Le débat n'est pas clos ! - 2017

Entre réchauffement et refroidissement, quelle sera l'évolution du climat de demain?

Modérateurs: cartesien66, williams

Re: Le débat n'est pas clos ! - 2017

Messagepar the fritz » 27 Novembre 2017, 15:00

@sebb
Faut consulter rapidement , pas laisser agir le mal qui vous fait faire le grand écart; il y a plein d'écolos bobos du XVI ème qui n'ont pas ce genre de problème ; ils ont deux résidences secondaires en montagne et à la mer , un abonnement au club Med et sur air France pour aller à l'ile Maurice etc...et cela ne leur pose pas de problème de dire qu'il faut laisser le pétrole en terre et fermer le nucléaire et passer au tout renouvelable
Savez vous quelle est la plus grande cata énergétique ? C'est la rupture du barrage ( c'est du renouvelable) de Morvi en Inde:15000 morts ; mais c'est vrai que c'est négligeable par rapport aux cata naturelles : séismes tsunami ouragans inondations et famines qui ont suivi
ImageImage
the fritz
Expert
Expert
 
Messages: 926
Inscrit le: 07 Mai 2010, 19:32

Re: Le débat n'est pas clos ! - 2017

Messagepar cartesien66 » 27 Novembre 2017, 17:54

A Sebb , le sarcasme te sied si bien , ceci dit prend garde à ne pas confondre écologisme et écologie que j'oserais qualifier d'oxymores tant ils sont éloignés l'un de l'autre et pourtant allègrement confondus " when it comes to climate change , disruption or anthropogenic global warming , worse than previously thought and unprededented " ...
Image
It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong.
Richard P. Feynman
Avatar de l’utilisateur
cartesien66
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 14922
Inscrit le: 26 Novembre 2011, 12:53
Localisation: Contreforts du Canigou

Re: Le débat n'est pas clos ! - 2017

Messagepar sebb85 » 28 Novembre 2017, 01:20

Consulter, mais quelle bonne idée je ne demande pas mieux, la question c'est qui consulter?

Cartesien, j'apprécie quand tu me réponds avec ces formules dont tu as le secret. Cela étant dit, prendre garde à cette contradiction entre idéal et mode de vie n'est pas suffisant.
Contrairement à l'enseignement scolaire, parler de son nombril concède l'avantage de ne pas être focalisé uniquement sur les travers de ceux des autres.
Je compte sérieusement nettoyer mon mode de vie rapidement, mais le chef de clan devra mettre tout le monde au diapason, à commencer par la directrice du chef de clan, ce qui s'annonce ardu...le risque de brasser du vent n'est donc pas négligeable.

Ainsi pour terminer sur mon cas de conscience, peut-être faudra t'il une retraite au sens bouddhiste du terme pour réellement franchir un cap, retrouver la simplicité des camps scouts qui ont fait mon enfance. Paradoxalement non croyant, c'est bien la complicité avec l'environnement naturel qui m'ont animé, une sérénité et un souci du reste dont l'éloignement est devenu compliqué d'abord à l'échelle rétrospective, puis désormais sur un plan plus terre à terre, au jour le jour.
Image
sebb85
Membre Expérimenté
Membre Expérimenté
 
Messages: 724
Inscrit le: 31 Mai 2015, 11:49

Re: Le débat n'est pas clos ! - 2017

Messagepar nanuq » 28 Novembre 2017, 08:01

Ha, les femmes, elles vous changent un homme! :langue3:

sebb85 a Ă©crit:
Mais il me faut d'abord mettre davantage de cohérence entre mes convictions et mes gestes de tous les jours


La culpabilité ne t'aideras pas à avancé! Il est parfois difficile de faire le bon choix, manger local (agriculture conventionnel) ou bio avec un impact carbone important?
Vaut-il mieux se chauffer au mazout avec une chaudière à condensation dernier cri ou au bois?
Mon diesel de 2006 est-il plus polluant (impact carbone) que l'achat d'un nouveau véhicule (électrique)?
Dois-je vendre mon ordi (les hébergeurs des sites que je consulte consomment une énergie folle!)
Etc, etc..

