Trump Nouveau Président des USA

Le Climat aura une influence certaine sur les Etats dans une écologie et une économie modifiées. Des crises civiles et militaires naitront... Mais le futur reste incertain, du XXI eme siècle à l'Age de Cristal... Ici le Futur en bref du meilleur comme du pire.

Modérateur : cartesien66

troubaa
Invité de passage
Invité de passage
Messages : 8
Enregistré le : 13 mars 2016, 15:14

Re: Trump Nouveau Président des USA

Message par troubaa » 07 dĂ©c. 2016, 23:58

bonjour,

Juste en aparté.

Le pouvoir de Bruxelles est exercé par des gens élus : Les chefs d'Etat des 28 pays européens.
Pouvoir contrôlé par des élus : Les députés.

Les commissaire européens sont l'équivalent de nos ministres, nommés par des élus, les chef d'Etat, un par pays, approuvé par des élus, le parlement, qui a déjà refusé des nominations.

Les fonctionnaires européens sont comme tous les fonctionnaires : des exécutant qui obéissent aux ordres et mission donné. Ils n'ont aucun pouvoir décisionnel ou législatif.

Accusé Bruxelles c'est simplement se défausser de nos responsabilités. Si la France va mal ce n'est pas à cause de Bruxelles mais de nous. Assumons.

Avatar du membre
cartesien66
Administrateur
Administrateur
Messages : 15444
Enregistré le : 26 nov. 2011, 11:53
Localisation : Contreforts du Canigou

Re: Trump Nouveau Président des USA

Message par cartesien66 » 08 dĂ©c. 2016, 04:52

troubaa a écrit :bonjour,

Juste en aparté.

Le pouvoir de Bruxelles est exercé par des gens élus : Les chefs d'Etat des 28 pays européens.
Pouvoir contrôlé par des élus : Les députés.

Les commissaire européens sont l'équivalent de nos ministres, nommés par des élus, les chef d'Etat, un par pays, approuvé par des élus, le parlement, qui a déjà refusé des nominations.

Les fonctionnaires européens sont comme tous les fonctionnaires : des exécutant qui obéissent aux ordres et mission donné. Ils n'ont aucun pouvoir décisionnel ou législatif.

Accusé Bruxelles c'est simplement se défausser de nos responsabilités. Si la France va mal ce n'est pas à cause de Bruxelles mais de nous. Assumons.
Effectivement , le processus du vote et de ses résultats en incombent aux électeurs ( qui là encore vote pour un parti et pas pour un homme puisque ce dernier n'a pas été choisi " démocratiquement " mais imposé par le bureau politique national ) donc oui , assumons nos choix politiques car in fine il n'y a pas de choix humain .
It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong.
Richard P. Feynman

Image

Avatar du membre
chlodovéchus
Intéressé Persévérant
Intéressé Persévérant
Messages : 113
Enregistré le : 17 nov. 2016, 11:24

Re: Trump Nouveau Président des USA

Message par chlodovĂ©chus » 08 dĂ©c. 2016, 08:42

Salut,
Le pouvoir de Bruxelles est exercé par des gens élus : Les chefs d'Etat des 28 pays européens.
Pouvoir contrôlé par des élus : Les députés.
Les commissaire européens sont l'équivalent de nos ministres, nommés par des élus, les chef d'Etat, un par pays, approuvé par des élus, le parlement, qui a déjà refusé des nominations.
J'aurais dû préciser: Le problème tient dans le fait qu’il n’existe aucun moyen efficace, par lequel les citoyens européens pourraient proposer une norme, la voter ou la contester au niveau européen. La démocratie n'est pas définie que par l'action de voter, son essence est dans la valeur du peuple qui détient normalement le pouvoir politique.
Pour le moment, je verrais plus une démocratie par procuration.
Bien entendu, je ne suis pas un anti-éuropéen, juste un type qui rêve d'une Union Européenne plus axée sur les peuples et non sur le système bancaire. L'union Européenne s'éloigne du citoyen. La Grèce est l'enseigne de la boutique. Mais on s'en fout, ce n'est pas chez nous! :grr:
Accusé Bruxelles c'est simplement se défausser de nos responsabilités. Si la France va mal ce n'est pas à cause de Bruxelles mais de nous. Assumons.
Je n'ai personnellement jamais participé à l'élection de Monsieur Juncker par mon vote. Pour le reste, notre mode de scrutin est en cause. Quand un Président de la République est élu avec admettons 55% des voix, qu'en est-il en réalité ?
On parle de suffrage exprimé pour une personne dont exit les participations par les votes nuls, blancs, les abstentionnistes, et ceux qui ont voté pour l'autre candidat. En général, la passation du pouvoir se fait avec un président qui représente environ 17% du peuple dans le cas de l'élection de M Hollande en 2012... Il représente qui au niveau Européen? Et ceux qui ne sont pas représentés, on en fait quoi ? Que l'on ne s'étonne pas de toutes ces dissidences qui égrennent notre quotidien. Coluche parlait déjà des réformes des hommes politiques avec humour. Cela fait donc plus de trente ans que le refrain est joué, il faut réformer...
Le peuple attend que les réformes améliorent leur quotidien mais étrangement, ce sont les petites gens qui trinquent. Ils votent pourtant les bougres... À gauche, à droite, au centre, à gauche, à droite, au centre ! Alors, ou nous nous sommes perdus ? Le mode de scrutin de l'élection présidentielle recherche la majorité par le suffrage exprimé pour exercer le pouvoir et non la représentativité des idées! C'est notre appareil politique qui est malade par sa forme d'éxécution, il est antagoniste à l'essence même de la démocratie qui donne au peuple le pouvoir politique qui ne se résume pas qu'à un simple droit/devoir de vote ! :P

