Cycle solaire et prévision cycle solaire n°25

Phénomènes Climatiques en rapport avec le Soleil. Le cycle 24 devrait être faible, voici une question majeure sur l'influence climatique de notre prochaine decennie.

Modérateurs: cartesien66, williams

Re: Cycle solaire et prévision cycle solaire n°25

Messagepar xris » 29 Juillet 2016, 09:28

Certes, les nombres de wolf ont été révisés, mais au pifomètre, car nous ne disposons pas de relevés satellites de l'époque !
Image
xris
Banni
Banni
 
Messages: 172
Inscrit le: 14 Juin 2016, 19:17

Re: Cycle solaire et prévision cycle solaire n°25

Messagepar williams » 29 Juillet 2016, 10:54

xris a écrit:Certes, les nombres de wolf ont été révisés, mais au pifomètre, car nous ne disposons pas de relevés satellites de l'époque !


Oui à l'époque on n'avait de satellites mais il faut voir qu'avec une lunette on pu apercevoir les taches solaires tel comme Galilée, Schwabe,... l'ont fait et ont permis après cela au suisse Rudolf Wolf de Berne, (plus tard Zurich) en 1848, de faire la "numérotation des taches solaires de Zurich" une méthode de mesure, encore utilisée, du nombre de taches solaires (accordant une importance particulière aux groupes).

Par exemple pour avoir une idée avec une lunette de 60 mm (pas tellement grande) voici comment peu apparaître une grosse tache solaire que j'ai photographié le 21/07/2004 : https://www.flickr.com/photos/113385579 ... 351110134/

Puis il faut voir que la mise à jours des données SSN qu'il y a eu en 2015 n'a rien à voir avec les données du 17, 18 et 19ème siècles puisque même les données du 20 et 21ème siècles ont été modifié c'est à dire que tous ont été augmentées sans que soit changé la variation. Donc à part remonter la valeur des données du nombre de wolfs je ne voit pas l'utilité.

En dehors des théories sur le fonctionnement de l'activité solaire ( dynamo , double dynamo , barycentre , géantes gazeuses , loi . G. O , etc ) , il faut aborder ce que l'on connait , a savoir le schéma magnétique cyclique dont dépend le nombre de ssn .


Sur cette page et la seconde de mon 2ème site il y a plus d'infos sur ce que l'on connait sur le Soleil, son mécanisme... de l'activité solaire qui dépend principalement de sa rotation différentielle.

Williams
Mon site : VOYAGE AU COEUR DE LA CLIMATOLOGIE : http://la.climatologie.free.fr/

ImageImage
Avatar de l’utilisateur
williams
Admin Site Partenaire
Admin Site Partenaire
 
Messages: 6680
Inscrit le: 23 Avril 2010, 11:53

Re: Cycle solaire et prévision cycle solaire n°25

Messagepar cartesien66 » 29 Juillet 2016, 12:34

de l'activité solaire qui dépend principalement de sa rotation différentielle.


Pas d'accord , la rotation différentielle étire le champ nord-sud et inversement en zone de convection ( zone royale ) , rien de plus . C'est la force de ce champ magnétique qui est responsable de l'activité solaire ( j'entends SSN ) dans sa capacité à freiner la convection qui tend à pousser ce champ en surface .( avis profane évidemment ) . ;-)
Image
It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong.
Richard P. Feynman
Avatar de l’utilisateur
cartesien66
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 15097
Inscrit le: 26 Novembre 2011, 12:53
Localisation: Contreforts du Canigou

Re: Cycle solaire et prévision cycle solaire n°25

Messagepar NoaaDeosunActiv » 30 Juillet 2016, 16:22

Tiens, tiens la plus grande Ă©ruption Ă©tait le jour de mon anniversaire : 9 Aout avec la X 6 :)

Super post sinon bien documenté et concis. :hello:
Image
Avatar de l’utilisateur
NoaaDeosunActiv
Membre Confirmé
Membre Confirmé
 
Messages: 295
Inscrit le: 26 Octobre 2015, 18:44

Re: Cycle solaire et prévision cycle solaire n°25

Messagepar williams » 30 Juillet 2016, 18:52

cartesien66 a Ă©crit:
de l'activité solaire qui dépend principalement de sa rotation différentielle.


Pas d'accord , la rotation différentielle étire le champ nord-sud et inversement en zone de convection ( zone royale ) , rien de plus . C'est la force de ce champ magnétique qui est responsable de l'activité solaire ( j'entends SSN ) dans sa capacité à freiner la convection qui tend à pousser ce champ en surface .( avis profane évidemment ) . ;-)


Oui mais Cartesien66 qu'est-ce qui influence le champs magnétique c'est sa rotation et comme elle est différentielle c'est ce qui fait qu'il y a le cycle de 11 ans et donc que tout les 11 ans l'activité du Soleil est plus importante comme le champ magnétique Nord et Sud

Lit par exemple ici cette page de NASA => http://solarscience.msfc.nasa.gov/dynamo.shtml


"L'effet Omega

Les champs magnétiques à l'intérieur du Soleil sont étirés et enroulés autour du Soleil par rotation différentielle - la variation de la vitesse de rotation en fonction de la latitude et de rayon dans le Sun. Ceci est appelé l'oméga-effet après la lettre grecque utilisée pour représenter la rotation. la rotation différentielle du Soleil avec la latitude peut prendre une ligne de champ magnétique orienté nord-sud et l'enrouler une fois autour du Soleil dans environ 8 mois.