Le principe de précaution est-il réellement un atout ou est-ce une privation délibérée de nos libertés?
Toi qui connais le monde agricole Sebb, les solutions existent pour garder une autonomie énergétique. Mais bon, je n'y crois pas trop! Je mets tout de même le lien..
Pour pallier aux pics ou aux manques d'Ă©nergie Ă©olien et photovoltaĂŻque, les bio-carburants.

https://agriculture-de-conservation.com ... ossier.pdf

Nanuq
Image
Avatar de l’utilisateur
nanuq
V.I.P.
V.I.P.
 
Messages: 2084
Inscrit le: 07 DĂ©cembre 2014, 12:42

Re: Le débat n'est pas clos ! - 2017

Messagepar chlodovĂ©chus » 30 Novembre 2017, 12:25

sebb85 a écrit:Consulter, mais quelle bonne idée je ne demande pas mieux, la question c'est qui consulter?

Cartesien, j'apprécie quand tu me réponds avec ces formules dont tu as le secret. Cela étant dit, prendre garde à cette contradiction entre idéal et mode de vie n'est pas suffisant.
Contrairement à l'enseignement scolaire, parler de son nombril concède l'avantage de ne pas être focalisé uniquement sur les travers de ceux des autres.
Je compte sérieusement nettoyer mon mode de vie rapidement, mais le chef de clan devra mettre tout le monde au diapason, à commencer par la directrice du chef de clan, ce qui s'annonce ardu...le risque de brasser du vent n'est donc pas négligeable.

Ainsi pour terminer sur mon cas de conscience, peut-être faudra t'il une retraite au sens bouddhiste du terme pour réellement franchir un cap, retrouver la simplicité des camps scouts qui ont fait mon enfance. Paradoxalement non croyant, c'est bien la complicité avec l'environnement naturel qui m'ont animé, une sérénité et un souci du reste dont l'éloignement est devenu compliqué d'abord à l'échelle rétrospective, puis désormais sur un plan plus terre à terre, au jour le jour.


Il est désopilent de te lire. Les érudits prônent l'abandon de la technologie du moteur à explosion alors que les sciences progressent depuis longtemps...
https://www.youtube.com/watch?v=XuIwyzBpmjk#t=54m35s
Désolé mais notre civilisation a acquis suffisamment de connaissances pour ne pas s'effondrer comme nous avons pu le constater dans le passé avec d'autres! L'avenir n'est pas à un repli sur soi mais en la science, dans un monde qui évolue. Ta prise de conscience n'est pas isolée, figures-toi que le monde scientifique et industriel y sont également sensibles, désolé de te le dire. Renault a déposé un brevet en 2012 sur l'injection d'eau dans un moteur à combustion. BMW sort un modèle équipé de cette technologie... Hulot paraît presque grotesque pour le coup :P
D'autres Ă©volutions arrivent dans notre quotidien.
Cordialement.
chlodovéchus
Intéressé Persévérant
Intéressé Persévérant
 
Messages: 109
Inscrit le: 17 Novembre 2016, 12:24

Re: Le débat n'est pas clos ! - 2017

Messagepar sebb85 » 30 Novembre 2017, 14:42

Je n'ai pas le temps de répondre, je pense que les industriels ont la sensibilité du marché, rien à voir avec la nature.
Image
sebb85
Membre Expérimenté
Membre Expérimenté
 
Messages: 724
Inscrit le: 31 Mai 2015, 11:49

Re: Le débat n'est pas clos ! - 2017

Messagepar chlodovĂ©chus » 30 Novembre 2017, 15:29

C'est à dire que même le pire des aveugles est plus objectif ! Réaliser des profits n'est pas nécessairement en dehors d'un accord de respect pour l'environnement et ceux qui produisent. Nous apprenons par nos erreurs pour évoluer. La société évolue pleinement est seuls les tristes 'sieurs considèrent que le retour en arrière nous épargnera le pire des châtiments.
Pourtant, des idées fleurissent, de ci, de là: http://www.atlantico.fr/rdv/atlantico-g ... 01730.html

On peut aimer la nature sans pour autant commander un retour à l'âge de pierre comme ultime source de vie et de bonheur !
chlodovéchus
Intéressé Persévérant
Intéressé Persévérant
 
