centerBienvenue sur La Terre du Futur
Identification or Devenez Membre Accueil  ·   

  Menu
· Accueil
· AvantGo
· Forums
· Members_List
· Messages Privés
· Recherches
· Sondages
· Statistiques

La Terre du Futur: Forums

 
  Control Panel
 
ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs 
 
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

   La Terre du Futur - Forums Archivés Index du Forum -> Observations Climatiques -> El Niño, la Niña et l'oscillation Thermocline...

 Auteur
Message Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
     
   Torrent
 Modération TDF
 Modération TDF


 Inscrit le: Aug 24, 2005
 Messages: 946
 

MessagePosté le: 24 Aoû 2006, 8:01  
 Sujet du message: El Niño, la Niña et l'oscillation Thermocline...
Répondre en citant

Un topic agite pas mal les forums d'Infoclimat en Climatologie en ce moment c'est celui qui est consacré au refroidissement de l'Océan Supérieur.
Cette nouvelle fait l'effet d'une bombe, car les mesures effectuées par la Noaa révèlent un refroidissement indiscutable de l'Ocean Superieur le lien donné par Météor http://www.pmel.noaa.gov/~lyman/Pdf/heat_2006.pdf donne des détails et une analyse de ce basculement de l'Océan Superieur.
Pour le moment on n'a pas d'explication cohérente de la cause de ce refroidissement pour lequel on n'a pas trouvé pour l'instant de compensation, l'hypothèse des auteurs de l'etude pensent à un rayonnement plus important de l'atmosphère terrestre, eventuellement causé par une nebulosité de basse altitude accrue.
La baisse radiative serait considérable et atteindrait sur la periode 2003/2005 la valeur de 1w/m2, à titre de comparaison la reconstitution sur le Pacifique Central du Petit Age Glaciaire montre un refroidissement de 0,25w/m2 au maximum.

En coupe de l'Ocean la courbe est trés parlante, le refroidissement maximal est situé vers les 400m juste sous la Thermocline.

Malgré la faible baisse de la couche de surface proprement dite la situation des SST actuelles est la suivante :

C'ets la qu'intervient la Thermocline, les remontées d'eaux plus profondes dans differents bassins océaniques amenent une baisse sensible des SST non uniforme puisqu'elle depend des zones ou s'effectuent ces remontées.
Il semble évident que le mouvement de rééquilibrage n'en est qu'à ses débuts, je vois assez mal une inversion se produire rapidement, l'inertie thermique des océans etant considérable.
Je tiens ici à souligner l'honneteté dont font preuve des intervenants d'Infoclimat dans le topic en question y compris et même surtout de la part de ceux qui etaient convaincus d'une augmentation linéaire du Réchauffement Climatique.
Cette nouvelle fait en tout cas l'effet d'une bombe et si elle reste confidentielle au milieu des personnes averties sur le climat, nul doute que dans les prochains mois nous allons en entendre parler.


