Physique et chimie quantique vs climat

Entre réchauffement et refroidissement, quelle sera l'évolution du climat de demain?

Modérateurs: cartesien66, williams

Re: Physique et chimie quantique vs climat

Messagepar AlainC » 30 Janvier 2017, 20:45

xris a écrit:1- tout enseignant qui se respecte déconseille wikipedia, ce qui est normal.


j'ai du mal déjà avec le point 1, un enseignant qui n'aurait rien contre wikipedia ne serait donc pas respectable, ou puisque il faut faire du mot à mot, n'aurait aucun respect envers lui même ? Et serait en fait anormal, genre bouffée délirante.

Donc d'après une étude le fonctionnement à ce sujet des enseignants serait d'ordre quantique, à savoir faite ce que je dis, pas ce que je fais http://www.zdnet.fr/blogs/l-esprit-libre/enseignants-et-wikipedia-faites-ce-que-je-dis-pas-ce-que-je-fais-39787878.htm :mdr2:


Passons Ă  autre chose, sur le climat et les aspects quantiques.

En creusant un peu, tout d'abord le CO2, à savoir que nous serions en train de bouillir, même pas en train de respirer sans l'aspect quantique, en effet de nombreux articles scientifiques affirment la photosynthèse s'explique via la mécanique quantique. [modification pour expliquer] La photosynthèse utilise la lumière pour transformer le CO2 en carbone d'un côté qui va dans la plante et d'un autre l'oxygène dans l'air.[/modification]
Je ne donne qu'un lien mais il y en a plein http://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/physique-biologie-quantique-photosynthese-51672

Le deuxième point, est en lisant les remarques qui me semble très judicieuses ci-dessus, sur l'eau et les états de l'eau, solide, liquide, gazeux, très particulier à l'eau, on aurait trouvé une quatrième état de l'eau, peut être en rapport d'ailleurs avec la photosynthèse ? je ne suis pas si compétant, juste très intéressé par ces sujets..
http://motherboard.vice.com/fr/read/des-physiciens-ont-decouvert-un-nouvel-etat-de-l-eau

Tout ça pour alimenter le sujet du fil... avec le plaisir de lire les remarques intéressantes de tous. :)
Dernière édition par AlainC le 30 Janvier 2017, 21:08, édité 1 fois au total.
ImageImage
AlainC
Confiant
Confiant
 
Messages: 160
Inscrit le: 27 Avril 2010, 22:07
Localisation: Paris

Re: Physique et chimie quantique vs climat

Messagepar the fritz » 30 Janvier 2017, 21:06

nanuq a écrit:On c'est encore loupé Kévin ::d Je pensais à la nucléation pour la formation des nuages.. :gene: (le projet cloud au CERN)..
Cela dit, très intéressant ton post.. ;-)

Nanuq

Je ne connais pas Kévin; alors les petits groupe d'amis , c'est pas très sympa; vous devriez annoncer à qui vous parlez pour qu'on puisse suivre , c'est la moindre des politesses
ImageImage
the fritz
Expert
Expert
 
Messages: 949
Inscrit le: 07 Mai 2010, 18:32

Re: Physique et chimie quantique vs climat

Messagepar AlainC » 30 Janvier 2017, 21:11

the fritz a Ă©crit:Je ne connais pas KĂ©vin


C'est chasseurd'orages37 et c'est Ă©crit dans sa signature... :langue2:
ImageImage
AlainC
Confiant
Confiant
 
Messages: 160
Inscrit le: 27 Avril 2010, 22:07
Localisation: Paris

Re: Physique et chimie quantique vs climat

Messagepar chasseurd'orages37 » 30 Janvier 2017, 22:10

Oui c'est moi KĂ©vin, j'aurais bien voulu m'appeler autrement mais j'ai pas le choix :langue3:

Très intéressante ta remarque Alain sur le mécanisme de la photosynthèse, moi qui suis en étude pour être paysagiste, ça tombe bien on est en plein dedans :hehe:

Par contre, je n'ai jamais entendu parler d'une quatrième phase de l'eau, du moins, on en a pas parlé dans mes cours de photosynthèse. Dans le mécanisme de photosynthèse, on y fait intervenir la photolyse ( mécanisme d'un composé chimique décomposé par la lumière, on peut aussi parler de photodissociation ou photodécomposition ). Dans la photosynthèse, la photolyse se produit dans les granums (amas de thylakoïdes) des chloroplastes. Au cours de la photolyse, la lumière absorbée par la chlorophylle est transformée en énergie chimique qui est utilisée pour scinder l'eau en hydrogène et en oxygène. L'oxygène est largué comme sous-produit alors que l'hydrogène se lie à la coenzyme NADP pour former du NADPH.