Messages: 109
Inscrit le: 17 Novembre 2016, 12:24

Re: Le débat n'est pas clos ! - 2017

Messagepar nanuq » 26 FĂ©vrier 2018, 23:09

yves67 a Ă©crit:Bonjour Ă  tous,

Je ne vais pas être dans le bon topic pour écrire ce message, mais bon, apparemment notre vague de froid que je voyais perdurer jusqu'au 10 mars, n'aura duré au final que quelques jours. J'ai constaté depuis deux ans que les températures à Varsovie en Pologne, étaient moins froides que lorsque je j'habitais en Moselle dans l'Est de la France, où nous avions du froid et la neige qui tenait au sol 15 jours parfois plus et ce 2 à 3 fois pendant l'hiver, c'était à la fin des années 60, début des années 70 et mon père me disait avoir connu des hivers lorsque lui même était enfant au moment de la seconde guerre mondiale, qui pour certains pouvaient durer jusqu'à deux mois sans redoux où insignifiants. J'ai lu récemment un article scientifique comme quoi l’excédent de CO2 dans l’atmosphère modifiait les courants atmosphériques et ainsi la dynamique des flux ? Qu'en penses nos spécialistes de la Terre du Futur, car je sais qu'ils y en a plusieurs ! ?


J'ai reprit votre post pour en discuter ici... ;-)

yves67 a écrit: J'ai lu récemment un article scientifique comme quoi l’excédent de CO2 dans l’atmosphère modifiait les courants atmosphériques et ainsi la dynamique des flux ? Qu'en penses nos spécialistes de la Terre du Futur, car je sais qu'ils y en a plusieurs ! ?


Pour le GIEC, les GES (CO2) rayonnent et réchauffent toute la couche atmosphérique de la troposphère,et la surface sol, indépendamment de la convection (ENSO-AMO-PDO etc.. pour les oscillations océanique ( qui influencent la cellule de Hadley, ferrel, polaire etc..). Les convections sont lissées au profit de l’évolution croissante des températures globales, même si aujourd’hui, les modèles ne sont pas assez puissants pour calculer toutes les variables météorologique ou climatique… Les projections futures sont, de ce fait, nécessairement volatiles et incertaines..
Kiehl et Trenberth [1997], base de l’idéologie du GIEC, ont montré (en labo par la loi des gaz parfait) que le CO2 rayonne et réchauffe dans toutes les directions, renvoyants une partie de l’IR vers la surface. Le problème réside dans une atmosphère libre et non mesurable. C’est la raison des corrections de données via la hausse CO2 anthropique, l’incertitude de la mesure face à la variabilité naturelle. Mais le CO2 refroidit aussi l’atmosphère, en haute altitude par ondes courtes.. Les GES sont indispensables à l’équilibre « chaud » de notre atmosphère. De ce fait, quant le CO2 rayonne en haute atmosphère, il rééquilibre les températures de la troposphère en réchauffant la stratosphère. La troposphère peut se refroidir.
Ce qui "coince" « un peu », c’est que la stratosphère est en équilibre thermique depuis plus d'une quinzaine d'années…! Elle ne se réchauffe ou ne se refroidit plus! La preuve est faites qu’il y a des rétroactions qui ne sont pas prises en compte par les modèles pour l’évolution du climat face au CO2.. De plus, le CO2 ne réchauffe pas suffisamment la couche moyenne de troposphère selon la théorie de rémission IR (donnée UHA).
Ma question serait la suivante: les GES (CO2) sont-ils la convection?
Je m’explique. Le GIEC, par réanalyses et corrections des données passées maintient que la convection n’existe pas et que le climat se réchauffe dans son ensemble. Mais le problème réside dans l’air chaud qui monte! De ce fait, les échanges radiatif, l’effet de serre, l’absorption du rayonnement IR (par l’H2O entre autre), provient-il de la convection ou, comme vous le dites, du chauffage de l’atmosphère par l'IR CO2 puisque l’atmosphère ne se réchauffe, en fin de compte, que très peu et que la convection (comme l’ENSO) est lissée et n’est pas prise en compte par les modèles..?
On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre.. ;-)

La crémière...

Edit: peut ĂŞtre que Cartesien Ă  un point de vue bien meilleur que le mien.. :flowers:
Image
Avatar de l’utilisateur
nanuq
V.I.P.
V.I.P.
 