L'effet Alpha

La torsion des lignes de champ magnétique est causée par les effets de la rotation du Soleil. Ceci est appelé l'alpha-effet après la lettre grecque qui ressemble à une boucle torsadée. Les premiers modèles de la dynamo du Soleil supposé que la torsion est produite par les effets de la rotation du Soleil sur de très grands flux convectifs qui transportent la chaleur à la surface du Soleil. Un problème avec cette hypothèse est que la torsion attendue est beaucoup trop et il produit des cycles magnétiques qui ne sont que quelques années de longueur.

Modèles dynamo plus récentes supposent que la torsion est due à l'effet de la rotation du Soleil sur la hausse des "tubes" du champ magnétique des profondeurs du Soleil La torsion produit par l'effet alpha fait des groupes de taches solaires qui obéissent à la loi de Joy et rend également le champ magnétique inverse d'un cycle de taches solaires à la (prochaine loi de Hale ).
"

Voici aussi une traduction vite faite d'un autre site :

"Le cycle de 11 ans des taches solaires est la moitié d’un cycle de dynamo solaire 22 ans Babcock – Leighton, qui correspond à un échange oscillatoire de l’énergie entre toroïdal et poloïdal le champ magnétique solaire. Au maximum du cycle solaire, le champ magnétique dipolaire poloïdal externe est près de son cycle de dynamo minimale à la traction, mais un champ interne toroïdal quadripolaire, généré par la rotation différentielle dans la tachocline, est presque sa force maximale. À ce stade du cycle de la dynamo, remontée d’eau flottante dans la zone de Convection forces émergence du champ magnétique toroïdal par le biais de la photosphère, donnant lieu à des paires de taches solaires, à peu près aligné est-ouest avec une polarité magnétique opposée. La polarité magnétique de paires de taches solaires alterne chaque cycle solaire, un phénomène appelé le cycle de Hale.

Au cours de la phase de déclin du cycle solaire, énergie passe du champ magnétique toroïdal interne au champ poloïdal externe, et taches solaires diminuent en nombre. Au minimum solaire, le champ toroïdal est, en conséquence, à sa puissance minimale, les taches solaires sont relativement rares et le champ poloïdal est à sa puissance maximale. Lors du prochain cycle, rotation différentielle transforme l’énergie magnétique de la poloïdal le champ toroïdal, avec une polarité qui est en face du cycle précédent. Le processus exploite continuellement, et dans un scénario idéalisé et simplifié, chaque cycle de tache solaire de 11 ans correspond à un changement de la polarité du champ magnétique à grande échelle du soleil.
".

Comme il est dit la rotation différentielle est ce qui joue un rôle primordial dans l'activité solaire et le cycle 11 et 22 ans en variant le champ magnétique du Soleil.

Williams
Mon site : VOYAGE AU COEUR DE LA CLIMATOLOGIE : http://la.climatologie.free.fr/

ImageImage
Avatar de l’utilisateur
williams
Admin Site Partenaire
Admin Site Partenaire
 
Messages: 6680
Inscrit le: 23 Avril 2010, 11:53

Re: Cycle solaire et prévision cycle solaire n°25

Messagepar cartesien66 » 31 Juillet 2016, 04:09

Je crois que l'on ne s'est pas compris , je n'aborde pas le mécanisme mais la force du dit champ magnétique qui est indépendant de la rotation différentielle , si ça n'était pas le cas nous aurions des cycles solaires très semblables en intensité puisque cette rotation est quasi immuable . ;-)
Image
It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong.
Richard P. Feynman
Avatar de l’utilisateur
cartesien66
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 15097
Inscrit le: 26 Novembre 2011, 12:53
Localisation: Contreforts du Canigou

Re: Cycle solaire et prévision cycle solaire n°25

Messagepar williams » 31 Juillet 2016, 10:36

cartesien66 a écrit:Je crois que l'on ne s'est pas compris , je n'aborde pas le mécanisme mais la force du dit champ magnétique qui est indépendant de la rotation différentielle , si ça n'était pas le cas nous aurions des cycles solaires très semblables en intensité puisque cette rotation est quasi immuable . ;-)


Donc voudrais-tu dire que pour la cause du cycle de 11 ans oui cette rotation différentielle en est bien la cause comme je le dit mais pas pour le cycle solaire Suess (180 ans) qui fait que les cycles solaire de 11 ans sont en moyenne de plus en plus fort sur 90 ans puis de plus en plus faible pendant 90 ans donnant son cycle d'une durée de 180 ans et ni pour la loi de G.O. qui montre que d'un cycle à l'autre l'intensité n'est pas le même comme un cycle numéroté impair est plus actif et donc avec plus de taches solaires que le cycle numéroté pair le précédant ??

