Paul François : l’agriculteur qui tient tête à Monsanto

Étude et suivi des surmortalités et invasions de pandémies souvent liées au climat.
RĂ©pondre
Avatar du membre
ozone
Membre habitué
Membre habitué
Messages : 547
Enregistré le : 26 avr. 2010, 18:51
Localisation : 12 km de Feurs, Loire 578md'altitude

Paul François : l’agriculteur qui tient tête à Monsanto

Message par ozone » 15 dĂ©c. 2011, 19:50

Bonsoir,
je ne sais pas si vous en avez entendu parlé:
Victime en 2004 d’un accident lors de la manipulation d’un herbicide, l’agriculteur charentais attaque son fabricant, Monsanto, en responsabilité civile.
Image
Ce 27 avril 2004, le soleil chauffe sur le village de Bernac, dans le nord de la Charente. Paul François, agriculteur propriétaire de 240 hectares de grandes cultures, vient d’asperger son champ de maïs d’un puissant herbicide. Il s’apprête à attaquer le colza. La routine. Ne reste qu’à peaufiner le nettoyage de la cuve-pulvérisateur, restée plusieurs heures en plein cagnard. Température intérieure probable : 70° à 80°C. De quoi transformer le résidu d’herbicide en gaz toxique, dit-il aujourd’hui.


« Mon système nerveux central a dérouillé »
A l’époque, il ne se doute de rien. Ne porte pas de protection. « En ouvrant la cuve, j’ai inhalé à pleins poumons. Ca sentait fort. J’ai cru que je serais bon pour une colique… ». Au lieu de quoi il se retrouve aux urgences. Perte de connaissance, insuffisance respiratoire, cœur au ralenti. S’en suivent une amnésie de onze jours et trois semaines d’hospitalisation. Six mois d’activité puis une rechute : violentes migraines, comas à répétition. Cette fois, il en prend pour cinq mois d’hôpital et neuf mois d’arrêt de travail. Il est désormais agriculteur « à mis temps », « hyperfatiguable » et sous surveillance médicale rapprochée : « Mon système nerveux central a dérouillé, j’ai les reins très fragilisés ».
A la différence de nombreux « collègues », cet homme de 48 ans, père de deux enfants (17 et 20 ans aujourd’hui) a décidé de se battre. Il sera au Tribunal de grande instance de Lyon ce lundi 12 décembre à 13h30, pour l’instruction de sa plainte contre la firme Monsanto, le géant des organismes génétiquement modifiés et des produits phytosanitaires, qu’il tient pour responsable de son mal. Une première. Et l’aboutissement d’une bataille juridique commencée en 2005 pour faire reconnaître son intoxication comme « maladie professionnelle » ; décision rendue par la Cour d’appel de Bordeaux en 2010.
« Produire simple et peu cher »
Paul François n’a rien d’un militant du bio. Médiatisé par le film « Notre poison quotidien », de Marie-Monique Robin (sorti en mars 2011) et fondateur du collectif d’agriculteurs Phyto-Victimes, il continue d’utiliser pesticides et herbicides sur ses terres. Même s’il tente de « réduire les doses ». Il justifie : « Dans les années 1980, à l’école d’agriculture, on nous disait qu’en 2000, les gens n’auraient plus le temps de manger, et qu’il fallait produire des aliments simples et peu chers. En sortant, je ne savais pas faire autrement. Et cela ne m’intéressait pas ».
Comme tout le monde, il a donc usé et abusé du Lasso®, le désherbant qui se trouvait dans sa cuve le jour de l’accident. Un produit homologué à l’époque et qui n’a été interdit en France qu’en 2007. Trop dangereux car composé pour moitié de monochlorobenzène, un solvant reconnu comme nocif par l’INRS (Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles). Le lien entre ce benzène et les troubles neurologiques a été mis en évidence.
« Des similitudes avec le contentieux sur l’amiante »
« Chez Monsanto, ils connaissaient le problème depuis les années 1980 et ils n’ont rien fait », tempête Paul François. Il accuse la multinationale d’avoir laissé sur le marché français un produit déjà retiré de la vente au Canada (1985), en Belgique (1990) et au Royaume-Uni (1992). Et de ne pas avoir mentionné, sur l’étiquette, la très forte concentration en chlorobenzène, le risque associé et les protections adaptées.
« On retrouve des similitudes avec les débuts du contentieux sur l’amiante, analyse son avocat François Lafforgue. La même désinformation, la même contestation de la pathologie et du lien entre la pathologie et le produit, le fait que le produit ait obtenu une homologation injustifiée… ». La décision du juge ce lundi, si elle était favorable à Paul François, pourrait faire jurisprudence. Une autre procédure a été lancée par un agriculteur du Centre, Jean-Marie Desdions, atteint d’un myélome qui serait également attribuable à une exposition au Lasso®. Yann Fischert, directeur des relations extérieures de Monsanto, s’abstient pour l’heure de tout commentaire.

Source: tempsreel.nouvelobs.com

bravo Ă  cet homme! :!:
le modèle du vrai, c'est la certitude...

ImageImage

Avatar du membre
mariecat
Modérateur
Modérateur
Messages : 1205
Enregistré le : 30 mai 2010, 14:42
Localisation : Sud Charente

Re: Paul François : l’agriculteur qui tient tête à Monsanto

Message par mariecat » 15 dĂ©c. 2011, 19:57

Charente Ibre
12 décembre 2011 | 04h00
Mis Ă  jour | 09h15
RĂ©gion
Le combat des agriculteurs empoisonnés par les pesticides
Viticulteur à Gondeville, Frédéric Ferrand est décédé hier matin d'un cancer. Depuis un an, il tentait de faire reconnaître le caractère professionnel de sa maladie. Son père poursuit son combat.


