Les hivers mémorables d'antan

Vous pouvez poster ici vos statistiques climatiques mensuelles.

Modérateurs : williams, milou

Avatar du membre
milou
Administrateur
Administrateur
Messages : 6934
Enregistré le : 25 avr. 2010, 18:00
Localisation : Avesnes sur helpe (alt : 180 mètres) Sud Avesnois

Les hivers mémorables d'antan

Message par milou » 06 nov. 2016, 12:47

Nous connaissons en ce moment un petit coup de froid relatif mais rien à comparaitre avec certains de nos hivers passés qui ont commencés prècocément.

http://www.meteo-paris.com/actualites-m ... -2016.html

milou
ImageImage

Avatar du membre
FredTDF
Fondateur de TDF
Fondateur de TDF
Messages : 6407
Enregistré le : 28 nov. 2009, 14:49
Localisation : Plein Sud
Contact :

Re: Les hivers mémorables d'antan

Message par FredTDF » 06 nov. 2016, 17:45

Bonsoir Michel, je viens de créer un topic spécial pour ce nouveau thème que tu soulèves ;-)

Ainsi les étés d'antant ont leur propre topic et les Hivers d'antant également :)
Winter is Coming.
"Le but de la politique est de garder la population inquiète et donc en demande d'être mise en sécurité, en la menaçant d'une série ininterrompue de monstres, tous étant imaginaires" : Mencken journaliste américain du XXeme siècle.

ImageImage

Avatar du membre
leon
Confiant
Confiant
Messages : 195
Enregistré le : 26 nov. 2015, 10:09
Localisation : 15 km N-O de MONTPELLIER (34)
Contact :

Re: Les hivers mémorables d'antan

Message par leon » 06 nov. 2016, 18:44

-

Quels sont les montpelliérains encore vivants qui ont connu le "terrible" hiver 1956 où, enfants, nous allions faire du patin à glace sur les étangs gelés de Palavas-les-Flots ?

La Ville de Montpellier était une patinoire géante qui approvisionna l'Hôpital Saint-Charles en bras ou jambes cassées à longueur de journées durant une bonne semaine ...

Ne parlons pas des carrossiers qui firent fortune !

-
[url]http://montpellier-meteo.fr[/url][color=#4000BF][b] PRÉVISIONS MÉTÉO SUR LA VILLE DE MONTPELLIER ET SA PROCHE BANLIEUE[/b][/color]

[img]http://www.laterredufutur.com/photos/medals/globe.gif[/img]

Avatar du membre
Frosty
Admin du Site
Admin du Site
Messages : 3587
Enregistré le : 28 nov. 2009, 18:59
Localisation : Rouen 76 France

Re: Les hivers mémorables d'antan

Message par Frosty » 07 nov. 2016, 16:23

Merci pour le topic Michel, dans quelques années décembre 2010, février 2012, et mars 2013 feront partie des hivers d'antan d'après moi.
ImageImage

Avatar du membre
milou
Administrateur
Administrateur
Messages : 6934
Enregistré le : 25 avr. 2010, 18:00
Localisation : Avesnes sur helpe (alt : 180 mètres) Sud Avesnois

Re: Les hivers mémorables d'antan

Message par milou » 08 nov. 2016, 09:40

Frosty a écrit :Merci pour le topic Michel, dans quelques années décembre 2010, février 2012, et mars 2013 feront partie des hivers d'antan d'après moi.
Oui, ces hivers furent remarquables mais les hivers 79 et 85 furent encore plus froid et plus que l'on remonte dans le temps plus ils furent glacial et long :freeze: (hiver 54, 63) mais aussi les hivers mémorables de la seconde guerre mondiale :froid:

Voici un petit rècapitulatif des grandes vagues de froid qui ont touché notre pays durant cette période.
(on y trouve toute les saisons mais la lecture des différents évènements est très intéressant à lire) :)

http://beninois.free.fr/index.php?cat=meteo-1939-1945
le-journal-de-lena-journaux-intimes-seconde-guerre-mondiale-lena-leningrad2[1].jpg
La-Bataille-des-Ardennes[1].jpg
550986188-bataille-de-stalingrad-capitulation-captivite-campagne-de-russie[1].jpg
milou
ImageImage

Avatar du membre
Hibernatus
Intéressé Persévérant
Intéressé Persévérant
Messages : 103
Enregistré le : 24 oct. 2014, 07:37

Re: Les hivers mémorables d'antan

Message par Hibernatus » 10 nov. 2016, 21:15

Bonsoir Ă  chacun,
Au sujet des hivers d'antan...j'ai une petit interrogation... A quoi ressemblaient-ils? Je ne parle pas des épisodes exceptionnels...je cherche à savoir si on arrive à faire une description des hivers types de l'époque. Personnellement (même si je ne suis pas de première jeunesse)...je n'ai pas vécu cet âge d'or (réel ou mythologique) des hivers qui sont aujourd'hui nos références.