Dernière édition par Torrent le 12 Mar 2007, 7:54; édité 1 fois
 
   
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
     
   Torrent
 Modération TDF
 Modération TDF


 Inscrit le: Aug 24, 2005
 Messages: 946
 

MessagePosté le: 24 Aoû 2006, 10:07  
 Sujet du message:
Répondre en citant

Je peux d'ores et déja tirer quelques conclusions sur la suite logique des anomalies de SST et de cette situation nouvelle sur l'HS, si le renforcement des Alizès n'etait pas averé au depart je pense qu'il sera la conséquence logique de cette situation, les eaux froides tendant à leur renforcement ce qui aura pour effet d'accentuer la remontée de la Thermocline sur l'Est des bassins Océaniques.
Le basculement pourrait alors s'amplifier, les masses d'eaux en jeu etant en effet capables de provoquer un refroidissement significatif, peut être de l'ordre de 1° ou même 2 au niveau mondial, ce qui nous amenerait dans une periode plus froide encore que le Petit Age Glaciaire, mais cela reste une speculation sur la logique d'un mecanisme que peu de monde avait vu venir.
Par contre la cause reste encore inconnue ou trés mal évaluée, le RC aurait il provoqué une augmentation de la couvertrure nuageuse entrainant un refroidissement oceanique de surface? c'est une des possibilités, la theorie de Svensmark pourrait aussi être une explication si cette couverture nuageuse a augmenté ces dernieres années liée au minimum solaire.
Il faut tout de même rappeler que les glaciers de Nouvelle Zelande avaient commencé depuis des années à avancer depuis des années, le mecanisme a peut être une origine plus ancienne.
Si sur la Terre du Futur nous avions prévu ce phenomène nous n'avons pas une explication complète du ou des menanismes en jeu, il faut tout de même souligner que le GIEC lui même avec ses centaines de scientifiques n'avait rien vu venir, or leurs moyens sont incomparablement plus developpés que les notres.
Ceci dit les francs-tireurs qui annoncaient une possibilité de basculement du climat avaient peut être bien raison et nous avons repercutés ici leurs analyses en les faisant notres, question d'intuition ou conscience plus aigue des carences d'une science trop sure de ses propres certitudes.
Les faits sont là, et la periode qui s'ouvre promet d'être passionnante, avec evidemment toutes les reserves de prudence qui doivent être de rigueur, être humbles doit être notre règle de conduite, ce qui importe c'est de garder les yeux ouverts.
 
   
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
     
   NOAH
 Intéressé
 Intéressé


 Inscrit le: Nov 07, 2005
 Messages: 41
 

MessagePosté le: 24 Aoû 2006, 12:10  
 Sujet du message:
Répondre en citant

La baisse radiative serait considérable et atteindrait sur la periode 2003/2005 la valeur de 1w/m2, à titre de comparaison la reconstitution sur le Pacifique Central du Petit Age Glaciaire montre un refroidissement de 0,25w/m2 au maximum.
Bonjour à tous, et encore une fois, merci pour vos informations et pour vos analyses.
En tant que néophyte en climatologie, je tente toutefois de comprendre la nature du mécanisme, dont vous parlez ici.
Ma première question est tout d'abord, cette baisse radiative, si j'en crois le lien en anglais, intervient directement au niveau du mécanisme global qu'est le Gulf Stream, dont la Terre du Futur fait largement écho ces derniers temps.
Si j'en crois les chiffres, on a 1W/m² de perte, soit 0.75w/m² de baisse par rapport aux modèles sur le Petit age glaciaire, ce qui en soit, si je suis votre logique, est une "perte" bien plus significative, que les modèles de reconstruction laissent prévoir???
mon raisonnnement est-il exact?
ensuite, je demanderai, car je ne suis pas famillier de ce genre de clichés sat, les zones en bleu sont des low temp et en rouge les high temp???
ensuite, j'ai beaucoup, beaucoup lu sur le Gulf Stream, et entre autre, bien avant que la Terre du Futur en parle, un remarquable article du Professeur GAGOSSIAN, qui déjà en 2002, tirait la sonnette d'alarme d'une manière très inquiétante dans un numéro de NEXUS. GAGOSSIAN, ancien PDG de la Wood Hole Institute, faisant référence sur le Gulf Stream, disait que nous allions droit vers un point de non retour, comme il le dit dans l'artique, aucune boucle de rétro-action ne peut modifier une modification profonde de la circulation TH.
L'iconnu, et la Terre du Futur en parle suffisement, est de connaître "le seuil critique" où la bascule du climat peut intervenir au niveau de Hémisphère Nord, si cela doit arriver. D'un point de vue très subjectif, et totalement non-rationnel, j'épprouve que cette question du Gulf Stream est fondamentale, et qu'elle risque de faire parler d'elle. le fait de basculer vers un tel état de refroidissement, n'est pas pour autant, à mon sens, une catastrophe, pour notre humanité agressive, qui non sans humour, a bien besoin de se "Rafraichir les Idées", et je fais allusion à la situation mondiale, avec les guerres sempiternelles des uns et des autres...
bref.
merci encore de pouvoir m'éclairer sur ces quelques points.
ah oui autre question, en quoi le fait que la crète de la courbe sur la baisse radiative, lorsque tu parles du fait que c'est très parlant que cela soit au niveau de 400 M sous la thermocline???
thank
NOAH.
 
