
Inscrit le: 26 Novembre 2011, 12:53
Localisation: Contreforts du Canigou

Re: suivi , évolution de l'activité solaire 2018 , 1er semestre

Messagepar cartesien66 » 13 Janvier 2018, 04:25

SPOTLESS
WDC silso -> 00 / 09 stations
NOAA -> 00
SWPC -> 00
Flux solaire -> 71
https://www.spaceweatherlive.com/en/rep ... spotreport

Image
Image
It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong.
Richard P. Feynman
Avatar de l’utilisateur
cartesien66
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 15015
Inscrit le: 26 Novembre 2011, 12:53
Localisation: Contreforts du Canigou

Re: suivi , évolution de l'activité solaire 2018 , 1er semestre

Messagepar cartesien66 » 14 Janvier 2018, 04:27

SPOTLESS
WDC silso -> 00 / 05 stations
NOAA -> 00
SWPC -> 00
Flux solaire -> 71
https://www.spaceweatherlive.com/en/rep ... spotreport
Image
It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong.
Richard P. Feynman
Avatar de l’utilisateur
cartesien66
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 15015
Inscrit le: 26 Novembre 2011, 12:53
Localisation: Contreforts du Canigou

Re: suivi , évolution de l'activité solaire 2018 , 1er semestre

Messagepar cartesien66 » 15 Janvier 2018, 04:33

SPOTLESS
WDC silso -> 00 / 12 observatoires
NOAA -> 00
SWPC -> 00
Flux solaire -> 71
https://www.spaceweatherlive.com/en/rep ... spotreport

Image
Image
It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong.
Richard P. Feynman
Avatar de l’utilisateur
cartesien66
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 15015
Inscrit le: 26 Novembre 2011, 12:53
Localisation: Contreforts du Canigou

Re: suivi , évolution de l'activité solaire 2018 , 1er semestre

Messagepar merle » 15 Janvier 2018, 22:02

Intensification des rayons cosmiques, grand minimum solaire et climat de la Terre
Publié le 13 décembre 2017 dans les catégories Changements de la terre .

Les données fournies par les étudiants de Earth to Sky Calculus et Dr. Tony Phillips de SpaceWeather.com montrent que les niveaux de rayons cosmiques s'intensifient, comme le Solar Minimum approche, avec une augmentation d'environ 13% en Mars 2015. Cet article donne un bref aperçu des conséquences pour notre planète.
Le rythme accéléré de l'immaculation est un signe que Solar Minimum approche", explique le Dr Phillips, ajoutant que les prévisionnistes s'attendent à ce que le cycle des taches solaires atteigne son point culminant en 2019-2020.
Au cours du cycle de la tache solaire, toute l'héliosphère change sa personnalité avec de nombreuses conséquences pour l'espace autour de notre planète.L'un des changements les plus importants implique des rayons cosmiques, rayonnement de haute énergie atteignant la Terre depuis l'espace profond. les rayons cosmiques s'intensifient.
Intensification des rayons cosmiques
La raison principale pour laquelle les rayons cosmiques s'intensifient est le Soleil, dit-il. Les nuages ​​d'orage solaires tels que les éjections de masse coronales balaient les rayons cosmiques lorsqu'ils passent à côté de la Terre. Pendant le maximum solaire, les CME sont abondants et les rayons cosmiques sont tenus à distance. Maintenant, cependant, le cycle solaire oscille vers un minimum solaire profond permettant aux rayons cosmiques de revenir. Une autre raison pourrait être l'affaiblissement du champ magnétique de la Terre, qui nous aide à nous protéger des radiations dans l'espace lointain.Leurs données montrent que les niveaux de rayons cosmiques s'intensifient avec une augmentation d'environ 25% les derniers résultats, en date du 6 mai 2017.
Alors, quels sont exactement les rayons cosmiques et comment cela nous affecte-t-il?
Les rayons cosmiques sont des photons hautement énergétiques et des particules subatomiques traversant l'espace à une vitesse proche de celle de la lumière. Ils sont accélérés par des supernovas distantes et d'autres événements violents.Les rayons cosmiques pénètrent suffisamment les compagnies aériennes commerciales, les passagers de dosage et les équipages de conduite que les pilotes sont classés comme travailleurs de radiation professionnelle. Certaines recherches montrent que les rayons cosmiques peuvent semer des nuages et déclencher la foudre , altérant potentiellement le temps et le climat. En outre, il existe des études reliant les rayons cosmiques avec les arythmies cardiaques dans la population générale.Toutes les parties du monde connaîssent des niveaux élevés de rayons cosmiques, dont la quantité varie d'un endroit à l'autre en fonction de la protection inégale offerte par le champ magnétique de notre planète.
Grand minimum solaire et climat de la Terre
Le Soleil évolue vers une période de moindre activité et entre dans un grand minimum solaire.Dans une étude publiée le 18 septembre 2017, la nasa a examiné les impacts climatiques potentiels de l'apparition d'un grand minimum solaire «semblable à celui de Maunder minimum» en utilisant un modèle global de climat global. Les résultats montrent qu'une forte baisse de l'activité solaire au cours du 21ème siècle pourrait avoir des impacts importants sur la stratosphère et le climat de surface régional. Compte tenu du rôle fondamental de l'énergie solaire dans le système climatique, une période de faible activité solaire peut avoir des conséquences importantes sur l'état de la stratosphère et de la troposphère, et ce sont ces aspects qui sont au centre de cette étude Il a été constaté, par exemple, que les hivers en france deviennent plus froids et ont tendance à se produire plus fréquemment pendant les périodes de faible activité solaire.un nouveau document scientifique rédigé par sept scientifiques affiliés à l'Académie des sciences de Russie publié en mars 2017 fait valoir que plus le flux de rayons cosmiques augmente, plus les nuages ​​se forment à l'échelle mondiale. La couverture nuageuse signifie qu'une plus grande quantité de rayonnement solaire est bloquée de manière correspondante à la surface de la Terre (océans). Avec une augmentation de la couverture nuageuse mondiale prévue pour les décennies à venir (en utilisant l'analyse des tendances), un refroidissement très net est prévu.D'autres soutiennent que le climat de la Terre est le résultat de processus cycliques de longueurs d'onde variables. Le Dr. Norman Page, par exemple, attribue les changements climatiques aux cycles naturels (60 ans et millénaires) de l'activité solaire (et aux changements de la couverture nuageuse), et note que l'augmentation de l'activité solaire depuis les profondeurs du Petit Âge Glaciaire a été le facteur climatique prédominant. Le pic millénaire de l'activité solaire s'est produit vers 1991, avec le pic de température correspondant (décalé) en 2004. Au cours des deux prochaines années 2019/2020, la température devrait baisser de manière significative, affirme-t-il.
Le refroidissement de 2019/ 2020 ramènera les températures mondiales à leur niveau des années 1940 à 1960. L'Arctique gèlera solidement et rapidement d'ici 2020 et permettra ainsi à beaucoup plus d'air arctique de se développer et de se déplacer vers le sud en direction de la Grande-Bretagne,ainsi que ces pays voisin . Attendez-vous, d'ici la fin des années 2020, à ce que les températures hivernales soient encore plus froides que celles des années 1940 à 1960. Cela durera 60 à 100 ans, puis un réchauffement progressif vers le prochain cycle de réchauffement planétaire qui ne sera pas aussi chaud que celui dont nous sortons maintenant.
Quoi qu'il arrive dans les années à venir, il est raisonnable de dire que nous devrions être prêts à tout.

