Interactions entre les nuages et le climat - CLOUD

Comment les nuages impactent ils le climat; et comment réagissent-ils à l'évolution climatique?

Entre réchauffement et refroidissement, quelle sera l'évolution du climat de demain?

Modérateurs: cartesien66, williams

Re: Interactions entre les nuages et le climat - CLOUD

Messagepar nanuq » 01 AoĂ»t 2015, 10:42

Oui, ce que je voulais dire, c'est qu'il me semble que l'étude de Svensmark est basée en Atlantique.. (je crois)
Peut ĂŞtre est-ce pour cela que les moyenne globale ne montre pas l'Ă©volution des nuages bas?
Que Sebb Ă  soulever une interrogation, la production de souffre.
Les océans produisent du souffre, planctons, sel marin, DMS etc.. selon la température des océans.. (oscillation exemple, comme tu le dit, la PDO..En plus des phénomènes d'humidité dans la troposphère. Je pense à l'Enso ...
Image
Et qu'il a probablement un effet sur les rayons cosmique..(voir graphique sur la répartitions des rayons comiques sur notre planète..) :hello:
Dernière édition par nanuq le 01 Août 2015, 13:38, édité 1 fois au total.
Image
Avatar de l’utilisateur
nanuq
V.I.P.
V.I.P.
 
Messages: 2105
Inscrit le: 07 DĂ©cembre 2014, 12:42

Re: Interactions entre les nuages et le climat - CLOUD

Messagepar nanuq » 01 AoĂ»t 2015, 13:13

Je continue et après, je vous fou la paix.. :gene:
D'après Williams (et d'autres articles), les TLE sont principalement dus aux rayons cosmique( interaction entre le soleil et notre planète..)
Donc, plus de rayons cosmiques favorisent les tubes de plasma dans la ionosphère.
Image
La connection avec l'ENSO et les tubes de plasma sont probables (TLE et champ magnétique terrestre). En conséquence, plus l' activité électrique augmente(relation entre ENSO et tubes de plasma), moins les ondes de gravité (Rossby) auront un impact (orages électrique donc diminution de l'intensité de l'onde de gravité).. Reste à prouver tout cela et ce n'est que ma vision.. :gene:
Nanuq.. :hello:
Image
Avatar de l’utilisateur
nanuq
V.I.P.
V.I.P.
 
Messages: 2105
Inscrit le: 07 DĂ©cembre 2014, 12:42

Re: Interactions entre les nuages et le climat - CLOUD

Messagepar nanuq » 03 AoĂ»t 2015, 12:33

Williams a Ă©crit:
Le soleil est clairement une source importante de rayons cosmiques mais ceux-ci ont une énergie assez faible (quelques dizaines de GeV). Le soleil est une sphère de gaz, principalement hydrogène. Vu la température de la surface du soleil (~ 5000 C ) l’hydrogène est ionisé : protons. Sous l’effet des champs magnétiques régnant à la surface du soleil, ces protons sont accélérés, et donnent naissance au « vent solaire » et créent sur la Terre les aurores boréales.

nanuq a Ă©crit:
Qu'est ce que la Ceinture de Van Allen ?