ÉDIT: Typo
Image

troubaa
Invité de passage
Invité de passage
Messages : 8
Enregistré le : 13 mars 2016, 15:14

Re: Trump Nouveau Président des USA

Message par troubaa » 08 dĂ©c. 2016, 16:33

Bien sur qu'il faut réformer en permanence, c'est un mouvement permanent. Comme le climat ! Rien n'est figé ! :D

Je pense justement que la seule chose que les politiciens ne peuvent pas faire c'est "améliorer le quotidien".
On a un peu trop tendance à prendre les politiciens pour des assistance sociales. C'est un peu de leur faute aussi, ils ont tendance à se présenter comme cela.

Ils sont juste là pour poser, définir, un cadre d'organisation de la société. Après le quotidien c'est du ressort de chacun. De personne d'autres.

Enfin écouter l'avis de ceux qui ne se prononcent pas me paraît un concept très étrange. Une fois je me suis abstenue parce que j'étais resté au lit le dimanche avec une belle rencontrée le samedi soir... il n'y avait aucun message politique dans mon abstention, et pour rien au monde j'aurais été voté ! :mdr1:
On ne sait pas pourquoi les gens ne votent pas. 1000 abstentions égal 1000 raisons différentes non ?
Donc on ne peut que tenir compte de ceux qui s'expriment en considérant que les abstentionnistes délèguent le choix aux votants.

Dernier point je ne sais pas ce qu'est le peuple, encore moins ce qu'il veut. Alors parler en son nom "le peuple attend, veut ...".

?

Le peuple c'est quoi ? c'est qui ? Le peuple français ? Bernard Arnaut en fait parti alors ? Le peuple des pauvres ? des riches ? des roux ? des jeunes ? des connectés ? des oubliés ? des travailleurs ? des chômeurs ? des chefs d'entreprises ? des retraités ? des femmes ?

Quand on me parle peuple je ne comprends pas.
C'est un concept d'origine marxiste je crois. Le peuple des prolétaires VS le peuple des bourgeois devenu le peuple des élus VS le peuple des votants ?
le monde a bien changé.
Déjà j'ai déjà du mal avec les notions de nationalisme et de patriotisme à l'époque de la mondialisation, alors de peuple...

La question que je me pose : Fais je parti du peuple pour raisonner comme cela ? :-/

Avatar du membre
chlodovéchus
Intéressé Persévérant
Intéressé Persévérant
Messages : 113
Enregistré le : 17 nov. 2016, 11:24

Re: Trump Nouveau Président des USA

Message par chlodovĂ©chus » 08 dĂ©c. 2016, 20:42

Quand on me parle peuple je ne comprends pas.
C'est un concept d'origine marxiste je crois.
Le peuple: se sont des personnes vivant dans une société organisée unies par plusieurs liens, d'ordre culturel, ethnique, et plus généralement qui définie une région qu'elles habitent. ;-)
Mais il y a un paralogisme dans ton laïus. Tu confonds l'artisan avec l'outil. La politique devrait unifier l'individu et la société. Or actuellement, la politique s'applique uniquement à une gouvernance de l'homme par l'homme, c'est l'expression de l'ambition.
.
De là nait un pouvoir coercitif ou les idées ne sont pas conciliées mais opposées en devenant une pierre d'achoppement. La conciliation de la liberté individuelle et de l’existence commune ne peut se réaliser dans quelque forme de gouvernement que ce soit, puisque le gouvernement est la négation même de la liberté individuelle. Par conséquent, on ne résout pas l’ambition démocratique d’un pouvoir populaire, en statuant sur les formes légitimes du gouvernement. À mon sens, la définition de démocratie se résume en un mot: l'anarchie. Il fait peur mais il est confondu par pure ignorance avec l'anomie qui est un désordre social.
L'anarchie est une forme politique dans laquelle il n'existe pas d’autorité unique, autrement dit où chaque sujet ne peut prétendre à un pouvoir sur l’autre. Elle prend place dans une organisation sociétale, dans les courants politiques mais sans dominance unique ayant comme but un caractère coercitif. L’expression « gouvernement démocratique » est une antiphrase. La démocratie est la négation même de toute forme de gouvernement pour un exercice collectif et sans partage du pouvoir.
L'article 49.3 ne devrait pas exister pour passer en force! Et pourtant, le gouvernement l'a utiliser à maintes reprises sur des sujets stratégiques.

