SĂ©cheresse en Somalie en 2011

Algérie • Égypte • Libye • Maroc • Mauritanie • Soudan • Tunisie • Bénin • Burkina Faso • Cap-Vert • Côte d’Ivoire • Gambie • Ghana • Guinée • Guinée-Bissau • Liberia • Mali • Niger • Nigeria • Sénégal • Sierra Leone • Togo •Cameroun • République centrafricaine • République du Congo • République démocratique du Congo • Gabon • Guinée équatoriale • Sao Tomé-et-Principe • Tchad Burundi • Djibouti • Érythrée • Éthiopie • Kenya • Ouganda • Rwanda • Seychelles • Somalie • Tanzanie • Afrique du Sud • Angola • Botswana • Comores • Lesotho • Madagascar • Malawi • Maurice • Mozambique • Namibie • Swaziland • Zambie • Zimbabwe •
RĂ©pondre
Avatar du membre
abid-moh
Membre régulier
Membre régulier
Messages : 243
Enregistré le : 24 avr. 2010, 19:13

SĂ©cheresse en Somalie en 2011

Message par abid-moh » 20 avr. 2011, 17:29

SOMALIE: Des « dizaines de milliers » de personnes déplacées par la sécheresse
HARGEISA/NAIROBI, 1 avril 2011 (IRIN) -

Alors que la sécheresse atteint presque toutes les régions de la Somalie, les autorités et les travailleurs humanitaires ont exprimé leur inquiétude concernant les personnes touchées et déclaré que la sécheresse était désormais une cause première de déplacement.

« La principale raison des nouveaux déplacements en Somalie n’est plus l’insécurité, mais la sécheresse », a dit le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) en Somalie dans un compte-rendu de la situation publié en mars. « Plus de 52 000 personnes ont été déplacées en raison de la sécheresse depuis le 1er décembre 2010 et un grand nombre d’entre elles ont migré vers des villes pour chercher de l’aide ».

Selon l’OCHA, la capitale, Mogadiscio, a notamment enregistré un afflux croissant d’éleveurs touchés par la sécheresse.

« Les migrations de population et de bétail ne sont pas inhabituelles pendant la saison sèche, mais c’est sans doute la première fois que des éleveurs et leur bétail migrent vers la capitale et cela illustre la gravité de la sécheresse dans le pays », a dit l’OCHA.

Abdi Haji Gobdon, porte-parole du gouvernement fédéral transitoire (GFT) somalien, a dit à IRIN, le 30 mars : « la sécheresse s’étend et s’aggrave. On nous a signalé la mort de têtes de bétail, mais aussi de personnes ».

« Du nord au sud, aucune région n’échappe aux souffrances », a-t-il ajouté.

Appel à l’aide

Selon M. Gobdon, les zones les plus touchées sont la région du Gedo, au sud-ouest, certaines zones méridionales et la région semi-autonome du Puntland, ainsi que le centre de la Somalie.

« Les bêtes meurent par milliers et les familles perdent tout ce qu’elles ont », a-t-il dit avant d’ajouter que la sécheresse avait forcé de nombreux éleveurs à s’installer dans des camps de déplacés. « Ils ont tout perdu et pensent qu’ils pourront obtenir de l’aide s’ils rejoignent les camps ».

M. Gobdon a dit que le GFT ne pouvait gérer la situation tout seul et qu’il avait lancé un appel à l’aide à la communauté internationale.

« Le problème de cette sécheresse, c’est sa durée », a-t-il dit.

La grande saison des pluies (Gu) aurait dû commencer dans la plupart des régions du pays. « Si l’année était bonne, il devrait déjà pleuvoir, mais nous n’avons pas encore reçu une goutte d’eau ».

Efforts concentrés sur les moyens de subsistance

En réponse à la sécheresse, le Fonds humanitaire commun pour la Somalie a alloué en mars 4,5 millions de dollars à l’aide d’urgence et principalement à l’agriculture et aux moyens de subsistance, ainsi qu’à l’eau, l’assainissement et l’hygiène.

Dans la République autoproclamée du Somaliland, plus de quatre mois de sécheresse ont conduit à des épidémies et de graves pénuries d’eau. Les autorités ont donc lancé un appel à l’aide pour les populations les plus touchées.

