Prévisions-suivis coup de vent modéré Dimanche 10 Février 2019

Prévisions et tendances à moyen terme jusqu'à 10 jours.

Modérateur : milou

RĂ©pondre
Avatar du membre
chasseurd'orages37
Animateur
Animateur
Messages : 1170
Enregistré le : 20 oct. 2015, 00:37
Localisation : Tours ( 37 )

Prévisions-suivis coup de vent modéré Dimanche 10 Février 2019

Message par chasseurd'orages37 » 07 fĂ©vr. 2019, 20:28

Pour le moment, pas facile de cerner la situation en raison de scénarios différents et d'une échéance encore un peu lointaine, on pourra doucement affirmer tout ça d'ici Vendredi soir et Samedi avec les observations d'altitude, de surface et satellites à l'appui pour pouvoir prévoir quelque chose de concret.

Néanmoins, on constate sur les images satellites, la formation d'une dépression sur le bassin Atlantique, qui devrait prendre un assez grosse ampleur afin de former un vaste minimum dépressionnaire progressivement sur le Nord de l'Atlantique et se dirigeant vers la Scandinavie...

L'étude suivante se porte sur l'analyse des principaux modèles à mailles larges de ce soir :
  • GFS 12z : Le très vaste et profond minimum dĂ©pressionnaire va prendre forme de plus en plus dans les heures et jours Ă  venir. Il devrait se diriger vers la Grande-Bretagne et la Scandinavie dans le courant du week-end. On remarquera qu'avec la formation de la grosse dĂ©pression actuelle sur l'ocĂ©an, elle va pulser de l'air " un peu plus chaud si l'on veut " vers les hautes latitudes, et on observe l'isolement d'une " bulle chaude, associĂ©e Ă  une anomalie de PV positive " entre Groenland et Islande. Comme ça, on pourrait dire que ce n'est pas grand chose, mais en fait, elle pourrait nous intĂ©resser pour la dĂ©pression qui va nous intĂ©resser ce week-end. Justement, le vaste complexe dĂ©pressionnaire va se dĂ©caler progressivement vers la Scandinavie dans le week-end, pendant ce temps-lĂ , une puissante dĂ©pression va de nouveau circuler vers le golfe du Labrador, elle devrait occasionner la pulsion de hauts gĂ©opotentiels vers le Nord avec la poussĂ©e d'une dorsale d'altitude sur le proche Atlantique. Dans le mĂŞme temps, la fameuse " bulle chaude " devrait doucement se rĂ©sorber et entamer un dĂ©placement vers le Sud-Ouest de l'Islande. Dans cette configuration, on observe le dĂ©crochage de quelques anomalies d'altitude, mal organisĂ©es ( en raison de la poussĂ©e de la dorsale depuis le centre de l'Atlantique ), mais qui vont tout de mĂŞme employĂ©es un processus de faible cyclogenèse avec la prĂ©sence d'une zone faiblement barocline mais suffisante pour pouvoir engendrer une cyclogenèse, avec de l'air subtropical advectĂ© dans les basses-couches, et l'arrivĂ©e d'air plus froid cyclonique depuis les hautes latitudes. Sur GFS, on ne constate pas de creusement poussif, mais on peut y voir l'inclinaison d'isobares qui tĂ©moignent que quelque chose pourrait bien prendre forme sur la Manche avec un gradient de pression modĂ©rĂ©ment resserrĂ© sur le Nord du pays.
NOTA : Le GFS // est en accord avec le GFS 12z, le seul point différent c'est qu'il voit un creusement ( 995 hPa ) sur la Manche alors que le GFS ne modélise pas de cnetre dépressionnaire définie.

