Chaleur et interprétations

Entre réchauffement et refroidissement, quelle sera l'évolution du climat de demain?

Modérateurs: cartesien66, williams

Chaleur et interprétations

Messagepar pacien » 18 Octobre 2018, 19:37

Ceux qui sont nés avant 1940 se rappellent parfois de la chaleur qui a précédé le froid glacial de février 57, par exemple. Mais il n'y a pas qu'a l’époque de l'appel de l'abbé Pierre qu'il faut se méfier d'une chaleur anormale.
On parle souvent de réchauffement climatique par le CO2 pour expliquer la longue chaleur depuis ce printemps, entre autres. Pourtant, rien que dans cette période interglaciaire il a régulièrement fait plus chaud, sans l'industrialisation, avant que la température devienne glaciale dans un cycle sans fin. Apparemment, les glaciations sont souvent précédées d'un réchauffement rapide naturel qui ressemble à ce que nous subissons cette année 2018. Bétonnage et déforestation doivent avoir une influence pas négligeable dans cette situation.
Nous subissons aussi une sécheresse pas rassurante qui nous fait oublier qu’ailleurs il y a des pluies diluviennes, situation probablement due à une modification des courants marins et aériens qui présage peut-être un changement plus global ? Est-ce que l’anomalie solaire actuelle est en cause ? Comme pour la sécheresse, notre chaleur à son inverse dans le sud avec des records de froid. https://www.matierevolution.org/spip.php?breve1084
Nous "sommes" dans une période climatiquement stable est chaude. Mais une modification des courants est source d'une instabilité qui rappelle les périodes froides ! Est-ce que nous vivons la fin d'un cycle chaud ?
Malgré la faiblesse de ses arguments, la thèse officielle ( pas unanime) du réchauffement climatique est écologiquement et économiquement défendable pour la stabilité du monde. Démographiquement elle est indéfendable avec des famines en prévisions.
pacien
Intéressé Persévérant
Intéressé Persévérant
 
Messages: 86
Inscrit le: 21 FĂ©vrier 2018, 18:12
Localisation: lyon

Re: Chaleur et interprétations

Messagepar cartesien66 » 19 Octobre 2018, 02:11

Démographiquement elle est indéfendable avec des famines en prévisions.

P Ehrlich prévoyait des famines pour les 2000's si on ne réduisait pas la démographie ... en 1958 !! Le malthusianisme ( néo ) est une doctrine pernicieuse , sous couvert d'humanité , de conservation des ressources et de sauvegarde de la planète , elle est portée par des élites pour les élites ( par exemple , le prince Charles d'Angleterre est un convaincu ainsi que d'autres cercles élitistes très fermés ) ;-)
Image
It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong.
Richard P. Feynman
Avatar de l’utilisateur
cartesien66
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 15134
Inscrit le: 26 Novembre 2011, 11:53
Localisation: Contreforts du Canigou

Re: Chaleur et interprétations

Messagepar philoman » 19 Octobre 2018, 13:48

Pour l'instant, il n'y a pas de grosse interprétation à faire. La sécheresse fait aussi partie des illusions car si l'on revient aux infos du mois de juin, les niveaux des nappes phréatiques étaient excellents! Je pense qu'il faudrait plus que des météorologues pour nous expliquer ces récurrences météos, chaudes de juillet à début novembre, et froides de fin février à mi juin. Il semble que ce soient des paramètres essentiellement terrestre, peut-être liés aux bouleversements de notre champs magnétique. Ce qui sera intéressant de voir, c'est un changement dans cette récurrence, mais par quoi sera-t-il provoqué? Ce que l'on observe actuellement, ce n'est pas une augmentation de la couverture nuageuse, mais le contraire, et des anticyclones, qui , une fois en place, sont gigantesques, mais qui couvrent essentiellement les mêmes zones et tendent à repousser leurs limites plus au Nord, comme si cela suivait un mouvement invisible jusqu'alors. Cela ne semble pas si instable qu'on veut le montrer, cela le sera peut-être plus quand le rayonnement cosmique entrera vraiment en jeu.
Image
Avatar de l’utilisateur
philoman
Membre Senior
Membre Senior
 
