Vous etes invites et vous pouvez nous rejoindre sur

Facebook : Debats sur MeteoNet previsions meteo, volcans, seismes, suivi solaire

A la recherche du Général Hiver

Prévisions et tendances à moyen terme jusqu'à 10 jours.

Modérateur : milou

creole
Administrateur
Administrateur
Messages : 1363
Enregistré le : 16 juil. 2010, 12:37
Localisation : Les Sauvages (69), sur la ligne de partage des eaux (710m)

Re: A la recherche du Général Hiver

Message par creole » 18 nov. 2018, 00:14

Salut Ă  tous!
La situation était fragile et l'évolution des modèles prouve une fois de plus la difficulté à obtenir un temps durablement hivernal par chez nous.
La synoptique était très belle mais la coulée froide était le ciment d'une belle construction hivernale et, puisque le ciment n'a pas pris, tout l'édifice s'écroule emportant avec lui nos plus jolis atours.

Pourquoi les modèles, hormis peut-être CEP pour le coup, ont tant tergiversé sur le devenir de la coulée froide?
Simplement parce qu'ils modélisent très mal un puissant jet stream inversé! Et la carte suivante est très parlante:

Image

L'air froid s'est retrouvé pris sur une véritable autoroute (et malheureusement sans barrages filtrants des gilets jaunes! :mdr2: ), le faisant progresser de 3000 kms de la frontière Russe au Finistère en moins de 36h! :|

Image

Partie bille en tête, la coulée froide part en direction de l'Atlantique et de l'activité dépressionnaire naissante malgré l'intervention de la dépression Méditerranéenne qui parvient juste à la ralentir dans sa progression, ce qui nous vaudra trois journées de grande fraîcheur/ petit froid.

Image

C'est au moment où la coulée froide s'engouffrera sur l'océan que des surprises devraient apparaître entre une atmosphère qui se chargera d'humidité et l'air froid qui se sera invité chez nous.
La journée de mardi semble la plus propice à nous proposer ces quelques surprises, sur des zones malheureusement restreintes, ce sera à suivre en live.

Pendant ce temps, la brèche dépressionnaire va se refermer sur l'océan et la dorsale Atlantique va partir à l'assaut d'un anti islandais prompt à redescendre sur l'Europe centrale.
Ce qui restera de la dépression Méditerranéenne tentera de repousser les racines auxquelles notre anti Islandais serait tenté de se rattacher.

Dans tous les cas, le vortex Sibérien n'étant plus aspiré vers le continent, il ne devient plus possible aux hautes pressions Polaires de donner de l'énergie à l'anti Islandais et ça va même être tout le contraire puisque c'est l'anti Islandais qui va y laisser des plumes!

Image

Ensuite, bien que les modèles commencent à diverger, on sait que la coulée froide va finir par glisser au large de nos côtes et remonter des effluves plutôt douces et surtout humides sur notre territoire.
Cette bascule sur l'océan couplé au passage d'une dépression sur le Svalbard vont pousser notre si joli anticyclone à redescendre sur l'Europe.

Tiraillé entre son envie de disparaître au cœur de l'Europe et celle de tendre la main à la dorsale Atlantique venue à sa rencontre, il devrait persister quelques hautes pressions aux abords de l'Islande dont il faudra déterminer l'ampleur et la puissance.

Une dépression en sortie du Labrador devrait partir à la chasse aux restants de la coulée froide tandis que cette dernière devrait retrouver une direction classique la ramenant vers le continent.

Alors, oui, le froid va se retirer (mais sans être bien loin de la Scandinavie et de la Russie occidentale), mais les motifs de voir à nouveau les cartes devenir intéressantes pour nous restent nombreux avec des hautes pressions persistantes autour de l'Islande et au Pôle et une activité dépressionnaire sur le continent Américain pas franchement énergique.
Cela nous amènera tranquillement aux derniers jours de ce mois de novembre et aux premiers jours de l'hiver météorologique! :cote:

A très bientôt! :hello:
C'est en forgeant que l'on devient forgeron!
On apprend souvent plus de ses erreurs que de ses professeurs!
Image

philoman

Re: A la recherche du Général Hiver

Message par philoman » 18 nov. 2018, 10:21

Bonjour les courageux du dimanche! C'est vrai, ce n'est pas souvent que les vagues de froid durent. La référence pour moi ces dernières années reste février 2012! Il y a tout de même quelque chose de positif dans cet évènement, c'est que la probabilité se rapproche pour que je vois tomber les flocons dans la campagne angevine! Je n'ai pas trouvé de chutes de neige aussi précoces que le 20 novembre sur la météo récente. La dernière fois, c'était le 25 novembre 2005. Et avant, il faut remonter au 29 novembre 1993( pardon, du brouillard givrant pour cette date), une période où les hivers étaient nettement plus réguliers. La suite aussi est encourageante puisque les températures sont remontées au dessus des normales qu'à partir du mois de juin 2006, ce qui est rare pour notre période climatique! J'ajoute la chute de neige la plus tardive que j'ai enregistrée également le 5 mars 2006 (7cm notés à la station de beaucouzé)J'espère que vous ne m'en voudrez pas pour ce petit rappel historique et plein d'espoir! ;-) :chance: https://www.infoclimat.fr/climatologie- ... couze.html
https://www.infoclimat.fr/climatologie- ... couze.html
https://www.infoclimat.fr/climatologie- ... couze.html

creole
Administrateur
Administrateur
Messages : 1363
Enregistré le : 16 juil. 2010, 12:37
Localisation : Les Sauvages (69), sur la ligne de partage des eaux (710m)

Re: A la recherche du Général Hiver

Message par creole » 02 janv. 2019, 16:16

Salut à tous et mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année qui débute!
La situation actuelle nous fait tourner en bourrique avec des hautes pressions trop collées à nous et des descentes froides qui hésitent perpétuellement à franchir nos frontières.
A l'image de la coulée froide qui prend actuellement la direction de l'Europe, les perspectives futures sont aussi balbutiantes et nous tiennent en haleine.
Petit tour d'horizon des derniers développements:

Image

Dès +120h, ça part déjà dans tous les sens!
Si ce matin la dépression Atlantique est majoritairement vue prendre la direction de l'Europe pour aller rejoindre cette puissante et froide dépression nord-Atlantique, le doute subsiste sur le maintien ou non d'une faible anomalie Açorienne apte à garder les hautes pressions Atlantiques hautes en latitude et prête à se faire reprendre par la dépression en sortie du Labrador.
Dépression en sortie du Labrador qui cherchera elle-même à glisser jusqu'à nous lorsque la dépression suivante se dirigera vers l'océan!

Avant d'analyser les différentes sorties, on constatera que les chances de voir le grand froid rentrer sur le pays sont repoussées après le 10 janvier...

GEM et UKMO sont très proches:

Image

La dépression Atlantique se comble en avançant au travers des hautes pressions et vont rejoindre tardivement la dépression nord-Atlantique, amenant une nouvelle descente Polaire sur le continent qui vient lécher nos frontières.
Et c'est du coup la dépression en sortie du Labrador qui sera la plus à même de ramener de l'air froid sur nous avec l'avancée de la dépression suivante.

GFS est beaucoup moins favorable pour une unique raison:

Image

Comme GEM et UKMO, la dépression Atlantique vient à la dépression nord-Atlantique et amène l'air froid à couler sur l'Europe continentale, hors de nos frontières sur cette dernière option.
Sauf que la dépression en sortie du Labrador, en évitant le contact avec l'anomalie Açorienne, fait du surplace et attend sagement de renforcer la dépression suivante.
La puissance retrouvée du flux dépressionnaire balaye alors tout sur son passage et repousse à très loin les possibilités hivernales pour notre pays.

CEP n'est pas si loin de cette vilaine option mais la coulée froide du 10 prend une direction plus ouest, concernant largement la façade est du pays.
Le froid ainsi installé est toujours plus difficile à déloger même si le flux d'ouest tend à reprendre de la vigueur.