Le Brexit est un signal funeste pour celle et ceux qui connaissent l'histoire de ce peuple qui a toujours été insoumis et revêche quand ses libertés individuelles étaient menacées. Par ailleurs, la négociation de l'époque a fait que 'Angleterre à pu conserver sa monnaie... Donc en apparence, ils n'avaient pas de réelles raisons de sortir !
La survivance de l'Union Européenne peut chanceler sur le long terme si elle n'est pas plus démocratique. Donc oui, assumons mais mon chemin de réflexion est différent, ce n'est pas que par le vote que nous résoudrons le problème, c'est en ôtant le caractère autocrate de la politique pour qu'enfin elle puisse mieux représenter et concilier le peuple dans une société plus libre.
L’anarchie est la pierre de touche des démocrates ; mais voulons-nous vraiment la démocratie et nous intéresse-t-elle vraiment ?
Malgré ce discours qui peut paraître engagé, je suis toujours apolitique :mrgreen:. C'était ma réflexion à deux balles.
Enfin, revenons Ă  M Trump :flowers:
TchĂĽssss.
Image

Avatar du membre
cartesien66
Administrateur
Administrateur
Messages : 15444
Enregistré le : 26 nov. 2011, 11:53
Localisation : Contreforts du Canigou

Re: Trump Nouveau Président des USA

Message par cartesien66 » 09 dĂ©c. 2016, 03:14

Dans tous les cas , vous nous offrez une bien belle leçon : comment parler de politique sans en faire ( qui est fatalement partisane selon les sensibilités de chacun ) . Merci . ;-)
It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong.
Richard P. Feynman

Image

Avatar du membre
FredTDF
Fondateur de TDF
Fondateur de TDF
Messages : 6407
Enregistré le : 28 nov. 2009, 14:49
Localisation : Plein Sud
Contact :

Re: Trump Nouveau Président des USA

Message par FredTDF » 09 dĂ©c. 2016, 10:32

cartesien66 a écrit :Dans tous les cas , vous nous offrez une bien belle leçon : comment parler de politique sans en faire ( qui est fatalement partisane selon les sensibilités de chacun ) . Merci . ;-)
Il est en effet plus intéressant de faire des analyses objectives de ce qui se passe, plutôt que d'exposer ses propres opinions dont tout le monde, finalement, s'en fiche :o
Bravo Ă  tous [applaud.gif]

Pour revenir sur le sujet, j'ajouterai ceci, jusqu'à maintenant tout les peuples avaient la crainte du fameux plafond de verre. "Plafond de verre". Depuis les élections régionales de 2015, l'expression est quasiment devenue un dicton. C'est cette barrière invisible à laquelle le parti se heurte et qui l'empêche de passer le second tour des élections pour accéder au pouvoir.

Après le Brexit, l'arrivée de Trump au pouvoir, le non au referendum en Italie, on ne peut que constater qu'il n'y a plus de plafond de verre, que cela en déplaise aux instituts de sondage, aux médias ou bien encore à l'ensemble des politiques qui représentent cet establishment qui a une image déplorable. Les échecs suivants : L'augmentation du chômage, les référendums bafoués, la corruption en tout genre (exil fiscal, mandats multiples, détournement de fonds en j'en passe), les fausses promesses, la chute de la crédibilité des médias, la baisse du pouvoir d'achat sont les principaux ingrédients et explications du coup de balai qui est mené en occident. On finit par se poser la question suivante : A qui le prochain ?!
Winter is Coming.
"Le but de la politique est de garder la population inquiète et donc en demande d'être mise en sécurité, en la menaçant d'une série ininterrompue de monstres, tous étant imaginaires" : Mencken journaliste américain du XXeme siècle.