Car le cycle de Suess et la loi de G.O. sont se qui font que les cycles solaires n'ont pas la mĂŞme amplitude les un les autres.

Williams
Mon site : VOYAGE AU COEUR DE LA CLIMATOLOGIE : http://la.climatologie.free.fr/

ImageImage
Avatar de l’utilisateur
williams
Admin Site Partenaire
Admin Site Partenaire
 
Messages: 6680
Inscrit le: 23 Avril 2010, 11:53

Re: Cycle solaire et prévision cycle solaire n°25

Messagepar cartesien66 » 01 AoĂ»t 2016, 05:59

Je dis que la rotation différentielle est responsable de l'apparition des régions en zone royale , pas de la force des champs magnétiques des dites régions . Quant aux différents cycles , que je ne conteste pas puisque je ne m'en suis jamais vraiment préoccupé , ça reste des statistiques observationnelles d'une occurrence moyenne sans explication du pourquoi et du comment ( basées sur les reconstructions dont on connait les limites et les incertitudes )
Image
It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong.
Richard P. Feynman
Avatar de l’utilisateur
cartesien66
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 15097
Inscrit le: 26 Novembre 2011, 12:53
Localisation: Contreforts du Canigou

Re: Cycle solaire et prévision cycle solaire n°25

Messagepar merle » 20 Novembre 2017, 20:01

Minimum de Maunder.
En astronomie, le minimum de Maunder correspond à une époque, approximativement située entre 1645 et 1715, durant laquelle le nombre de taches solaires (et son activité de surface) était significativement plus faible qu'aujourd'hui.Le minimum de Maunder correspond à un déficit marqué du nombre de taches solaires entre 1645 et 1715. Un siècle après le minimum de Maunder eut lieu le minimum de Dalton. Indépendamment de ces périodes de minimum apparaît très clairement une modulation du nombre de taches solaires, suivant le cycle solaire d'environ 11 ans.Activité solaire depuis l'an 900, mesurée par la variation de quantité de carbone 14 dans le bois, par rapport à l'actuelle. Plus l'activité solaire est importante, moins il y a de carbone 14 produit dans l'atmosphère et le bois, car les vents solaires dévient les rayons cosmiques à l'origine du carbone 14.
Cette époque correspond au cœur d'une période, appelée petit âge glaciaire, où le climat terrestre était assez froid, du moins en Europe, en Amérique du Nord et en Chine. Le climat terrestre serait donc au moins en partie fonction de l'activité magnétique du Soleil. Deux hypothèses sont évoquées :
la variation du rayonnement solaire,
la modulation du flux des rayons cosmiques par le vent solaire.
On a observé suffisamment de taches durant le minimum de Maunder pour pouvoir en extrapoler les cycles solaires. Les maximums ont eu lieu en 1676, 1684, 1695, 1705 et 1716.
L'activité était concentrée dans l'hémisphère sud du soleil, sauf dans le cas du dernier cycle, où des taches apparurent aussi au nord.Dans la première partie du xixe siècle eut lieu une autre période, moins marquée, de diminution du nombre des taches solaires observées. Cette période est appelée minimum de Dalton.
Avant l'ère télescopique et l'observation systématique des taches solaires, il semble y avoir eu, entre 1420 et 1570 une autre période de faible activité solaire, appelée minimum de Spörer. Ce minimum est indirectement déduit de l'étude de rapports isotopiques de divers éléments chimiques qui semblent directement corrélés avec l'activité solaire.
A bientĂ´t. :coeur:
merle
Banni
Banni
 
Messages: 182
Inscrit le: 21 Octobre 2017, 17:33

Re: Cycle solaire et prévision cycle solaire n°25

Messagepar merle » 20 Novembre 2017, 20:17

Minimum de Dalton.
Le minimum de Dalton est une période de faible activité solaire, nommée d'après le météorologiste anglais John Dalton, qui s'est étalée des années 1790 à 18301. Comme le minimum de Maunder et le minimum de Spörer, le minimum de Dalton coïncide avec une période froide. Par exemple, la station d'Oberlach en Allemagne a mesuré une baisse des températures moyennes de 2 °C durant plus de 20 ans2. L'année sans été, en 1816, a eu lieu durant le minimum de Dalton, bien que son origine soit très vraisemblablement l'éruption volcanique du Tambora en Indonésie.
La cause précise de cette baisse des températures durant cette période n'est pas bien connue.
Le minimum de Dalton a eu lieu au début du xixe siècle. Indépendamment des périodes de minimum apparaît très clairement une modulation du nombre de taches solaires, suivant le cycle solaire d'environ 11 ans

A bientĂ´t. :freeze: :langue3:
merle
Banni
Banni
 
Messages: 182
Inscrit le: 21 Octobre 2017, 17:33

PrécédentSuivant

Retour vers Effets de l'activité solaire

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)

cron