Messages: 2084
Inscrit le: 07 DĂ©cembre 2014, 12:42

Re: Le débat n'est pas clos ! - 2017

Messagepar cartesien66 » 01 Mars 2018, 07:12

Peu de temps libre en ce moment ..
De plus, le CO2 ne réchauffe pas suffisamment la couche moyenne de troposphère selon la théorie de rémission IR

Logique puisque les données spectrométriques dans les deux longueurs d'onde d’absorption du co2 démontrent une quasi opacité de l'atmosphère dès les premières dizaines de mètres ( environ 95 % pour 5 % qui s"échappent vers les couches supérieures et l'espace ) ... un effet saturant donc et , sauf à imaginer que l'IR terrestre ( sens large du terme ) puisse augmenter ( qui ne pourrait être dû qu'à une variation de la TSI et/ou de l'état physique de l'atmosphère ) , l'effet IR du co2 ne pourrait s'amplifier que de 5 % jusqu'à opacité totale ( improbable ) et ce quelle que soit l'augmentation des concentrations ( Données de F Gervais ) .
Concernant le reste , c'est un fait physique connu , reconnu et admis par n'importe quel physicien de l'atmosphère et/ou des océans : La convection est bien plus importante que la conduction , plus de 99 % de l'énergie reçue par la planète provient du soleil , la convection refroidit les surfaces et réchauffe l'atmosphère , la conduction refroidit l'atmosphère et réchauffe les surfaces ( avis profane rapide )
Image
It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong.
Richard P. Feynman
Avatar de l’utilisateur
cartesien66
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 14922
Inscrit le: 26 Novembre 2011, 12:53
Localisation: Contreforts du Canigou

Re: Le débat n'est pas clos ! - 2017

Messagepar nanuq » 01 Mars 2018, 09:28

Salut Cartésien, quel bien ça fait de te lire.. :flowers:

Dans ma réflexion, je me demandais si les GES, tous les GES, étaient la convection..
Le GIEC nous dit que les températures globale augmente indépendamment de la convection. Pour faire simple, la convection ne fait pas partie de la hausse des températures..

Dans une atmosphère libre de GES (sans GES), sur notre petite planète, il y aurait-il convection (s) ??? De la glace aux pôles, l’ENSO existerait-il ? Les cellules de Hadley,Ferrel et polaire serait-t- elles présentent, sans CO2?…etc, Il y aurait-il un gradient thermique en fin de compte???

C’est une question très importante, tout le débat par de là!

Je pense qu’il ne peut y avoir de convection sans GES (CO2). Ce sont les GES (CO2) qui garantissent une température viable sur terre par la convection. Sans GES, l'atmosphère perdrait toute l'énergie qu'elle reçoit. De ce fait, la convection est les GES. Ils régulent, comme l’exemple que j’ai donné pour la stratosphère, les T°c troposphérique. Plus il y aura de convections, de CO 2, plus il rayonnera en haute troposphère réchauffant de ce fait la stratosphère et refroidiront la troposphère. Les GES sont et font l’équilibre terrestre. Sans eux, ils n’y aurait pas d’atmosphère! Les quelques ppm de CO2 que nous émanons sont repris par la convection, en équilibre atmosphérique.. On le voit très clairement avec le hiatus. Moins de convections, la stratosphère ne se réchauffe ou ne se refroidit plus..
cartesien66 a écrit: c'est un fait physique connu , reconnu et admis par n'importe quel physicien de l'atmosphère et/ou des océans : La convection est bien plus importante que la conduction , plus de 99 % de l'énergie reçue par la planète provient du soleil , la convection refroidit les surfaces et réchauffe l'atmosphère

Le CO2 a, à lui seul, le pouvoir de réguler les températures du globe par la convection! Une augmentation de CO2 ne veut pas dire des températures globale plus chaudes mais une augmentation de la convection sur de longs cycles par, entre autre, les océans. De plus, comme tu le dit:
cartesien66 a écrit:l'effet IR du co2 ne pourrait s'amplifier que de 5 % jusqu'à opacité totale ( improbable ) et ce quelle que soit l'augmentation des concentrations ( Données de F Gervais ) .

Il y a bien entendu d’autres variations comme la précession de l'équinoxe et du périhélie, ainsi que de l'obliquité terrestre, L’AMOC, les cycles solaire etc.. Mais le CO 2 est la convection…

I LOVE CO2…

Nanuq
Image
Avatar de l’utilisateur
nanuq
V.I.P.
V.I.P.
 
Messages: 2084
Inscrit le: 07 DĂ©cembre 2014, 12:42

PrécédentSuivant

Retour vers Evolution du climat

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)