   
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
     
   fifi321fth
 Membre Expérimenté
 Membre Expérimenté


 Inscrit le: Dec 09, 2004
 Messages: 573
 Localisation: Reims

MessagePosté le: 24 Aoû 2006, 12:12  
 Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjour Torrent et les autres,
Les anomalies de SST ne sont pas récentes dans l'hémisphère Sud, surtout au niveau de l'Antarctique : "Une équipe internationale de scientifiques a découvert un changement rapide de la température et de la salinité des eaux profondes de l'océan Méridional en Antarctique, qui pourraient avoir un impact significatif sur le climat mondial. Ces eaux sont plus froides et plus salées qu'il y a dix ans." http://laterredufutur.com/html/modules.php?name=News&file=article&sid=84 --> Il a plus d'un an cet article, peut-être c'est à ce moment là qu'on s'est rendu compte que c'était en train de changer.
Comme tu dis Torrent, si ca tend à renforcer les alizés, c'est que les vortexs polaire et austral vont être plus puissants et les cellules de hadley aussi. Ce qui va finir par être un cercle vicieux, car le froid va rester aux pôles et va faire avancer la banquise et augmenter l'albédo.
Mais ceci ne va pas se passer cet hiver dans l'HN puisque, d'après le cycle solaire de 22 ans, l'hiver 2007 doit être aussi froid que 1985 ou 1962, je me trompe ?
En tout cas merci de participer à ce forum Torrent, car tes interventions sont très intéressantes et enrichissantes !
Thomas Smile
PS : je vais suivre le sujet sur IC Very Happy
_________________
Et si le Gulf Stream s'arrêtait Very Happy
 
   
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
     
   NOAH
 Intéressé
 Intéressé


 Inscrit le: Nov 07, 2005
 Messages: 41
 

MessagePosté le: 24 Aoû 2006, 12:23  
 Sujet du message:
Répondre en citant

Oui, je voulais saluer TORRENT aussi, et votre rigueur scientifique, tout à fait appréciable, lorsqu'on recherche des informations de qualité.
C'est vraiment formidable de pouvoir suivre tout cela...
Very Thank donc !!! !hi!.
 
   
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
     
   Torrent
 Modération TDF
 Modération TDF


 Inscrit le: Aug 24, 2005
 Messages: 946
 

MessagePosté le: 24 Aoû 2006, 14:34  
 Sujet du message:
Répondre en citant

Pour Fifi321th, je suis entièrement d'accord avec ton analyse, le renforcement des alizés devrait entrainer par contrecoup celui des Westerlies ainsi que comme tu le soulignes par conséquent un renforcement des cellules associées, Hadley pour la zone tropicale et Ferrel pour la zone tempérée, le tout amenant un moindre transfert de chaleur vers les pôles renforcerait aussi la cellule polaire et donc le vortex polaire hivernal.
Pour Noah, je crois qu'on ne parle pas de la même chose, ce n'est pas le Gulf Stream et la circulation Thermohaline concernant les courants profonds et le tapis roulant qui est en cause dans ce phénomène là, mais la Thermocline qui elle concerne l'echange entre la couche de surface et la couche immediatement située en dessous et bien plus froide, entre 200 et disons 500m de profondeur, c'est cette couche qui s'est refroidie, la conséquence est bien plus directe, plus rapide et plus etendue qu'un arrêt de la circulation Thermohaline puisque les eaux de surface repoussées par les vents se trouvent remplacés par des eaux plus froides que d'habitude au niveau des parties orientales des bassins oceaniques dans les zones tropicales et au niveau des bassins occidentaux dans les zones temperées.
Il va de soi que ce processus est bien plus rapide que celui de la circulation Thermohaline qui lui a un cycle de plusieurs centaines d'années.
Cela fait un moment que je donne des indications là dessus alors que pas mal de monde se focalise sur le Gulf Stream, non pas à tort parce que des signaux existent là aussi, par exemple l'arrêt des cheminées de plongée en mer du Groenland mais ils sont je pense moins immédiats que celui de la Thermocline qui elle est générale à tous les océans et dont les effets de basculement sont deja en cours.
 