Bonne Année à tous.A bientôt. :coeur: :hello:
merle
Preview
Preview
 
Messages: 157
Inscrit le: 21 Octobre 2017, 17:33

Re: suivi , évolution de l'activité solaire 2018 , 1er semestre

Messagepar nanuq » 15 Janvier 2018, 23:20

@Merle..
J'ai lu ton post en diagonale! Selon toi, à quoi sert le suivit de Cartésien...??? C'est sympas les copiés collés mais si tu posais une ou deux questions au boss (Cartésien) tu comprendrais assez vite que tu ne comprends pas, mais alors vraiment pas , le sujet et le suivit qu'il fait (désolé).
Je peux comprendre que le printemps approche (même si le merle chante toute l'année) mais, non de non, pose une ou deux questions avant de poster! Juste pour comprendre le suivit!!! :flowers:

Toute mon amitié Merle..(J'adore cet oiseau aux mélodies incroyable).. :o

Nanuq
Image
Avatar de l’utilisateur
nanuq
V.I.P.
V.I.P.
 
Messages: 2125
Inscrit le: 07 DĂ©cembre 2014, 12:42

Re: suivi , évolution de l'activité solaire 2018 , 1er semestre

Messagepar the fritz » 16 Janvier 2018, 00:06

@Merle
Et-il possible de débattre amicalement sur ce forum sans se faire « saquer » par des personnes à l’égo surdimensionné?
Un forum se veut social par ses échanges et une volonté de partage et d’apprentissage entre et avec tous (le WEB)!
Si certaines personnes se sentent le devoir de modérateur (alors qu’ils ne le sont pas), de Guru et dictateur tout puissant, je leurs conseillerais d’aller prêcher leurs bonnes paroles sur des sites réchauffiste comme info climat (pour un site francophone)! Vous voulez changez le monde Messieurs, vous en avez les couilles et le verbe pour en débattre? Alors faites le et suivez mon exemple!
A bientôt sur info climat… (rire)

C'est signé NANUQ sur skyfall
ImageImage
the fritz
Expert
Expert
 
Messages: 938
Inscrit le: 07 Mai 2010, 19:32

PrécédentSuivant

Retour vers Effets de l'activité solaire

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)