Anomalies climatiques de l'antiquité romaine

En ces temps reculés, les légendes s'appuient sur des faits et des contes de civilisations disparues. Ces civilisations ont souvent été victimes du climat. Quelles sont ces légendes ? Quelles sont ces civilisations ? Quelle sera la Survie dans notre Futur ?

Modérateur : cartesien66

Aliane

Re: Anomalies climatiques de l'antiquité romaine

Message par Aliane » 01 oct. 2010, 21:38

Le problème, c'est que la plupart de ces phénomènes ont eu lieu à Rome ou dans le Latium. Le Vésuve semblait alors éteint et n'avait pas connu son explosion avec nuée ardente qui détruira Herculanum et Pompéi. Le seul volcan connu de la région, c'était l'Etna accompagné des îles Lipari. A vol d'oiseau il y a au moins 400 km, ce qui est un peu gros pour les voiles de cendre et les éclairs dans le panache. De plus, je viens allégrement de parcourir 72 ans, de -190 à -118.

Par contre, si tu as raison, il pourrait y avoir des perturbations liées soit à une activité sous-marine soit aux premiers signes de réveil du Vésuve. La carte tectonique de la Méditerranée est instructive à cet égard.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Te ... ean_EN.svg

Windchill
Membre régulier
Membre régulier
Messages : 212
Enregistré le : 11 mai 2010, 22:33
Localisation : TERRITOIRE DE BELFORT 340m

Re: Anomalies climatiques de l'antiquité romaine

Message par Windchill » 02 oct. 2010, 16:46

En effet difficile d'établir au sens strict la responsabilité des éruptions volcaniques sur la météo dans les temps antiques et jusqu'au moyen-âge. Cela a été compliqué car le mot « volcan » n’existe ni en latin, ni en grec. C’est pour cela qu’on ne retrouve pas de trace de ce mot dans les écrits antiques et dans ceux du Moyen-âge. Il n’existera pas avant longtemps : il ne va être « créé » en espagnol qu’en 1524, dans des écrits sur les Indes occidentales. Les auteurs antiques utilisent donc le nom propre du volcan avec les substantifs usuels pour dire « montagne » : mons en latin et oros en grec.
L'Etna n'est pas le seul volcan à être actif dans cette période. Le volcan de l'ïle d’Ischia, dans le golfe de Naples est un volcan qui a été actif de l'antiquité jusqu’au Moyen-âge. Il a connu de violentes éruptions
http://boris.vulcanoetna.it/ISCHIA.html
Les éruptions de l’Etna ont été fréquentes entre le IIe siècle av. J.-C. et notre ère : Une éruption est connue en 425 av. J.-C.
En 396 av. J.-C., une éruption est parvenue jusqu’à la mer.
En 141, en 135, 126, 122, 50, 44, 38, 32 av. J.-C.
http://terra.antiqua.free.fr/volcanisme.html
A+
ImageImage

Aliane

Re: Anomalies climatiques de l'antiquité romaine

Message par Aliane » 03 oct. 2010, 09:39

Merci, Windchill. La période 141-32 correspond parfaitement à celle que couvrent les prodiges collationés par Julius Obsequens. Je vais travailler la chose.

Aliane

Re: Anomalies climatiques de l'antiquité romaine

Message par Aliane » 04 oct. 2010, 08:56

Je reviens Ă  Julius Obsequens.

En -113, Le mont Albain parut en feu pendant la nuit; un petit temple et une statue furent frappés de la foudre; l’autel de la déesse Salus se fendit; dans la Lucanie et non loin de Priverne, la terre s’ouvrit en un vaste gouffre; en Gaule, le ciel parut embrasé.
Notons ce ciel embrasé en Gaule. Dommage qu'on ne nous donne pas le lieu exact. Si c'est lié au volcanisme, rappelons nous que le volcan d'Agde est resté actif jusque dans le début du moyen âge. Et comme nous sommes un bon demi-siècle avant les conquêtes de César, il est probable qu'il s'agisse de la Gaule du sud, Provence ou Narbonnaise puisque la colonie romaine de Narbonne fut fondée en -118.

En -108, Plusieurs milliers d’hommes périrent dans un débordement du Pô et de l’étang Arrétin.
Deux ans plus tard, on entendit dans le ciel un frémissement, et l’on en vit tomber des Javelots. Il plut du sang.
Deux ans encore et Julius nous décrit une éclipse : sur les trois heures du jour, une éclipse de soleil changea la lumière en ténèbres ; cette même année, et voilà qui conforterait l'idée de volcanisme, près de Vulsinium, il jaillit de terre une flamme qui alla toucher le ciel.
Or Vulsinium en Etrurie, Toscane actuelle, est un ancien volcan devenu le lac Bolsena et tous les historiens considèrent qu'il a eu une éruption en -104.
http://www.persee.fr/web/revues/home/pr ... _99_2_1558
http://www.persee.fr/web/revues/home/pr ... 91_4_78180
http://www.mediterranee-antique.info/00 ... omaine.pdf

Avatar du membre
Frosty
Admin du Site
Admin du Site
Messages : 3587
Enregistré le : 28 nov. 2009, 18:59
Localisation : Rouen 76 France

Re: Anomalies climatiques de l'antiquité romaine

Message par Frosty » 04 oct. 2010, 13:53

Merci pour ces précisions ! Ces textes confirment bien l'optimum climatique romain plus chaud encore que le médiéval .
Juju
ImageImage

RĂ©pondre

Retourner vers « Archéologie et civilisations disparues »

.Communauté EzCom