   
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
     
   NOAH
 Intéressé
 Intéressé


 Inscrit le: Nov 07, 2005
 Messages: 41
 

MessagePosté le: 24 Aoû 2006, 15:33  
 Sujet du message:
Répondre en citant

!hi! beaucoup TORRENT pour ta précision.
Je comprends mieux maintenant...
Mais peut-on dire qu'une relation de cause à effet existe entre circulation thermocline et thermohaline???
ou alors s'agit il de deux systèmes parfaitement indépendant sur le plan dynamique???
thank...
 
   
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
     
   Torrent
 Modération TDF
 Modération TDF


 Inscrit le: Aug 24, 2005
 Messages: 946
 

MessagePosté le: 24 Aoû 2006, 17:51  
 Sujet du message:
Répondre en citant

Deux réponses à ce sujet l'une à Fifi321th sur la question de l'hiver froid attendu d'aprés le cycle de 22 ans, les probabilités sont en effet trés fortes d'un hiver rigoureux à l'image de ceux de 1941 1963 et 1985.
Mais attention, justement ce n'est pas parce que le vortex polaire serait trés puissant que nous aurons un flux d'ouest permanent sans faille durant tout l'hiver, c'est justement quand le flux d'ouest est bien installé que surviennent les grandes vagues de froid.
Le mécanisme m'en a ete décrit par 41350 sur Infoclimat, le flux zonal traverse l'Europe et vient buter contre l'Oural derriere lequel l'anticyclone Siberien est trés lourd, trés froid et inamovible, une depression se forme alors sur l'Oural, la fameuse depression Ouralienne, cette depression produit une ondulation qui recule progressivement jusqu'à l'Atlantique faisant descendre l'air froid Scandinave sur l'Europe.
Ensuite une fois arrivée au niveau des côtes Atlantiques l'ondulation contraint l'Anticyclone Atlantique à remonter trés haut en latitude, formant un GA sur l'Est du Groenland, il suffit que ce GA se deplace un peu en mer du Groenland entre Islande, Norvège et Spitzberg, voire Nouvelle Zemble, une depression venue du Labrador vient par le Sud du Groenland se placer au Sud de l'Islande isolant le GA en goutte chaude, il forme alors une patate anticyclonique chaude isolée de ses bases et coincée en mer de Norvège et de Barents il rabat alors l'air froid du Nord Est de l'Artctique et de la Siberie du Nord, cet air froid se retrouve pulsé vers le Sud Ouest par le couple GA/depression Ouralienne.
On peut ajouter que le gradient thermique creuse une depression en Mediterrannée et elle va à son tour jouer le rôle de pompe pour aspirer l'air froid venu de Siberie et de l'Arctique.
Donc ne pas systematiquement penser que flux d'Ouest = hiver doux, dans tous les cas précédents cités c'est bien ce type d'ondulation partant de l'Oural qui a amené des vagues de froid intenses jusqu'à L'Atlantique, c'est justement quand le flux d'Ouest est bien installé que la situation est la plus propice aux grandes vagues de froid.
Pour répondre à Noah, les temps de la circulation Thermohaline et de la Thermocline ne sont pas du tout les mêmes, cependant il est évident que des variations importantes de la Thermocline vont perturber la circulation Thermohaline donc le Gulf Stream, si l'eaux des Caraïbes est moins chaude suite à une remontée d'eaux plus profondes le Gulf Stream sera moins chaud et moins puissant, même chose si des eaux froides gagnent le Labrador et augmentent la puissance du courant froid de même nom, Même chose evidemment sur tout le trajet du Gulf Stream, depuis ses origines dans le Pacifique Central et l'Ocean Indien jusqu'à sa zone de plongée en Mer de Norvège et mer du Groenland.
La circulation Thermohaline peut donc être affectée par la Thermocline.
 