J'ai enfin retrouvé l'article dans la relation CME et ceinture de Van Allen! :gene:
Une sorte d' accélérateur de particules dans les ceintures de radiations..
Il est dit:
«Accélération induite par les chocs importants des ceintures de radiation de la Terre se produit qu'occasionnellement, mais ces événements sont importants, car ils ont le potentiel de générer tout à coup les électrons les plus intenses et énergiques, et donc les conditions les plus dangereuses pour les astronautes et les satellites»
l'onde de choc solaire fait l'impact, selon Foster, il a frappé "un coup de massue" à la barrière de protection du champ magnétique de la Terre. Mais au lieu de casser cette barrière, l'onde de choc efficacement rebondi loin, générant une onde dans la direction opposée, sous la forme d'une impulsion magnétosonique - un puissant vague, de son aimanté qui a propagé de l'autre côté de la Terre dans une affaire de minutes .
les chercheurs ont pu identifier le mécanisme par lequel certaines particules dans les ceintures de radiation ont été accélérés. Comme il se trouve, si les vitesses de particules comme ils tournent autour de la Terre correspondent à celle de l'impulsion magnétosonique, ils sont considérés comme "dérive de résonance», et sont plus susceptibles de gagner de l'énergie de l'impulsion, car elle accélère à travers les ceintures de radiations. Le plus une particule interagit avec l'impulsion, plus il est accéléré, donnant lieu à une particule de très haute énergie.
Image
http://scienceblog.com/77080/for-the-fi ... gVbUo1S.97
Traductions:
http://translate.google.com/translate?h ... gVbUo1S.97
Je pense à une onde électromagnétique qui découlerait de la CME.
Onde d'Alfvén: https://fr.wikipedia.org/wiki/Onde_d%27Alfv%C3%A9n
Une ondes qui créer des tourbillons dans la ceintures de Van Allen créant des particules plus lourdes pouvant pénétrer dans la mésosphère, ionosphère etc..(tubes de plasma) Puis, une conection électrique avec la surface selon le champ magnétique terrestre ou, peut être, un effet could :?:
Second article mais de la NASA:
Il est dit:
En accélération radiale, les particules sont transportées perpendiculaire aux champs magnétiques qui entourent la Terre, des zones de faible force magnétique loin de la Terre à des zones de force magnétique élevée proche de la Terre.
http://www.nasa.gov/press/2013/july/nas ... b8svRPtmkq
Traduction:
http://translate.google.com/translate?h ... b8svRPtmkq
Je me suis intéressé à la période du Dryas..
Image
http://www.astrosurf.com/luxorion/terre ... tique3.htm
Soit une période de environ 10 800 à 9 500 av. J.-C. J'avais lus un article sur LA TRIBUNE COMME DE TALLBLOKE très intéressant.. Voici le lien.
https://tallbloke.wordpress.com/2015/07 ... searchers/
Il semble que la corrélation avec le cycle de Milankovitch et le dryas ne soit pas en total harmonie.
Figure 206: La ligne de données de tirets noirs montre la dynamique du rayonnement solaire pour les 420.000 dernières années pour 65 ° Nord. Elle varie entre environ 440 W / m2 et 550 W / m2. L'auteur a marqué la région au-dessus du rouge moyen (plus chaud) et les zones bleues dessous de la moyenne (plus froid). Certains maxima / minima dans le rayonnement solaire calculée sont compatibles avec la réponse de la température tandis que d'autres ne sont pas. Parfois, il devrait se réchauffer, mais il fait froid et partiellement faire froid, mais se réchauffe (flèches de blocs rouges) est. Deux exemples: Au premier bloc arrow Le rayonnement solaire a diminué de manière significative, mais les températures restent toujours chaleureux. Sur le troisième bloc du solaire les augmentations de rayonnement fortement, cependant, la température tombe à un minimum absolu. Les flèches rouges indiquent les maxima et les flèches bleues du minima. Les cycles Milankovic ne reflètent pas une image cohérente de la réponse de la température, qui est aussi visible dans la figure ci-dessous.

Image
http://www.mailmagazine24.com/environme ... hange.html
Pour conclure, le dryas et survenu dans un contexte de champ magnétique terrestre en diminution (il est trop tôt pour le dire mais je pense à une forme de résonance des planètes du système solaire et notre lune, qui modifie le noyau ferreux et donc, diminue notre champ magnétique..).
Le cycle de Milankovitch et les rayons cosmiques (ondes gravitationnelles=cycles) ne peuvent, à eux seuls, expliquer le refroidissement de cette période.
Je pense qu'il y a dut avoir une relation entre CME et notre planète. Plus d'activité électrique, moins de champs magnétique, une connections avec l'activité volcanique etc..)
Pour les coup de chaud, températures des océans (cycles) et ondes de gravité..
Mon imagination.. :gene:
Image
Avatar de l’utilisateur
nanuq
V.I.P.
V.I.P.
 