NADP-NADPH : Nicotinamide adénine dinucléotide phosphate, cofacteur d'oxydoréduction
Granum : Structure interne des chloroplastes des plantes vertes formées par les replis de la membrane du thylakoïde, apparaissant comme des granules verts au microscope optique et comme des empilements au microscope électronique.
Thylakoïde : C'est un ensemble de membranes présent chez les cyanobactéries et dans les chloroplastes où se déroule la phase photochimique (ou claire) de la photosynthèse

A savoir que la photosynthèse est un mécanisme très complexe qui y fait intervenir les mécanismes de thermodynamique mais aussi des phases quantiques. Sa fait plaisir de mettre en lien mes connaissances sur l'atmosphère, la physique-chimie et mon métier de paysagiste, qui a un lien très important avec la physique-chimie de l'atmosphére :D
Kévin Fillin ; Analyste, prévisionniste et photographe chasseur d'orages. Prévisionniste activité solaire, études de la sismologie, volcanologie ainsi que de l'astronomie-astrophysique.

Président de l'association Amis de la Nature et de la Météo ( page facebook disponible )
Prévisionniste météo et vigilancier sur la page facebook d'Hebdo-Météo : https://www.facebook.com/hebdometeo/?fref=ts

Image
Avatar de l’utilisateur
chasseurd'orages37
Animateur
Animateur
 
Messages: 1145
Inscrit le: 19 Octobre 2015, 23:37
Localisation: Tours ( 37 )

Re: Physique et chimie quantique vs climat

Messagepar AlainC » 30 Janvier 2017, 22:59

chasseurd'orages37 a écrit: la lumière absorbée par la chlorophylle est transformée en énergie chimique qui est utilisée pour scinder l'eau en hydrogène et en oxygène.


Merci chasseurd'orages37, pour plusieurs raisons, juste, es-tu sur que c'est l'eau et non le CO2 qui est scindé ? Quoi que en y regardant bien on obtient dans le bois des CH2 quelque chose, au lieu du H2O et du CO2...

Un autre raison aussi de mon remerciement est l'article sur la chimie quantique et l'avant propos, avec entre autre une phrase << Ces modèles simples, s'ils ne peuvent prétendre à un calcul rigoureux, ne sont en aucun cas une "sous-science". S'ils n'apportent pas véritablement des chiffres, ils apportent des lois et surtout des compréhensions.>>

Je pense que nous ne serions pas d'accord sur le RCA avec de virulentes disputes, mais ça ne change en rien les plaisirs des échanges. Je suis dans des sujets par ailleurs qui n'ont encore moins à voir, la psychanalyse et je pense que je vais retransmettre cet à propos, pas que pour cette seule phrase, à mon groupe de travail, cela a du sens entre dans ce cadre la clinique et la théorie.
ImageImage
AlainC
Confiant
Confiant
 
Messages: 160
Inscrit le: 27 Avril 2010, 22:07
Localisation: Paris

Re: Physique et chimie quantique vs climat

Messagepar sebb85 » 30 Janvier 2017, 23:55

Sujet mouvementé, je pensais que ce serait le cas, mais ne pensais pas que ce serait sur une question de vocabulaire.

Dire que l'accélération précède la force est difficilement pensable, car cela impliquerait de considérer l'accélération comme transcendante. D'un point de vue fondamental cela revient à être créationniste.

En gravité par exemple, l'interaction s'exprime par une force d'attraction, il en résulte une accélération d'autant plus importante que les objets en question ont des masses hétérogènes.