   
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
     
   fifi321fth
 Membre Expérimenté
 Membre Expérimenté


 Inscrit le: Dec 09, 2004
 Messages: 573
 Localisation: Reims

MessagePosté le: 25 Aoû 2006, 19:17  
 Sujet du message:
Répondre en citant

Ah oui merci Torrent, c'est vrai que tu l'avais déjà dit, désolé de te l'avoir fait répéter, enfin au moins je l'ai plus en fraîcheur comme d'autres qui sont nouveaux ou autre.
Sinon, tu peux m'appeler Thomas Very Happy
A bientôt ;)
_________________
Et si le Gulf Stream s'arrêtait Very Happy
 
   
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
     
   FredTDF
 Admin du site
 Admin du site


 Inscrit le: Nov 28, 2004
 Messages: 4210
 Localisation: Plein Sud

MessagePosté le: 28 Aoû 2006, 10:21  
 Sujet du message:
Répondre en citant

Serait ce le début d'un changement majeur de l'océan ?
Il va falloir rester prudent et voir ce que cela va donner au delà de l'hiver 2007. Car si l'océan devrait jouer son rôle de super puit de carbone comme j'ai pu déjà le décrire dans l'article suivant :
http://laterredufutur.com/html/modules.php?name=News&file=article&sid=344
Le printemps austral va arriver d'ici fin septembre, la situation va être intéressante à observer. Dans le même temps, les anomalies négatives grandisses dans la même zone dans le nord de l'Atlantique nord. Il semble que les prévisions veuillent se concrétiser. L'affaire est à suivre.
Pour l'océan australe, bien des éléments étranges se déroulent depuis bientot 2 ans. Mais en vérité qu'est que 2 ans en climatologie ?
Certains se posent encore la question étrange de savoir pourquoi il se passe un tel phénomène quand on parle de réchauffement global !
Pourtant les faits sont là. L'apport d'eau douce en général plus le réchauffement des eaux océaniques ne peuvent qu'apporter un blocage général océanique qui apportera lui même un blocage atmosphérique. Ainsi les supers puits de carbone ont toujours fonctionné, ou du moins depuis 600000 ans. Un blocage océanique apporte un très fort refroidissement des eaux. Ces mêmes eaux qui trainent les gaz à effet de serre vers le plancher océanique et ainsi de jouer le rôle de super puit de carbone. Tout en pointant la monté en puissance des gaz à effet de serre actuels dûs par l'humanité, en d'autres temps, je soupçonne d'autres espèces de la faune et de la flore d'en être responsables. Mais dès que la balance atteint son seuil, elle est automatiquement équilibrée.
Ainsi ce refroidissement actuel de l'océan austral pourrait bien être un précurseur d'un plus grand refroidissement à grande échelle.
Mais, car il y a un mais, je laisserai volontier passer cette période cyclique de 22 ans qui reste naturelle avant d'en tirer des conclusions.
_________________
"D´abord, ils nieront la chose. Ensuite, ils la minimiseront. Enfin, ils diront que cela se savait depuis longtemps." Alexandre von Humboldt
 
   
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
   
     
   Torrent
 Modération TDF
 Modération TDF


 Inscrit le: Aug 24, 2005
 Messages: 946
 

MessagePosté le: 28 Aoû 2006, 13:00  
 Sujet du message:
Répondre en citant

Je suis assez d'accord Fred pour dire qu'il faut rester prudents, cependant des indicateurs semblent montrer que l'ampleur cette fois va bien au delà de ce qui est habituellement observé dans le cycle de 22 ans et même dans la phase negative du cycle de Suess de 360 ans.
Je pense si ce n'est déja fait que tu as du aller jeter un oeil sur le topic en question sur Infoclimat http://forums.infoclimat.fr/index.php?showtopic=16198 quand je vois que le sujet est initié par Metéor et qu'une pointure comme lui et Alain Coustou s'interrogent trés sérieusement à ce sujet c'est un signe qui ne trompe pas.
Quelque chose est en train de se passer et qui pourrait dépasser en ampleur tout ce que nous supposions.
 