Messages: 995
Inscrit le: 15 Septembre 2012, 13:52
Localisation: Angers

Re: Chaleur et interprétations

Messagepar romain86 » 19 Octobre 2018, 18:22

pacien a écrit:Ceux qui sont nés avant 1940 se rappellent parfois de la chaleur qui a précédé le froid glacial de février 57,


Je pense que tu fais allusion à février 1956 car pour ce qui est de 1957 il n'est absolument pas froid ::d .

Concernant la couverture nuageuse, je n'ai aucun graphique ou données mesurées pour savoir si elle est en augmentation ou en diminution. Le GIEC nous prédit une augmentation de la couverture nuageuse en lien avec le réchauffement climatique.

Si quelqu'un a des chiffres Ă  communiquer, je suis preneur.
Climatologie à Poitiers (86) depuis 1921. Températures, précipitations, ensoleillement.
https://www.meteo-poitiers.fr

Image
Avatar de l’utilisateur
romain86
Admin Site Partenaire
Admin Site Partenaire
 
Messages: 344
Inscrit le: 28 Avril 2010, 08:25
Localisation: Poitiers (Vienne - 86)

Re: Chaleur et interprétations

Messagepar williams » 19 Octobre 2018, 21:09

romain86 a Ă©crit:
pacien a écrit:Ceux qui sont nés avant 1940 se rappellent parfois de la chaleur qui a précédé le froid glacial de février 57,


Je pense que tu fais allusion à février 1956 car pour ce qui est de 1957 il n'est absolument pas froid ::d .

Concernant la couverture nuageuse, je n'ai aucun graphique ou données mesurées pour savoir si elle est en augmentation ou en diminution. Le GIEC nous prédit une augmentation de la couverture nuageuse en lien avec le réchauffement climatique.

Si quelqu'un a des chiffres Ă  communiquer, je suis preneur.


La durée d’insolation, comme les autres paramètres météorologiques, connaît des variations importantes d’une année sur l’autre. Mais au cours de ces dernières décennies elle n'a pas baissé comme cela serrait le cas s'il y aurait une augmentation de la couverture nuageuse en lien avec le réchauffement climatique.

Williams
Mon site : VOYAGE AU COEUR DE LA CLIMATOLOGIE : http://la.climatologie.free.fr/

ImageImage
Avatar de l’utilisateur
williams
Admin Site Partenaire
Admin Site Partenaire
 
Messages: 6697
Inscrit le: 23 Avril 2010, 10:53

Re: Chaleur et interprétations

Messagepar philoman » 20 Octobre 2018, 07:53

Merci Williams pour ces précisions. C'est vrai que je me réfère beaucoup à mon ressenti. Je n'avais pas pensé à regarder les watts au m2 pour confirmer mes impressions! Pour en revenir avec cette chaleur, il serait donc intéressant d'avoir des données sur ce qui se passe au niveau de la croûte terrestre et également dans le manteau.
J'avais également vu à propos des glaces de l'arctique qu'une des raisons pour laquelle la glace perd de l'épaisseur, c'est que la croûte terrestre se réchauffe à certains endroitshttps://www.20minutes.fr/sciences/201019-20071213-groenland-pris-entre-deux-feux Voilà ce simple article qui parle de travaux de scientifiques en 2014. Si de tels mouvements magmatiques arrivent au pôle, pourquoi ne pourrait-il pas en être de même ailleurs.
Et cela fait déjà plusieurs décennies que le champ magnétique s'affaiblit globalement, mais semble se renforcer également à certains endroits.
Voilà la dernière tendance, qui ne me parait pas assez précise (maillage) pour tirer des conclusions : https://www.notre-planete.info/actualites/4054-inversion-champ-magnetique-Terre . Ils avouent d'ailleurs qu'il manque énormément de données entre la croûte terrestre et le noyau. Donc, on aura peut-être une réponse plus précise sur cette récurrence climatique dans 20 ans! ;-)
Image
Avatar de l’utilisateur
philoman
Membre Senior
Membre Senior
 