« Le gouvernement du Somaliland a demandé de l’aide. Jusqu’à maintenant, nous avons collecté environ 500 000 dollars de fonds publics, que nous avons utilisés pour transporter de l’eau par camion vers les zones isolées touchées par la sécheresse », a dit Hussein Abdi Du'alle, ministre de l’Eau et des Minerais du Somaliland, lors d’une conférence de presse dans la capitale, Hargeisa.

« Au départ, seules trois régions étaient touchées, mais la sécheresse s’est étendue à tout le pays », a dit Mohamed Muse Awale, président de la Commission nationale de recherche environnementale et de préparation aux catastrophes du Somaliland.

Mohamed Abdillahi, un ancien vivant à Hudun, à 83 kilomètres au nord-est du district de Las Anod, dans la région du Sool, a dit à IRIN : « Le plus gros problème, c’est les pénuries d’eau. L’eau est transportée par camion depuis Burou, dans la région du Togdheer, à 260-270 kilomètres d’ici, et son prix continue d’augmenter. Par exemple, un baril [200 L] d’eau ne coûtait que huit dollars il y a trois mois, maintenant, il coûte 15 dollars ».

Décès signalés

Dans la région du Sool, dans l’est du Somaliland, les autorités ont signalé le décès de quatre personnes à la suite d’une épidémie de diarrhée. Ali Bile, responsable du dispensaire d’Awr-Bogeys, à 50 kilomètres au nord-est de Las Anod, dans cette même région, a dit que ces quatre décès – celui d’un homme et de trois enfants – avaient eu lieu au cours de la semaine dernière.

Ali Bulale, maire du district d’Hudun, a dit qu’au moins 40 habitants de son district étaient atteints de diarrhée, principalement des enfants.

« Ce district était l’un des rares à bénéficier de [longues] pluies Deyr [précipitations, généralement courtes, entre septembre et décembre]. De nombreux habitants des régions du Sanag, du Sool, du Togdheer et même du Puntland se sont donc massés ici à la recherche de pâturages », a dit M. Bulale. « Maintenant, il ne reste plus rien de ces pâturages ».

Ahmed Abdi Bile, coordonnateur du Croissant-Rouge au Somaliland, a dit : « Six équipes de santé mobiles offrent de la nourriture à des enfants atteints de malnutrition dans les régions du Sool, du Sanag et du Sahel. Sept autres équipes font de même dans le Sool, le Sahel, le Togdher, l’Awdal et le Sanag, en collaboration avec l’UNICEF [Fonds des Nations Unies pour l’enfance] ».

Mark Bowden, coordonnateur résident des Nations Unies pour les affaires humanitaires en Somalie, a plaidé en faveur d’une intervention humanitaire pour venir en aide aux Somaliens touchés par la sécheresse.

« Je suis extrêmement préoccupé par l’impact de la sécheresse actuelle sur le bien-être des enfants, des femmes et de la population somalienne en général », a-t-il déclaré. « Ces graves pénuries d’eau nécessitent des actions collectives et une coopération renforcée à tous les niveaux afin d’apporter une réponse coordonnée pour atténuer les conséquences de la sécheresse sur la vie de la population somalienne ».

http://www.irinnews.org/fr/ReportFrench ... rtID=92337
Je voudrais tant que le Sahara et la péninsule Arabe redeviennent verdoyantes comme dans la préhistoire

en attendant, vous pouvez visitez ma page Facebook, https://www.facebook.com/pages/Monde-en-danger/201118749912642

[img]http://www.laterredufutur.com/photos/medals/bronze_star-2.gif[/img][img]http://www.laterredufutur.com/photos/medals/flocon-2an.png[/img]

Avatar du membre
Frosty
Admin du Site
Admin du Site
Messages : 3587
Enregistré le : 28 nov. 2009, 18:59
Localisation : Rouen 76 France

Re: SĂ©cheresse en Somalie en 2011

Message par Frosty » 20 avr. 2011, 19:55

Merci pour l'information :).
ImageImage

Avatar du membre
papou
Membre éclairé
Membre éclairé
Messages : 495
Enregistré le : 02 mai 2010, 09:55
Localisation : Alsace

Re: SĂ©cheresse en Somalie en 2011

Message par papou » 20 avr. 2011, 20:44

Merci pour tous les infos Abid-moh ;)
:hello:

RĂ©pondre

Retourner vers « Afrique »

.Communauté EzCom