   
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
     
   Korben83
 Modo TDF
 Modo TDF


 Inscrit le: Oct 05, 2005
 Messages: 526
 

MessagePosté le: 29 Aoû 2006, 11:18  
 Sujet du message:
Répondre en citant

J'ai une petite question, qui peut paraitre stupide, mais comment peut on etre surs que de tels refroidissements, ne serait-ce que temporaires, n'ont pas eu lieu déjà par le passé? Les outils permettant de mesurer de si faibles variations de maniere fiable sont récents, il y a aussi certainement une marge d'erreur entre ce qu'on a pu découvrir sur le passé (sur de grandes échelles) et ce qui a pu se passer sur de petites échelles. Ma question est purement afin d'avoir des réponses techniques, je pense en mon fort intérieur que quelque chose est entrain de se passer!
 
   
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
     
   fifi321fth
 Membre Expérimenté
 Membre Expérimenté


 Inscrit le: Dec 09, 2004
 Messages: 573
 Localisation: Reims

MessagePosté le: 29 Aoû 2006, 12:36  
 Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjour Smile
Je vous donne un lien que vous avez peut-être oublié, donné par Zat, il sert à suivre les banquises Nord et Sud, mois par mois, depuis fin 1995 : http://polar.ncep.noaa.gov/seaice/Historical.html
Pour répondre à Korben, je dirais que je n'en sais rien, mais je pense que ca s'est sûrement déjà passé, mais si cela persiste, cela se fera sentir dans l'atmosphère, car elle va ainsi se refroidir.
Ainsi, c'est le seul indice je pense, qui peut nous permettre de savoir si ca s'était déjà passé ...
En essayant avori été clair
Thomas Smile
_________________
Et si le Gulf Stream s'arrêtait Very Happy
 
   
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
     
   Laure12
 Confiant
 Confiant


 Inscrit le: Nov 11, 2005
 Messages: 87
 Localisation: Aveyron

MessagePosté le: 29 Aoû 2006, 14:21  
 Sujet du message:
Répondre en citant

Fred a écrit:
Mais, car il y a un mais, je laisserai volontier passer cette période cyclique de 22 ans qui reste naturelle avant d'en tirer des conclusions.

Pour mémoire, peux-tu préciser quand cette période cyclique va s'achever (en 2007 ?).
Et merci pour le reste... Wink
 
   
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
     
   FredTDF
 Admin du site
 Admin du site


 Inscrit le: Nov 28, 2004
 Messages: 4210
 Localisation: Plein Sud

MessagePosté le: 29 Aoû 2006, 14:57  
 Sujet du message:
Répondre en citant

L'intensité solaire était à son plus bas niveau, il y a quelques mois, mais elle est en train de reprendre de la vigueur. Donner une date serait une pure fantaisie. La seule chose que je peux dire, c'est que je me fie aux statistiques. Nous avons eu 3 cycles de 22 ans successifs, il serait étonnant de ne pas en avoir un 4eme sauf si le réchauffement actuel a une influence au delà de ce que l'on peut imaginer.
Après avoir analyser des cartes de températures de surface de plusieurs mois et années, il semble clair qu'il y a un phénomène en court qui touche l'hémisphère sud depuis 2 ans. Rien ne dit que cela va s'amplifier d'ici 2 mois. Mais à l'échelle d'une année, il se pourrait que cela s'amplifie si l'on suit la logique depuis 2004.
_________________
"D´abord, ils nieront la chose. Ensuite, ils la minimiseront. Enfin, ils diront que cela se savait depuis longtemps." Alexandre von Humboldt
 
   
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
   
     
  Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
 
 

La Terre du Futur - Forums Archivés Index du Forum -> Observations Climatiques -> El Niño, la Niña et l'oscillation Thermocline...

Poster un nouveau sujet    Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3 ... 18, 19, 20  Suivante
Page 1 sur 20

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB 2.0.18 © 2001, 2002
XPMidnight theme/template created by nukemods.com

Tout le contenu du site est Copyright © 2003-2015 Laterredufutur - PHP-Nuke © 2015 by Francisco BURZI.
Site Web sous Copyright © 2003 par PHP-Nuke. Tous droits réservés. PHP-Nuke est un logiciel libre en version


vous pouvez contacter l'admin : webmaster@laterredufutur.com

Pagerank 4
Page Générée en: 0.18 Secondes