Messages: 995
Inscrit le: 15 Septembre 2012, 13:52
Localisation: Angers

Re: Chaleur et interprétations

Messagepar pacien » 21 Octobre 2018, 18:30

une doctrine pernicieuse , sous couvert d'humanité

Il faut dire ça aux millions d'africains qui meurent de faim parce qu'ils refusent de changer leurs traditions pour adapter la démographie aux ressources, ce qui arrange bien ceux qui veulent une main d’œuvre d’immigration pas chère. Ils n'ont rien à manger mais ils font 10 enfants et vendent les survivants, c'est ça l'avenir qui fait rêver l'occident ! Est-ce que l’enfant unique en chine était vraiment une folie, après la période aux 6 enfants ! Ne pas confondre idéologie et raison. Actuellement nos besoins sont déjà globalement supérieur à nos ressources et avec une petite canicule la production agricole a fortement baissé en Europe. Que ce soit par réchauffement ou refroidissement ce serra l'expansion des famines dans le monde, cela n'a rien d'utopique.

C'est globalement qu'il faut regarder la stabilité : un super anticyclone ici n’empêche pas une super instabilité plus loin, l'instabilité ne peut pas être global. Ce n'est pas de l’œil d'un cyclone qu'il faut se méfier.
S'il est vrai que les refroidissements sont précédés d'un réchauffement rapide qui augmente l'instabilité dans une région (USA en particulier d’après le fort enneigement) tout-en augmentant la stabilité ici, est-ce que la modification des courants n’amènera pas plus de froid dans notre super anticyclone qui s'incruste ? C'est le scenario classique de modification des courants puis d'un effet de germe, mais c'est d'un refroidissement par minimum solaire qu'on parle en ce moment, est-ce que le soleil pourrait influencer les courants ?

L’excédant de neige de cette année au USA, Canada est-il la conséquence d'une augmentation de la couverture nuageuse ou d'une instabilité anormale ?

Un ancien collègue parlait de -29 pour l'hiver 56/57, d'où l’erreur. Le chauffage dans les usines a commencé à cette époque, les machines ne pouvaient plus tourner !
pacien
Intéressé Persévérant
Intéressé Persévérant
 
Messages: 86
Inscrit le: 21 FĂ©vrier 2018, 18:12
Localisation: lyon

Re: Chaleur et interprétations

Messagepar pacien » 27 Octobre 2018, 18:49

Le relèvement a débuté dès la fonte (rapide) des glaces vers -15 000 à -12 000 ans. Au centre de la Scandinavie, le relèvement déjà effectué est estimé à 800 m. Il reste encore environ 200 m de surrection à venir pour que l'équilibre soit atteint. Au Canada, où la calotte devait mesurer 5 000 m en son centre, la surrection a encore plus d'ampleur.

La déglaciation a par contre été beaucoup plus rapide, et l'essentiel s'est fait entre -15 000 et -12 000 ans, durée très brève que l'on peut considérer comme géologiquement instantanée. La remontée actuelle a bien sûr commencé dès cette époque mais continue encore quelques milliers d'années après cette décharge quasiment instantanée, à cause de la forte viscosité de l'asthénosphère.
http://planet-terre.ens-lyon.fr/image-de-la-semaine/Img495-2015-05-11.xml

Des travaux récents ont conclu que l'épaisseur de la croûte océanique varie selon les cycles de glaciation/déglaciation et du niveau marin, en lien avec le cycle de Milankovitch (cycles de 23 000, 41 000 et 100 000 ans). Ainsi le volcanisme influe sur le climat, mais inversement le climat influe aussi sur le volcanisme marin
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lithosph%C3%A8re_oc%C3%A9anique

Questions bĂŞtes :
Puisque l’épaisseur de la croûte océanique varie, est-ce qu'elle ne pourrait pas parfois transmettre plus de chaleur vers l’atmosphère, d'où le réchauffement climatique ?