D'après ce que j'ai compris (venant des gens de ma région) ils ont vécus (les hivers) jusque dans les années 40-50...après ce fut le début de la grande "débâcle".

Donc comment étaient-ils ces hivers? Y avait-il une régularité (genre il fait froid d'octobre à mars et il neigeait au lieu de pleuvoir)... Le yoyo des température existait-il? ou est-ce la propre de notre époque?
N'avons-nous pas une vision d'Epinal de cette prétendue glorieuse époque où les saisons étaient clairement marquées? Est-il réellement possible que nos latitudes (France) ait pu faire l'objet d'hivers froids et continus?
Merci pour vos Ă©clairages :hello:
[img]http://www.laterredufutur.com/photos/medals/globe.gif[/img]

Avatar du membre
Frosty
Admin du Site
Admin du Site
Messages : 3587
Enregistré le : 28 nov. 2009, 18:59
Localisation : Rouen 76 France

Re: Les hivers mémorables d'antan

Message par Frosty » 10 nov. 2016, 23:48

Tu note la un point important, trop souvent j'entend mes parents et leurs amis dire que de leur temps il avaient de la neige très souvent etc. Bien sur que les hivers des années 90 ont eux été doux mais nous avons eu de beau hivers durant les années 2000.
ImageImage

Avatar du membre
milou
Administrateur
Administrateur
Messages : 6934
Enregistré le : 25 avr. 2010, 18:00
Localisation : Avesnes sur helpe (alt : 180 mètres) Sud Avesnois

Re: Les hivers mémorables d'antan

Message par milou » 11 nov. 2016, 09:07

En tout les cas voici un petit rècapitulatif des hivers du XVII et XVIIIème siècles :freeze:

http://climat44.canalblog.com/archives/ ... 15676.html

Et aussi sur le site de Williams ;-)

http://la.climatologie.free.fr/hiver/hi ... oureux.htm

milou
ImageImage

Avatar du membre
williams
Admin Site Partenaire
Admin Site Partenaire
Messages : 5115
Enregistré le : 23 avr. 2010, 11:53

Re: Les hivers mémorables d'antan

Message par williams » 11 nov. 2016, 10:11

Hibernatus a écrit :Bonsoir à chacun,
Au sujet des hivers d'antan...j'ai une petit interrogation... A quoi ressemblaient-ils? Je ne parle pas des épisodes exceptionnels...je cherche à savoir si on arrive à faire une description des hivers types de l'époque. Personnellement (même si je ne suis pas de première jeunesse)...je n'ai pas vécu cet âge d'or (réel ou mythologique) des hivers qui sont aujourd'hui nos références.

D'après ce que j'ai compris (venant des gens de ma région) ils ont vécus (les hivers) jusque dans les années 40-50...après ce fut le début de la grande "débâcle".

Donc comment étaient-ils ces hivers? Y avait-il une régularité (genre il fait froid d'octobre à mars et il neigeait au lieu de pleuvoir)... Le yoyo des température existait-il? ou est-ce la propre de notre époque?
N'avons-nous pas une vision d'Epinal de cette prétendue glorieuse époque où les saisons étaient clairement marquées? Est-il réellement possible que nos latitudes (France) ait pu faire l'objet d'hivers froids et continus?
Merci pour vos Ă©clairages :hello:
Si tu veux dans mon site dès cette page j'ai détaillé les intempéries de chaque années suite aux infos qu'on retrouve partout depuis 2060 ans : http://la.climatologie.free.fr/intemper ... mperie.htm

Williams
Mon site : VOYAGE AU COEUR DE LA CLIMATOLOGIE :
http://la.climatologie.free.fr/

Image Image

Avatar du membre
leon
Confiant
Confiant
Messages : 195
Enregistré le : 26 nov. 2015, 10:09
Localisation : 15 km N-O de MONTPELLIER (34)
Contact :

Re: Les hivers mémorables d'antan

Message par leon » 11 nov. 2016, 11:22

-
Je crois qu'avec le "confort" moderne, notre ressenti a évolué.

