Vous etes invites et vous pouvez nous rejoindre sur

Facebook : Debats sur MeteoNet previsions meteo, volcans, seismes, suivi solaire

Août 2010 - Incendies de forêts en Russie

Albanie • Allemagne • Andorre • Arménie1 • Autriche • Belgique • Biélorussie • Bosnie-Bosnie-Herzégovine • Bulgarie • Chypre • Croatie • Danemark • Espagne • Estonie • Finlande • Géorgie • Grèce • Hongrie • Irlande • Islande • Italie • Kazakhstan • Lettonie • Liechtenstein • Lituanie • Luxembourg • République de Macédoine • Malte • République de Moldavie • Monténégro • Norvège • Pays-Bas • Pologne • Portugal • Roumanie • Royaume-Uni • Russie • Saint-Marin • Serbie • Slovaquie • Slovénie • Suède • Suisse • République tchèque • Turquie • Ukraine • Vatican
Patricia

Re: Incendie catastrophique en Russie

Message par Patricia » 13 août 2010, 21:49

Il doit y avoir de cela Williams,

Les tourbières n'auraient pas été valorisées comme tu le dis parce qu'elles contenaient trop d'eau et les coûts pour la transformation devaient être trop élevés. Ce serait donc une question de choix. Maintenant la Russie considère le problème du réchauffement climatique différemment. Les coûts des incendies seront-ils moindres que celui de la valorisation des tourbière ?

Ce qui est sûr c'est que cette année la planète a été malmenée avec BP et la Russie. Les deux avaient d'ailleurs signé des accords secrets. Encore une enigme de l'Histoire des Mystères :-? Encore aujourd'hui BP vient d'être condamné à verser des dédommagements pour des manquements aux mesures de sécurité. Ils auraient eu plusieurs ennuis liés à la sécurité avant et après le golfe du Mexique. En plus ils ne payaient pas d'assurance préférant dédommager par eux-mêmes les frais liés aux dégâts qu'ils causeraient. S'ils n'étaient jamais condamnés à payer pour les dégâts qu'ils provoquaient ils avaient compris que leur intérêt était de ne pas payer les colossales factures d'assurance. Dans les deux cas, les motivations étaient les mêmes : faire des économies et néglier la sécurité mais extraire et revendre à tout prix.

Il faut espérer que les deux changeront leurs méthodeS et objectifs après cette année historique. Maintenant il faudra qu'ils paient pour la valorisation de la planète de toute manière, et la facture est salée.
La Russie produit plus de 6 000 MW d'ÉLECTRICITÉ avec des centrales électriques alimentées à la tourbe, ce qui représente plus de 6 p. 100 de la production

La tourbe est une matière organique partiellement décomposée formée principalement de MOUSSE, de sphaignes, de carex et des restes d'autres plantes semi-aquatiques. La tourbe se forme lentement dans les endroits marécageux par la décomposition de la végétation (voir VÉGÉTATION, RÉGION DE), surtout en condition anaérobie (faible concentration d'oxygène). L'eau constitue environ 95 p. 100 de son poids. La formation des grandes tourbières du Canada a commencé après la dernière GLACIATION, il y a environ 10 000 ans. La grande proportion d'eau contenue dans la tourbe a toujours été l'obstacle principal à son exploitation intensive comme source d'ÉNERGIE. Toutefois, la tourbe séchée est l'un des combustibles traditionnellement utilisés dans les pays où la tourbe est d'excellente qualité et facile d'accès, comme en Irlande. La tourbe est également utilisée pour le filtrage de l'eau, comme matériau absorbant et dans diverses applications en horticulture, y compris la culture des LÉGUMES dans les tourbières du Sud du Québec.

Importance

L'importance de la tourbe repose sur sa capacité d'emmagasiner la matière organique carbonée qui serait autrement dispersée dans l'atmosphère sous la forme de dioxyde de carbone ou de méthane, deux gaz à effet de serre qui ont un impact sur le climat mondial. Les chercheurs canadiens étudient la tourbe pour mieux comprendre les tendances des changements climatiques passés et futurs (voir CHANGEMENTS DE CLIMAT). Les tourbières sont aussi des ÉCOSYSTÈMES dans lesquels les plantes et les animaux se développent malgré un environnement difficile, si bien qu'on dit parfois qu'elles sont les « pouponnières » de la nature. De plus, il existe un intérêt considérable pour les utilisations possibles de la tourbe dans les industries.
Les tourbières sont des marais ou des marécages (voir MARAIS, MARÉCAGE ET TOURBIÈRE) qui couvrent environ 12 p. 100 de la superficie du Canada, soit près de 100 millions d'hectares. On les trouve dans les endroits pluvieux comme les côtes Est et Ouest et là où le drainage est mauvais et les nappes d'eau près de la surface du sol. La plupart des tourbières canadiennes sont situées dans des régions nordiques inaccessibles, y compris ce qui semble être la plus grande tourbière continue du monde, qui couvre une surface de 300 000 km2 dans les basses-terres de la baie d'Hudson. On trouve aussi d'importants dépôts de tourbe dans les provinces de l'Atlantique de même que dans le Sud du Québec, de l'Ontario et du Manitoba. La teneur (massique) du carbone dans la tourbe dépasse 17 p. 100.