Paul François a mis en justice le géant Monsanto.
Frédéric Ferrand s'est éteint dans la nuit de samedi à dimanche. À 5h30, dans une chambre de l'unité de soins palliatifs du centre clinical de Soyaux où il avait été plongé dans un profond sommeil depuis vendredi soir. Juste avant de partir, il avait glissé une dernière requête à son père, Jacky, et à Paul François: «Pour moi, c'est foutu. Mais le combat doit continuer pour les autres.» Ce combat, c'est celui des agriculteurs et viticulteurs qui s'estiment victimes des produits phytosanitaires. C'est celui que continuera de mener Paul François aujourd'hui à la barre du TGI de Lyon. L'agriculteur de Bernac qui fait trembler Monsanto, va affronter aujourd'hui la firme américaine devant la justice à Lyon. Paul François accuse le géant de l'agrochimie d'être responsable de son intoxication en 2004 par un puissant herbicide, interdit en France depuis 2007. L'audience se tiendra à partir de 13h30 devant la 4e chambre civile du tribunal de grande instance de Lyon.
C'est aussi le combat que mènent les adhérents de l'association Phyto-Victimes, dont le père de Frédéric Ferrand est administrateur et que préside Paul François.

Viticulteur à Gondeville, Frédéric Ferrand s'est éteint à 42 ans. D'un cancer de la vessie. Première alerte en 2008, avec une insuffisance respiratoire sévère. Les examens ne révèlent rien. Avril 2010, du sang dans l'urine. Le diagnostic tombe: cancer de la vessie, stade 4, le plus élevé.
Jacky Ferrand, le père de Frédéric, a une conviction: son fils a été contaminé par une molécule proche du benzène et présente dans les produits phytosanitaires utilisés pour contrer le mildiou. Ceux que son fils a utilisés pendant des années dans ses vignes du Cognaçais.
Image

Avatar du membre
Frosty
Admin du Site
Admin du Site
Messages : 3587
Enregistré le : 28 nov. 2009, 18:59
Localisation : Rouen 76 France

Re: Paul François : l’agriculteur qui tient tête à Monsanto

Message par Frosty » 15 dĂ©c. 2011, 21:16

J'ai entendu parler de cet homme, c'est une très bonne chose qu'enfin une victime prenne les choses en mains ! :)
ImageImage

Aliane

Re: Paul François : l’agriculteur qui tient tête à Monsanto

Message par Aliane » 16 dĂ©c. 2011, 11:14

Bravo pour son courage et, surtout, espérons que d'autres victimes vont suivre son exemple.

Il est temps que les grandes multinationales cessent de prendre les ĂŞtres humains pour des variables d'ajustement, tout juste bonnes Ă  mettre la main Ă  la poche pour enrichir leurs actionnaires. Il est temps de leur rappeler qu'existent d'autres valeurs que les valeurs marchandes.

On sait depuis longtemps que les désherbants et défoliants sont très proches, dans leurs formules, d'armes de destruction massive. Voir le tristement célèbre agent orange pendant la guerre du Vietnam.
http://en.wikipedia.org/wiki/Agent_Orange
Je vous mets le site en anglais car, en français, il y a seulement le tiers des informations !

Avatar du membre
plouf
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 1072
Enregistré le : 01 juil. 2010, 19:59
Localisation : Bruxelles Belgique

Re: Paul François : l’agriculteur qui tient tête à Monsanto

Message par plouf » 16 dĂ©c. 2011, 11:54

on ne peut plus se permettre de faire un bonne guerre, pour relancer l'économie ou réguler une population en croissance rapide.
donc on l'empoisonne insidieusement..... :grr:
si aux passage, on peut remplir son portefeuille boursier, pourquoi pas. les pauvre comme nous somme de la chair a canon de toute façon!
le climat est un ami/ennemis, selon la façon d'on vous vous y adaptez!

ImageImage

Avatar du membre
loulette
V.I.P.
V.I.P.
Messages : 367
Enregistré le : 27 avr. 2010, 20:05
Localisation : Rhone

Re: Paul François : l’agriculteur qui tient tête à Monsanto

Message par loulette » 19 mai 2013, 23:09

13 février 2012

Le géant américain Monsanto a été jugé "responsable", lundi à Lyon, de l’intoxication à l’herbicide en 2004 d’un agriculteur français, ouvrant la voie à des dommages-intérêts, ce qui constitue une première en France.

Il n'y a pas que ce brave homme mais des centaines d'autres, par le monde qui protestons, nous aussi révoltons nous si nous ne voulons pas que jardiner devienne interdit ! luttons ! et surtout faites passer le message
http://www.combat-monsanto.org/spip.php?article1011
ce que vous devez savoir
http://www.combat-monsanto.org/spip.php?rubrique18
http://actuwiki.fr/environnement/18166
La Commission Européenne veut criminaliser l’utilisation de semences non enregistrées
http://lejournaldusiecle.com/2013/05/09 ... egistrees/
et ici la petition contre ce projet de loi incencé: http://www.avaaz.org/en/petition/We_don ... r_seeds_EU
[img]http://www.laterredufutur.com/photos/medals/bronze_star-2.gif[/img][img]http://www.laterredufutur.com/photos/medals/globe.gif[/img]


[color=#00BFBF]homo hominis lupus[/color]

philoman

Re: Paul François : l’agriculteur qui tient tête à Monsanto

Message par philoman » 20 mai 2013, 09:27

Je n'ai qu'une chose Ă  dire : Chassez le naturel, il revient au galop! ;-)

RĂ©pondre

Retourner vers « Notre santé en question »

.Communauté EzCom