Ce débat, un brin rigoriste à l'instar d'être rigoureux à le mérite de nous permettre d'aborder la notion de la physique quantique à échelle micro et à échelle macro. (macroscopique pour Xris :gene: )
On ne sait pas aujourd'hui définir à partir de quelle échelle la physique quantique laisse place à la physique classique.
On sait que l'atome se décrit par la physique quantique, mais on sait aussi que cette table en bois ne bouge pas d'un poil malgré l'agitation quantique incessante qui la compose.
A quel moment on passe de l'un Ă  l'autre, je ne sais pas.

Et la subtilité ne s'arrête pas là, car ce qui est certain, c'est qu'en l'absence des propriétés quantiques, pas de matière possible. Puisque celle-ci s'effondrerait sur elle-même. A partir de là, pensez vous qu'on puisse dire qu' à échelle humaine, la physique quantique s'exprime dans un cadre dirigé par la physique classique?
Image
sebb85
Membre Expérimenté
Membre Expérimenté
 
Messages: 732
Inscrit le: 31 Mai 2015, 10:49

Re: Physique et chimie quantique vs climat

Messagepar xris » 31 Janvier 2017, 09:07

sebb85 a Ă©crit:
1) Dire que l'accélération précède la force est difficilement pensable
2) En gravité par exemple, l'interaction s'exprime par une force d'attraction, il en résulte une accélération d'autant plus importante que les objets en question ont des masses hétérogènes.



Point 1 : Je ne sais pas où tu as pu lire une telle chose, ou qui a pu te le dire, mais ça n'a effectivement aucun sens... Ce serait faire fi de la relation fondamentale de la dynamique dont je parlais où il n'y aucune relation de temps.
point 2 : C'est inexact. Je ne sais pas ce que tu entends par masse hétérogène... Mais d'après la relation fondamentale de la dynamique, l'accélération ne dépend que de la masse des deux corps, et d'autre part de la distance entre ces corps, elle varie en fonction inverse du carré de la distance entre les deux centres d'inertie. Mais l'accélération ne dépend pas d'une hypothétique variation interne de la masse, d'ailleurs, je ne vois pas comment une masse peut varier seule, sauf à être soumise à des désintégrations des noyaux. Mais pour un objet assez grand (la Terre), on peut observer des différences d'accélération en fonction de la latitude, puis que la terre n'est pas isotrope. Le poids mesuré dans des lieux différents ne seront pas les mêmes, les masses, ramenées au centre d'inertie, restant constantes.
Image
xris
Banni
Banni
 
Messages: 172
Inscrit le: 14 Juin 2016, 18:17

Re: Physique et chimie quantique vs climat

Messagepar xris » 31 Janvier 2017, 09:26

AlainC a Ă©crit:
Donc d'après une étude le fonctionnement à ce sujet des enseignants serait d'ordre quantique, à savoir faite ce que je dis, pas ce que je fais http://www.zdnet.fr/blogs/l-esprit-libre/enseignants-et-wikipedia-faites-ce-que-je-dis-pas-ce-que-je-fais-39787878.htm


Pardi ! C'est la conscience professionnelle même de l'enseignant compétent que de se renseigner sur ce qui est mauvais pour l'enseignement.
Donc, en toute logique, il est du devoir de chaque enseignant de consulter wikipedia pour pourvoir objectivement expliquer que c'est une mauvaise encyclopédie.
le point crucial étant que les articles ne sont pas rédigés par un comité de spécialistes, lequel comité peut recueillir des avis du public pour étoffer les articles. Là oui, c'est une façon de procéder, mais en aucun cas on ne peut laisser croire tout ce qui y est écrit.
En tout cas, c'est la première chose que je dis à mes étudiants : jamais wikipedia pour les choses sérieuses, gardez-le pour le programme télé ou la carrière des acteurs de cinéma, mais pas plus.
Image
xris
Banni
Banni
 
Messages: 172
Inscrit le: 14 Juin 2016, 18:17

Re: Physique et chimie quantique vs climat

Messagepar chasseurd'orages37 » 31 Janvier 2017, 10:35

AlainC a Ă©crit:
chasseurd'orages37 a écrit:la lumière absorbée par la chlorophylle est transformée en énergie chimique qui est utilisée pour scinder l'eau en hydrogène et en oxygène.