ImageImage

Avatar du membre
chlodovéchus
Intéressé Persévérant
Intéressé Persévérant
Messages : 113
Enregistré le : 17 nov. 2016, 11:24

Re: Trump Nouveau Président des USA

Message par chlodovĂ©chus » 09 dĂ©c. 2016, 17:26

Un ton consensuel permet effectivement de ne pas user d'argument d'autorité. Ce qui est difficile en politique mais aussi dans les débats sur le RC ! :mdr1:
On finit par se poser la question suivante : A qui le prochain ?!
Chose étonnante au passage, plus un pays va mal et plus les discours plein d'emphase fleurissent avec à la clé des applications difficiles, radicales ! Les privations et récessions pour celles et ceux qui souffrent sont-elles le seul remède ? Je crois que le sophisme intervient pleinement dans les programmes politiques actuels et d'antan, non par les intentions des prétendants passés, présents ou futurs à une élection ou même par les détenteurs du pouvoir actuel, mais bien par le pouvoir lui-même. La politique est dupe d'elle-même. Bien sûr, il y a des cas comme l'évoque Fred (corruption, référendums bafoués, mensonges), je m'en détourne pour rester objectif sur mon analyse de l'outil politique en lui-même.
Dans ces conditions, Le pouvoir fini toujours par détruire ce qu'il protège mais fini aussi par s'auto-détruire au lieu de construire, ce sont là les vertues de l'ambition.
La question reste ouverte pour moi: De quoi accoucherons-nous ? Du pire ou du meilleur dans les prochaines décennies?
Je crois que l'homme de valeur méprise le pouvoir. Notre histoire Française à l'époque médiévale est riche d'enseignement. Par la successions des Rois de France, nous avons observé que seuls ceux qui avaient à coeur d'unifier un peuple pour une cause commune, sans appliquer bêtement le pouvoir dont ils étaient pourtant les seuls détenteurs légitimes par filiation, ont pu construire et faire prospérer une nation pour l'intêret de son peuple. L'intêret du peuple légitimise le dirigeant.
Monarchie ou démocratie, ce n'est qu'un faciès différent de l'application du pouvoir, elles ne changent en rien sa nature. Le pouvoir isole et je pense que M Hollande a du vivre un grand moment de solitude quand il a rennoncé publiquement à briguer un second mandat ::d .
De surcroît, Il peut être vécu comme étant juste ou injuste. Ces deux notions sont perçues par un peuple en fonction de son héritage culturel. Le problème reste donc entier, la politique a-t-elle une logique surannée ? En logique mathématiques - + - = +.
J'identifie le + aux prises de consciences successives qui ont sorti les générations d'un certains chaos dans notre histoire, oui, la je rejoins troubaa. Tout bouge, le climat mais la pensée aussi!
Les crises successives ne sont dues qu'à l'immobilisme de la pensée politique a l'appliquer dans un cadre trop restrictif, c'est à dire en système autocrate.
D'ailleurs dans le conte de Andersen, les habits neufs de l'empereur, qui fait appel à l'imaginaire souligne un fait indéniable, le roi est nu ! C'est une litote fort agréable mais qui symbolise beaucoup. C'est ensemble que l'on construit et non sur son piedestal en méprisant les opinions différentes!

Nous verrons les résultats pour M Trump ainsi que pour le/la futur(e) Président(e) de notre république.

Voilà, je pense avoir exprimé mon ressenti de manière assez concise. Enrichissez-le par le vôtre, la démocratie appartient à toutes formes de pensées!
Amitiés.
Image

Avatar du membre
cartesien66
Administrateur
Administrateur
Messages : 15444
Enregistré le : 26 nov. 2011, 11:53
Localisation : Contreforts du Canigou

Re: Trump Nouveau Président des USA

Message par cartesien66 » 09 dĂ©c. 2016, 18:27

Le pouvoir finit toujours par détruire ce qu'il protège mais finit aussi par s'auto-détruire au lieu de construire, ce sont là les vertus de l'ambition.
Résumé qui se suffit à lui-même . :cote: En y ajoutant le sophisme , pour rester poli , j'aurais bien d'autres synonymes plus en adéquation et bien moins lissés ( le sophisme étant certainement matière principale à l'ENA ::d )
It doesn’t matter how beautiful your theory is, it doesn’t matter how smart you are. If it doesn’t agree with experiment, it’s wrong.
Richard P. Feynman

Image

Avatar du membre
FredTDF
Fondateur de TDF
Fondateur de TDF
Messages : 6407
Enregistré le : 28 nov. 2009, 14:49
Localisation : Plein Sud
Contact :

Re: Trump Nouveau Président des USA

Message par FredTDF » 09 dĂ©c. 2016, 20:47

Voilà un article en anglais (désolé), qui annonce la fin de la superpuissance des USA en 2020 sous la présidence de D. Trump :
http://www.independent.co.uk/news/world ... 60516.html
Winter is Coming.
"Le but de la politique est de garder la population inquiète et donc en demande d'être mise en sécurité, en la menaçant d'une série ininterrompue de monstres, tous étant imaginaires" : Mencken journaliste américain du XXeme siècle.

ImageImage

RĂ©pondre

Retourner vers « Géopolitique et Futur en bref »

.Communauté EzCom