Messages: 2105
Inscrit le: 07 DĂ©cembre 2014, 12:42

Re: Interactions entre les nuages et le climat - CLOUD

Messagepar nanuq » 07 AoĂ»t 2015, 13:03

Je viens de trouver un lien concernant les rayons cosmique sur la tribune...
http://cosmicrays.oulu.fi/
Pour moi, cela explique beaucoup de choses... :hello:
Pièces jointes
Rayons .jpg
Rayons .jpg (114.39 Kio) Consulté 3378 fois
Image
Avatar de l’utilisateur
nanuq
V.I.P.
V.I.P.
 
Messages: 2105
Inscrit le: 07 DĂ©cembre 2014, 12:42

Re: Interactions entre les nuages et le climat - CLOUD

Messagepar cartesien66 » 07 AoĂ»t 2015, 17:10

Pour moi, cela explique beaucoup de choses...

mais encore , Nanuq ?? ;-)
Image
It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong.
Richard P. Feynman
Avatar de l’utilisateur
cartesien66
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 14946
Inscrit le: 26 Novembre 2011, 12:53
Localisation: Contreforts du Canigou

Re: Interactions entre les nuages et le climat - CLOUD

Messagepar williams » 07 AoĂ»t 2015, 20:26

Pour les glaciations et interglaciations Le cycle de Milankovitch est tout même la cause principale. L'activité solaire et les rayons cosmiques n'ont pas d'effet sur des cycles aussi long 10.000 ans à ma connaissance.

Williams
Mon site : VOYAGE AU COEUR DE LA CLIMATOLOGIE : http://la.climatologie.free.fr/

ImageImage
Avatar de l’utilisateur
williams
Admin Site Partenaire
Admin Site Partenaire
 
Messages: 6654
Inscrit le: 23 Avril 2010, 11:53

Re: Interactions entre les nuages et le climat - CLOUD

Messagepar nanuq » 08 AoĂ»t 2015, 00:16

cartesien66 a Ă©crit: Pour moi, cela explique beaucoup de choses...


mais encore , Nanuq ?? ;-)

C'est la première fois que j'ai un graphique comme celui là.
Un exemple, le soleil. Si tu prend la courbe d'un cycle, tu ne vois pas l' activité journalière (CME etc..)
Les rayons cosmique, c'est la mĂŞme chose.
Pour le graphique, nous nous basons sur une ligne zéro. Après, il y a un pourcentage d'activité (en relation avec le cycle solaire) et nous nous trouvons à zéro. Donc, peu de nuages bas... :o
Mais si tu suis ce lien, tu verras que selon le mois, l'activité change et ne peut se voir dans une moyenne globale (nuages bas )..Plus les oscillation (chaud) et ce que j' ai posté plus haut.
williams a écrit:Pour les glaciations et interglaciations Le cycle de Milankovitch est tout même la cause principale. L'activité solaire et les rayons cosmiques n'ont pas d'effet sur des cycles aussi long 10.000 ans à ma connaissance.

Williams

Mon avis, je reprend l'exemple du soleil. Son champ magnétique change selon les cycles de 11ans. Mais il est chaotique comme celui de notre planète.
Pour notre planète, variation de l'inclinaison du dipole magnétique en fonction du temps:
Image
Et variation du moment dipolaire correspondant:
Image
Il faut bien entendu prendre en compte le cycle de Milankovitch ( l'excentricité, l'obliquité, la précession...)
Pour le champ magnétique solaire et terrestre, c'est comme tes oscillations. Elles peuvent ne pas être en phase.
Donc, un affaiblissement de notre champ magnétique (selon les deux graphique) dans une activité solaire faible nous donnes plus de rayons cosmique. Dans un affaiblissement de notre champ magnétique avec une activité solaire forte nous donne :?:
La ligne de données de tirets noirs montre la dynamique du rayonnement solaire pour les 420.000 dernières années pour 65 ° Nord. Elle varie entre environ 440 W / m2 et 550 W / m2. L'auteur a marqué la région au-dessus du rouge moyen (plus chaud) et les zones bleues dessous de la moyenne (plus froid). Certains maxima / minima dans le rayonnement solaire calculée sont compatibles avec la réponse de la température tandis que d'autres ne sont pas. Parfois, il devrait se réchauffer, mais il fait froid et partiellement faire froid, mais se réchauffe (flèches de blocs rouges) est. Deux exemples: Au premier bloc arrow Le rayonnement solaire a diminué de manière significative, mais les températures restent toujours chaleureux. Sur le troisième bloc du solaire les augmentations de rayonnement fortement, cependant, la température tombe à un minimum absolu. Les flèches rouges indiquent les maxima et les flèches bleues du minima.