Je garde le meilleur pour la fin avec GFS (P):

Image

Cette option reprend en partie ce qu'avait sorti CEP il n'y a pas longtemps, avec une dépression Atlantique qui s'affaiblit très rapidement, laissant un paquet d'énergie à la dépression en sortie du Labrador et glissant sur la face orientale des hautes pressions Atlantiques et allant jusqu'au golfe de Gênes, attirant largement l'air froid nord-Atlantique sur nous.
A l'arrière, le mix est parfait avec une dépression en sortie du Labrador qui envoie un profond thalweg rejoindre l'anomalie Açorienne avant de descendre sur l'Europe occidentale avec l'avancée de la dépression suivante.

Image

Ensuite, ça envoie juste du rêve! :coeur:
Cette option est très minoritaire mais elle existe dans le panel GEFS et est déjà apparue précédemment, prions pour qu'elle se multiplie dans les sorties de ce soir! :chance:
C'est en forgeant que l'on devient forgeron!
On apprend souvent plus de ses erreurs que de ses professeurs!
Image

pacien
Confiant
Confiant
Messages : 159
Enregistré le : 21 févr. 2018, 18:12
Localisation : Isère
Contact :

Re: A la recherche du Général Hiver

Message par pacien » 02 janv. 2019, 19:24

Les exemples de vagues de grand froid avec neige à foison, qui devaient ravir les hivernophiles que nous sommes et faire les gros titres, et qui ont fini par totalement capoter 48 ou 72h avant l'échéance sont légion!
Avant que l’affaiblissement du soleil ait une nette influence sur le climat, il faut peut-être ne pas négliger l’inertie ! En 56, le froid s’était invité en février, patience.
Commentaires aussi passionnant qu'un combat de box !
Tous mes voeux pour un hiver froid, et le reste. :freeze:
Pacien Moulin, entre réalisme et fiction climatique.

Image

creole
Administrateur
Administrateur
Messages : 1363
Enregistré le : 16 juil. 2010, 12:37
Localisation : Les Sauvages (69), sur la ligne de partage des eaux (710m)

Re: A la recherche du Général Hiver

Message par creole » 03 janv. 2019, 23:56

Sonnez clairons! RĂ©sonnez trompettes!
Aujourd'hui est un grand jour car le Général Hiver daigne nous faire l'honneur de sa compagnie! :pompom: :fleur1: :pompom:
Sortez vos plus beaux atours et soyez de bonne compagnie car on va tout faire pour le garder avec nous plus que quelques jours!

La synoptique est désormais calée et est franchement alléchante:

Image

Un très faible creusement qui va venir aplatir les hautes pressions installées sur nous pour aller rejoindre l'air froid stationné en Europe, une dépression Atlantique qui s'émancipe de l'activité dépressionnaire Atlantique pour finir d'envoyer valser ces mêmes hautes pressions qui n'auront d'autre choix que de se décaler sur le proche Atlantique.
Là, une crête d'altitude poussée par une dépression en sortie du Labrador couplé à une anomalie Açorienne vont donner de l'impact à cet attroupement de hautes pressions pour les envoyer en une puissante dorsale vers l'Islande et faire glisser en notre direction la dépression Atlantique!
Tadam! C'est si simple! :mdr2:

Pour nous, ça veut dire pluies qui deviendront neiges à des altitudes rapidement de plus en plus basses à partir de mardi et surtout à partir de mercredi prochain avec fortes gelées et journées sans dégel sur un quart nord-est et le centre-est du pays, puis très progressivement de plus en plus loin dans le territoire.

Et après?
Après, c'est majoritairement ça qui nous attend:

Image

Un creusement dans le golfe de Gênes qui garde l'air froid sur nous et une dorsale qui est progressivement repoussée dans notre direction et qui finit par tarir l'arrivée d'air froid depuis l'Europe de l'est.
Cela nous garantit de froides journées jusqu'au 13 janvier et il est possible que ces dépressions glissent à nouveau sur le continent par la suite dans une sorte de récurrence qui irait à notre avantage. :chance:

Notre avantage? Ce n'est pas ce que dit CEP:

Image

En effet, il n'est pas dit que tout le monde soit à la fête sur ce type de scénario.
En vérité, tout se joue vers 120h au moment où la dorsale est la plus étirée:

Image

On le voit sur GEM: le thalweg Atlantique n'est pas allée chercher l'anomalie Açorienne et la dépression Atlantique se retrouve bien haut, ne levant pas fort la dorsale Atlantique.
Coup de bol, le thalweg accouche tout de même d'un cut-off qui va permettre à la dépression suivante de lever une nouvelle dorsale en s'appuyant sur ce cut-off et ainsi faire glisser la dépression Atlantique sur nous en une nouvelle coulée froide.