Merci chasseurd'orages37, pour plusieurs raisons, juste, es-tu sur que c'est l'eau et non le CO2 qui est scindé ? Quoi que en y regardant bien on obtient dans le bois des CH2 quelque chose, au lieu du H2O et du CO2...

Un autre raison aussi de mon remerciement est l'article sur la chimie quantique et l'avant propos, avec entre autre une phrase << Ces modèles simples, s'ils ne peuvent prétendre à un calcul rigoureux, ne sont en aucun cas une "sous-science". S'ils n'apportent pas véritablement des chiffres, ils apportent des lois et surtout des compréhensions.>>

Je pense que nous ne serions pas d'accord sur le RCA avec de virulentes disputes, mais ça ne change en rien les plaisirs des échanges. Je suis dans des sujets par ailleurs qui n'ont encore moins à voir, la psychanalyse et je pense que je vais retransmettre cet à propos, pas que pour cette seule phrase, à mon groupe de travail, cela a du sens entre dans ce cadre la clinique et la théorie.


En fait, il s'agît du mécanisme de la photolyse. On appelle photolyse toute réaction chimique dans laquelle un composé chimique est décomposé par la lumière. On peut prendre le cas de la photolyse des eaux océaniques, c'est la décomposition de la molécule de l'eau en atomes d'hydrogène et d'oxygène sous l'effet de rayonnements solaires, en l'occurrence les ultraviolets. En d'autres termes c'est la décomposition d'un corps par la lumière.

Je suis totalement d'accord avec ce que tu dis concernant les modèles, ils nous aident à la compréhension de notre circulation atmosphérique, mais malheureusement, nous sommes encore loin d'avoir tout découvert sur dame nature et ses caprices :-/
Kévin Fillin ; Analyste, prévisionniste et photographe chasseur d'orages. Prévisionniste activité solaire, études de la sismologie, volcanologie ainsi que de l'astronomie-astrophysique.

Président de l'association Amis de la Nature et de la Météo ( page facebook disponible )
Prévisionniste météo et vigilancier sur la page facebook d'Hebdo-Météo : https://www.facebook.com/hebdometeo/?fref=ts

Image
Avatar de l’utilisateur
chasseurd'orages37
Animateur
Animateur
 
Messages: 1145
Inscrit le: 19 Octobre 2015, 23:37
Localisation: Tours ( 37 )

Re: Physique et chimie quantique vs climat

Messagepar sebb85 » 31 Janvier 2017, 11:07

xris a écrit:Une accélération, dans ce cas, donnera une force, mais le terme "primaire", si je puis dire, c'est une accélération dont la conséquence est de créer une force


Voilà qui à de quoi surprendre. C'est la première que je lis que la force est créée par l'accélération. Quel est ton métier pour être aussi tatillon sur la façon de s'exprimer?

Xris a écrit:point 2 : C'est inexact. Je ne sais pas ce que tu entends par masse hétérogène...

Encore un souci d'expression écrite, j'entends par là des masses hétérogènes (au pluriel tu l'auras noté), 2 corps, ou plus, de masses différentes. Moi et la terre si tu veux.

Xris a écrit: Mais d'après la relation fondamentale de la dynamique, l'accélération ne dépend que de la masse des deux corps, et d'autre part de la distance entre ces corps, elle varie en fonction inverse du carré de la distance entre les deux centres d'inertie. Mais l'accélération ne dépend pas d'une hypothétique variation interne de la masse, d'ailleurs, je ne vois pas comment une masse peut varier seule, sauf à être soumise à des désintégrations des noyaux. Mais pour un objet assez grand (la Terre), on peut observer des différences d'accélération en fonction de la latitude, puis que la terre n'est pas isotrope. Le poids mesuré dans des lieux différents ne seront pas les mêmes, les masses, ramenées au centre d'inertie, restant constantes.


Dans la formule, f = mg, qu'est ce qui change entre ici et l'équateur pour que la force diffère?
Image
sebb85
Membre Expérimenté
Membre Expérimenté
 
Messages: 732
Inscrit le: 31 Mai 2015, 10:49

PrécédentSuivant

Retour vers Evolution du climat

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)