Climatologiquement, il n'y a qu'a observer les relevés faits par l'ancêtre de Météo-France depuis 1873.
À un poil près notre climat n'a pas bougé.
Un été "pourri", un été torride, un hiver doux, un hiver rigoureux se sont plus ou moins succédés sans que notre climat s'infléchisse vers une tendance ou une autre.

Les étés horribles, avec plus de 40° au mois de mai, en Austrasie (Alsace ), dans les années 580, avec les raisins secs et "grillés" sur place (cf Grégoire de Tours), comme les hivers du Petit Âge Glaciaire où des charriots chargés de 6 muids de vin (6 x 300 l = 2 tonnes !) pouvaient traverser la Seine "à pied sec" (!) ont toujours émaillé notre climat depuis la fin de la dernière glaciation qui a permis l'évolution de l'Homme.

Mais bien présomptueux serait ceux qui voudraient y voir un refroidissement ou un réchauffement généralisé et constant.
Nous sommes dans un "Interglaciaire", avec une descente, lente mais sûre, vers la prochaine glaciation.
Et nous sommes aussi sur un astre "vivant", qui évolue au gré de sa "programmation", et n'a rien à faire de l'agitation bien prétentieuse des "fourmis" que nous sommes (et qui prétendent tout expliquer, si ce n'est régenter !)

Avec des relevés précis (qu'on ne sait faire que depuis 1873 à Paris-Montsouris), on aurait pu peut-être dire, qu'à Pâques de l'an 33 il faisait 26° sur le Mont des Oliviers, que quand Louis XI est mort, le 30 août 1483 à Plessiz-lez-Tours il faisait 31°, ou que le 14 juillet 1789, le thermomètre de La Bastille indiquait 26,8 ° à 10h30 du matin (heure solaire ... plus ... rien!).
Mais voila, aucune de ces précisions ne nous est parvenue !

Les seuls "relevés" auxquels on peut apporter foi (et encore, avec des pincettes !) sont ceux notés par ... les curés !
Eh oui, il fallait bien justifier auprès de la hiérarchie l'absence de monde à la messe du dimanche 2 février, due à un "gel à pierre fendre" sur une couche de quelques toises de neige qui avaient obstrué l'entrée de l'église. Ou ce temps orageux durant toute la deuxième semaine de juillet qui avait forcé tout le monde à rentrer d'urgence les moissons, avant qu'elles ne soient détruites par la grêle.
D'où, bien sûr, une église vide, hormis quelques bigotes semi-impotentes.

"L'impression" actuelle d'hivers moins froids ou d'étés moins chauds provient simplement des techniques mises en œuvre pour "protéger" l'homme de ces rigueurs.
Cela va de la chambre bien chauffée l'hiver, à l'usine ou au bureau climatisés l'été, en passant par la voiture (ou le bus), dûment conditionnés.
Les éléments extérieurs changent au long des saisons, mais l'homme vit derrière un "paravent" de plus en plus artificiel et se sent moins concerné (Sans parler des Blocs Thermiques que sont les villes surchauffées l'hiver par la masse des populations - Un village n'irradiait pas beaucoup autour de lui, 5 ou 10 millions d'habitants, ça réchauffe !).

Un paysan du Moyen-Âge dormait avec quatre peaux de laine l'hiver, cassait la glace dans sa cuisine pour son déjeuner du matin (cuisine située à côté de l'étable pour profiter du "chaud" des bêtes), fendait son bois pour se réchauffer et se blottissait devant la cheminée pour la journée !

Toutes les élucubrations actuelles, qui tenaient du simple fait divers il y a encore une vingtaine d'années, sont devenues un "marché" juteux et profitable pour les voyous qui nous gouvernent et en tirent profit pécuniairement parlant, sans oublier la gloriole politique dont ils se parent en tant que sauveurs de l'Humanité.
Ce serait risible si ce n'Ă©tait si triste pour nos portefeuilles personnels.

Quant aux charmants Ă©colos, ce sera un bienfait le jour oĂą ils sauront combien font 2 plus 2 ...

-

-
[url]http://montpellier-meteo.fr[/url][color=#4000BF][b] PRÉVISIONS MÉTÉO SUR LA VILLE DE MONTPELLIER ET SA PROCHE BANLIEUE[/b][/color]

[img]http://www.laterredufutur.com/photos/medals/globe.gif[/img]

RĂ©pondre

Retourner vers « Bilan et statistiques climatologiques »

.Communauté EzCom