Image
  • CEP 12z : Il reste dans la mĂŞme configuration de l'AmĂ©ricain GFS, mais il anticipe une chose que ne modĂ©lise pas GFS mais que le WRF 10km 12z voit très bien. Près des Açores, une anomalie de surface mal organisĂ©e pourrait onduler dans les hauts gĂ©opotentiels de l'anticyclone et pouvant venir circuler sous nos latitudes avec l'Ă©volution d'un talweg depuis le proche Atlantique, qui occasionnerait la remontĂ©e d'un flux de Sud-Ouest. Ce n'est peut-ĂŞtre pas grand chose, mais ça rajoute un plus sur le creusement de la dĂ©pression. Tout comme GFS, le CEP ne modĂ©lise pas de centre dĂ©fini, mais le gradient de pression reste assez resserrĂ©. Tout ce que l'on peut Ă©ventuellement remarquer, c'est la prĂ©sence d'un fort vent en basses-couches entre Samedi et Dimanche, qui pourrait traverser notre pays.
En ce qu'il concerne les autres modèles, tel que JMA, ICON, GEM, ARPEGE et UKMO, on constate que certains s'accordent avec les scénarios des 2 principaux modèles. D'un côté, on a un couplage entre le GFS //, GEM, ICON et ARPEGE qui modélisent le creusement d'un centre dépressionnaire ( 995-990 hPa ) visible sur la Manche. Et puis JMA, UKMO, GFS et CEP qui modélisent un simple resserrement des gradient isobariques sans creusement intéressant sur la Manche.
  • WRF 12z : Il rejoint tout autant les autres dans la synoptique globale de la situation. Le vaste complexe dĂ©pressionnaire se dĂ©calerait doucement vers la Scandinavie pendant que des anomalies d'altitude se conjuguent discrètement avec des anomalies de surface dans une zone faiblement barocline. Dans le mĂŞme temps, l'anomalie de surface entrevue par CEP mais Ă©galement par ARPEGE, semble plus prononcĂ©e et mieux organisĂ©e. En fait, c'est elle qui nous intĂ©resserait dans la nuit de Samedi Ă  Dimanche, puisqu'elle pourrait entamer un lĂ©ger creusement sur la Manche en arrivant par le Sud-Ouest de la Bretagne. Elle se maintiendrait pendant un long moment puisqu'elle semble devenir une belle dĂ©pression en se dĂ©calant vers le BĂ©nĂ©lux ect.. Mais sur le pays, elle pourrait avoir un centre pouvant ĂŞtre en-dessous la barre des 995 hPa. A l'arrière, les dĂ©pressions secondaires issues de l'ondulation d'un front froid Ă©voluant dans une zone fortement dynamique ( courant jet fort en altitude ) Ă©volueront dans une ondulation de ce courant jet. Mais avec la faible zone barocline, ces dĂ©pressions seraient peu profondes et mal organisĂ©es. Dans le fait, on assisterait principalement un resserrement des gradients de pression.
Image

En faisant une synthèse puisque les mailles fines sont peu nombreuses pour nous éclairer pour le moment, on se dirige vers un coup de vent classique pour la saison, mais de nature assez modéré. Selon les derniers WRF, le quart Nord-Ouest pourrait voir des rafales pouvant atteindre localement les 100 km/h dans les terres. Sur l'ensemble de la moitié Nord, les rafales pourraient atteindre les 80-90 km/h.

Le 12z de ARPEGE suit un peu le WRF mais avec des rafales moins étendues dans les terres. Cependant, les rafales resteraient tout de même fortes sur le quart Nord-Ouest et la moitié Nord. On est sur une moyenne de 80-90 km/h dans les terres, et jusqu'à 100 km/h près des côtes et caps exposés.

ICON et GFS sont du même avis que le 12z de ARPEGE, avec des rafales moins étendues dans les terres, mais restant fortes, voir très fortes près des côtes avec localement +100 km/h selon le 12z de ICON.

Image

Image
Kévin Fillin ; Analyste, prévisionniste et photographe chasseur d'orages. Prévisionniste activité solaire, études de la sismologie, volcanologie ainsi que de l'astronomie-astrophysique.

Président de l'association Amis de la Nature et de la Météo ( page facebook disponible )
Prévisionniste météo et vigilancier sur la page facebook d'Hebdo-Météo : https://www.facebook.com/hebdometeo/?fref=ts

Image

RĂ©pondre

Retourner vers « Prévisions nationales à moyen terme »

.Communauté EzCom