Dans la logique de philoman, puisque nous arrivons sur la fin du rebond post-glaciaire, si la vitesse de remontée est ou au plus rapide, est-ce que dans les zones de soulèvement il pourrait y avoir un dégagement de chaleur plus important suite à cette vitesse de remontée, ou à du volcanisme ?
.
pacien
Intéressé Persévérant
Intéressé Persévérant
 
Messages: 86
Inscrit le: 21 FĂ©vrier 2018, 18:12
Localisation: lyon

Re: Chaleur et interprétations

Messagepar pacien » 02 Novembre 2018, 18:37

Le soleil n'a aucune influence sur le réchauffement climatique pour le GIEC. Pour d'autres "scientifiques" la Terre se réchauffe comme les autres planètes du système solaire. Et si ce n'est pas l'anthropie de la Terre qui chauffe le système solaire, il y a de fortes chances pour que le responsable du réchauffement global, et de la Terre, soit un des cycles du soleil ou éventuellement une supernova : fin de l’énigme réchauffement ! Sol lucet omnibus.

Mais comme on parle de plus en plus de refroidissement par un minimum solaire ou par une conséquence du réchauffement sur le Gulf streem, le GIEC affirme que le réchauffement fait une pause et que le refroidissement sera court puisque le production de CO2 continue d'augmenter et fera monter la température après en balayant les cycles naturelles ! Comme s'il n'y avait pas de fortes suspicions de mensonges, manipulations, pressions, désinformation sur la thèse du réchauffement par le CO2.
Et quand on regarde la redistribution, pas vraiment écologique, des milliards de la taxes carbone, il ne faut pas compter sur le GIEC ou les politiques pour arrêter cette manne financière en augmentation régulière, populaire pour les citadins. La pollution est une affaire de lois et réglementations qui ne rapportent rien. Un prétexte à la sauce écologique passe mieux pour financer la mégalomanie des politiques, pour combien de temps l'argent sera t-il encore au pouvoir ?
En attendant, pourquoi est-ce que le chauffage et les déplacements deviendraient un luxe pour les smicards, provinciaux, mais pas pour ceux qui ont 4*4, ferrari, yacht, avions privé... surtout si nous subissons bientôt un refroidissement global ruineux ! La responsabilité revient aux médias qui s’alignent sur le GIEC.

http://secretebase.free.fr/cycle/rechauffement/rechauffement.htm

https://blogs.mediapart.fr/antoine-calandra/blog/100116/le-rechauffement-climatique-anthropique-un-mensonge-qui-arrange

https://zone-7.net/bouleversements-climatiques-du-systeme-solaire/rechauffement-de-la-planete-ou-du-systeme-solaire

http://www.laterredufutur.com/accueil/le-systeme-solaire-se-rechauffe/
.
pacien
Intéressé Persévérant
Intéressé Persévérant
 
Messages: 86
Inscrit le: 21 FĂ©vrier 2018, 18:12
Localisation: lyon

Re: Chaleur et interprétations

Messagepar williams » 03 Novembre 2018, 17:12

Tu es sûr que le GIEC affirme que le réchauffement fait une pause et que le refroidissement sera court ??

Si c'est le cas peux-tu nous dire leurs phrases qu'ils ont Ă©crit nous disant ceci dans leur rapport et mettre le lien en nous disant la page oĂą est cette phrase ou se paragraphe ??

Car je serrais surpris de voir ceci dans leur propre rapport :cote:

Williams
Mon site : VOYAGE AU COEUR DE LA CLIMATOLOGIE : http://la.climatologie.free.fr/

ImageImage
Avatar de l’utilisateur
williams
Admin Site Partenaire
Admin Site Partenaire
 
Messages: 6697
Inscrit le: 23 Avril 2010, 10:53

Suivant

Retour vers Evolution du climat

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 9 invité(s)