Image
En plus de toutes les oscillations océanique etc... :hello:
Image
Avatar de l’utilisateur
nanuq
V.I.P.
V.I.P.
 
Messages: 2105
Inscrit le: 07 DĂ©cembre 2014, 12:42

Re: Interactions entre les nuages et le climat - CLOUD

Messagepar cartesien66 » 08 AoĂ»t 2015, 04:44

Merci pour ces précisions , nanuq . Pour l'activité solaire , effectivement le nombre de ssn n'est que le reflet de l'avancement d'un cycle ( données moyennes relatives ) , pour considérer l'activité rapportée a la terre ( éruptions , CME , trous coronaux , etc ) , il faut se reporter sur les index géomagnétiques ( aa , a et ap , entre autres ) dont on dispose de données quotidiennes ,mensuelles ,moyenne courante sur 1 an ou plus , j'ai un doute pour cette dernière et de quelques reconstructions du passé .
Image
It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong.
Richard P. Feynman
Avatar de l’utilisateur
cartesien66
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 14946
Inscrit le: 26 Novembre 2011, 12:53
Localisation: Contreforts du Canigou

Re: Interactions entre les nuages et le climat - CLOUD

Messagepar nanuq » 08 AoĂ»t 2015, 08:28

La paléoclimatologie:
Pour le champ magnétique terrestre c'est la géologie.
Image

Les isotopes de l'oxygène emprisonnés dans les brachiopodes fossilisés permet de reconstituer les paléo températures d'il y a plusieurs centaines de millions d'années.
Image

Les météorites de fer enregistrent les variations du flux de rayons cosmiques.
Image
Pour le soleil, c'est beaucoup plus compliqué.. :gene:
Le soleil a une double influence (luminosité (irradiance et taches solaire..) et champs magnétique/rayons cosmiques/nuages),oscillations océaniques mutlidécennales et température terrestre.
Augmentation T°C => Augmentation C02 et CH4 ....
Image
Nous nous n'avons qu'un peu moins de 500ans de "données" (depuis l'an 1600) concernant les taches solaire..
Le carbone 14 dans les banquises et les stries des arbres pour la pluviométrie etc.. Mais aucune données sur l'activité direct du soleil.
Il est notre climat par chaos.. :hello:
Image
Avatar de l’utilisateur
nanuq
V.I.P.
V.I.P.
 
Messages: 2105
Inscrit le: 07 DĂ©cembre 2014, 12:42

Re: Interactions entre les nuages et le climat - CLOUD

Messagepar williams » 09 AoĂ»t 2015, 00:13

nanuq a Ă©crit:
cartesien66 a Ă©crit:
Image
En plus de toutes les oscillations océanique etc... :hello:


Il est dommage que ce graphique ne soit pas plus grand pour mieux voir ce qu'y est Ă©crit.

Williams
Mon site : VOYAGE AU COEUR DE LA CLIMATOLOGIE : http://la.climatologie.free.fr/

ImageImage
Avatar de l’utilisateur
williams
Admin Site Partenaire
Admin Site Partenaire
 
Messages: 6654
Inscrit le: 23 Avril 2010, 11:53

PrécédentSuivant

Retour vers Evolution du climat

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)