Sur CEP, on n'a pas ce cut-off Atlantique et cela devient tout de suite plus compliqué d'avoir une nouvelle coulée froide...

Sur GFS 12Z, le thalweg vient piocher plus bas en latitude et la dépression Atlantique, partie de plus loin, lève mieux la dorsale et l'air froid est mieux drainé jusqu'à nous bien que la finalité reste la même: on doit espérer la levée d'une nouvelle dorsale depuis l'ouest du bassin Atlantique.
Sur GFS 18Z c'est pire car ce qui devait être initialement un cut-off reprend le flux Atlantique pour devenir dépression et baisser un peu plus la dorsale.

Dans chacun des cas, on pourra se rassurer en constatant la volonté d'une nouvelle dorsale de faire son apparition vers le 13-14! :gene:

Mais on trouve également d'autres cas particuliers et absolument intéressants:

Image

GFS // prend le meilleur des scénarios précédents: un thalweg qui descend bas, accouche d'un cut-off et lance de plus loin la dépression Atlantique.
La dorsale monte ainsi plus haut et s'empare de cette belle boule d'air glacial pour la ramener sur le continent.
Non seulement l'air est plus froid et plus massif sur l'Europe de l'ouest mais en plus la dorsale suivante amène une nouvelle et puissante coulée froide sur nous, la première dorsale n'ayant pas eu les moyens de se rabattre sur nous!
Délicieux scénario à fort potentiel pour la suite! :coeur:

Et on finit avec UKMO, surprenant UKMO:

Image

Le thalweg descend bas et chope l'anomalie Açorienne.
La dorsale monte plutôt bien mais elle reste attirée vers l'ouest, la dépression Canadienne rejoignant la dépression Atlantique et la dorsale s'accrochant à la crête d'altitude venue du Canada.
C'est le seul scénario où la dépression Atlantique ne franchit pas le Groënland et c'est peut-être le plus intéressant en terme de potentiel, j'aurais aimé voir une échéance ou deux supplémentaires ce soir!

En bref, les modèles tâtonnent et le potentiel est bien présent, on est partis pour grelotter mais, au vu de la synoptique, ce serait cool que cela dure plus de 5 jours! :langue3:
C'est en forgeant que l'on devient forgeron!
On apprend souvent plus de ses erreurs que de ses professeurs!
Image

Avatar du membre
chlodovéchus
Intéressé Persévérant
Intéressé Persévérant
Messages : 113
Enregistré le : 17 nov. 2016, 11:24

Re: A la recherche du Général Hiver

Message par chlodovĂ©chus » 08 janv. 2019, 22:09

Merci créole pour tes analyses qui sont toujours aussi agréables à lire et très didactiques pour le profane que je suis. Qui sait, elles nous porteront peut-être chance pour la suite. :chance:

:hello:
Image

creole
Administrateur
Administrateur
Messages : 1363
Enregistré le : 16 juil. 2010, 12:37
Localisation : Les Sauvages (69), sur la ligne de partage des eaux (710m)

Re: A la recherche du Général Hiver

Message par creole » 28 janv. 2019, 22:45

FĂ©vrier 2019: le coup de poker?

Salut Ă  tous!
La situation est très dynamique en ce moment sur notre Hémisphère avec une puissante descente Polaire sur les USA et la neige qui tombe enfin en quantité sur nos massifs.
Nous continuons de connaitre ces conditions cette semaine avec de forts coups de vents qui nous frappent de plein fouet et des chutes de neige qui s'invitent régulièrement jusqu'en plaine.
Jusqu'à présent, nous avons connu dans l'Hexagone un hiver des plus "banals", sans gros coups de froid ni grosses neiges paralysantes et, à de rares exceptions près, sans grande douceur non plus.

Le mois de février approchant, avec le rallongement des jours et l'avancée calendaire, les chances de connaitre de réels frimas hivernaux s'amenuisent.
Et pourtant, entre 120 et 144h, une partie de poker menteur se joue entre les États-Unis et l'Europe avec, comme arbitre, le vortex Canadien:

Image

La première chose à regarder, c'est cette goutte froide qui va aborder la côte ouest des USA, avec son escorte dépressionnaire.
Plus elle va détourner l'attention du vortex Canadien vers elle, plus nous aurons de chances qu'il se passe des évènements intéressants de notre côté!

Car la puissante coulée froide qui sera désormais sur l'océan risque, si le vortex Canadien est dissipé, d'être écartelée entre deux tâches:
- d'abord gérer la fuite vers l'Europe de l'ouest d'une petite dépression au moment du passage sous les hautes pressions Groenlandaises,
- et l'attirance vers ce cut-off au large des Açores.

x Si le vortex Canadien reste compact et concentré, la sanction est radicale:

Image

Pas de dépression qui parvient à se détacher vers nous, une activité dépressionnaire Américaine qui se fait littéralement écrabouiller, un cut-off Açorien qui reste hors de portée et, in fine, l'arrivée d'un zonal anticyclonique et assez doux sur l'Europe de l'ouest.

x Si le vortex Canadien faiblit son attention:

Image

La dépression qui parvient à s'enfuir prend la direction de la Scandinavie, l'activité dépressionnaire US reste quasi-inexistante, le cut-off Açorien a toutes les peines du monde pour infléchir la position du vortex Canadien et nous sommes influencés par les hautes pressions Atlantiques bien qu'une dominante continentale perdure sur le flanc est du pays.

x Si le vortex Canadien se laisse absorber vers l'activité dépressionnaire US.....

.....mais que le cut-off Açorien reste moribond:

Image

L'activité dépressionnaire US reste bien active et la dépression en fuite peut glisser sur nous, la coulée froide s'infléchit largement en direction des Açores, levant une dorsale vers l'Europe de l'ouest, faisant se maintenir des conditions fraîches à froides sur nos têtes.

.....et que le cut-off Açorien se laisse piéger

Image

C'était l'option choisie par les GFS 0Z et 6Z ce jour. Non seulement l'activité dépressionnaire US reste bien active mais la dépression en fuite glisse sur la Méditerranée et la coulée froide forme un thalweg qui effleure les Açores, levant une puissante dorsale vers la mer se Norvège.

Et, parmi toutes ces options, on peut admirer ces puissantes hautes pressions Russes (entre 1045 et 1055 hPa) qui n'attendent que d'apporter un soutien Ă  une potentielle configuration hivernale.

Alors, on fait all-in ou on se couche? ;-)


PS: merci Chlodovéchus! :kiss2:
C'est en forgeant que l'on devient forgeron!
On apprend souvent plus de ses erreurs que de ses professeurs!
Image

pacien
Confiant
Confiant
Messages : 159
Enregistré le : 21 févr. 2018, 18:12
Localisation : Isère
Contact :

Re: A la recherche du Général Hiver

Message par pacien » 03 fĂ©vr. 2019, 17:11

les chances de connaitre de réels frimas hivernaux s'amenuisent.
Avant le refroidissement brutal de février 56 il faisait doux ! Est-ce que la configuration climatique actuelle se rapproche de celle de 56, ou 85 ?
Pacien Moulin, entre réalisme et fiction climatique.

Image

Avatar du membre
mariecat
Modérateur
Modérateur
Messages : 1205
Enregistré le : 30 mai 2010, 14:42
Localisation : Sud Charente

Re: A la recherche du Général Hiver

Message par mariecat » 15 fĂ©vr. 2019, 12:12

Hier les grues (2 très grands vols) remontaient.
Image

RĂ©pondre

Retourner vers « Prévisions nationales à moyen terme »