Utilisation

Évaluées à 335,4 milliards de tonnes de matière sèche, les réserves de tourbe canadiennes sont parmi les plus importantes au monde. Cette tourbe pourrait servir à la production d'énergie, particulièrement dans les régions où il n'y a aucune autre ressource énergétique. Pour l'instant, la tourbe canadienne est extraite à des fins exclusivement industrielles et horticoles. Entre autres, on la mélange à la terre en horticulture, on l'utilise comme filtre dans le traitement des eaux d'égout et des eaux résiduaires industrielles, comme absorbant dans les produits d'hygiène et les litières pour animaux et dans les accessoires de décoration comme les pots de fleurs. La tourbe a aussi servi à nettoyer des déversements de produits pétroliers (voir POLLUTION DE L'EAU). Grâce à leurs pores microscopiques, les sphaignes sont de trois à quatre fois plus absorbantes que le coton hydrophile et leur acidité naturelle leur donne des propriétés antiseptiques.

L'intérêt pour la tourbe au Canada s'est accru au cours des années 70 et 80, et il a été démontré qu'elle représentait, dans certains cas, une alternative économique aux centrales énergétiques au charbon ou au mazout (voir ÉLECTRICITÉ, PRODUCTION D'). Plusieurs essais en grandeur réelle ont prouvé que la tourbe pouvait servir de combustible de remplacement sous forme solide ou gazéifiée. Une autre option serait de produire du méthane à partir d'un gaz de synthèse dérivé de la tourbe.

Emplacements

Des programmes de recherche et de développement existent en Europe, où la technologie d'extraction et d'utilisation de la tourbe est assez avancée. La Russie produit plus de 6 000 MW d'ÉLECTRICITÉ avec des centrales électriques alimentées à la tourbe, ce qui représente plus de 6 p. 100 de la production d'électricité du Canada. De plus, la Russie produit environ 4,5 millions de tonnes de tourbe annuellement pour le chauffage domestique. La Finlande et la Suède possèdent plusieurs centrales électriques alimentées à la tourbe. Ces centrales produisent de l'électricité et fournissent de la vapeur et de l'eau chaude qui servent au chauffage régional. Les centrales électriques alimentées à la tourbe sont une alternative rentable pour la production d'énergie lorsqu'elles se trouvent à plus de 60 km des ports de débarquement du pétrole importé. L'Irlande produit un tiers de son électricité par l'entremise de 7 centrales électriques alimentées à la tourbe qui consomment environ 56 p. 100 des 5 millions de tonnes de tourbe extraite dans ce pays. Au Canada, le CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES DU CANADA a établi un programme sur la tourbe afin de déterminer les ressources en tourbe du Canada, de développer les technologies d'extraction et d'utilisation, d'évaluer et de réduire les conséquences sur l'environnement et de mettre au point des produits à carbone ajouté.

Parce qu'elle contient 95 p. 100 d'eau, la tourbe ne peut supporter le poids de la machinerie lourde, et il est essentiel qu'elle soit asséchée le plus possible avant l'extraction. La méthode typique d'extraction débute par le creusage d'un réseau de fossés de drainage qui seront approfondis à mesure que la tourbière se solidifie. Cette étape dure normalement entre 5 et 7 ans et réduit jusqu'à environ 90 p. 100 le contenu en eau de la tourbière. Après le drainage, la tourbière est égalisée pour faciliter l'assèchement et la manipulation mécanique. Dans certaines grandes tourbières, on construit un réseau de rails légers sur la tourbière pour faciliter le transport de la tourbe jusqu'à l'usine de traitement. La tourbière est alors prête pour des décennies d'extraction, à raison de quelques centimètres par an, à mesure que la surface s'assèche.

Tourbières naturelles et écosystèmes

Les tourbières naturelles sont des écosystèmes où vivent différentes espèces animales et végétales, dont plusieurs variétés de plantes carnivores et d'ORCHIDÉES, et elles constituent une partie importante de certains habitats fauniques (voir FAUNE, CONSERVATION ET AMÉNAGEMENT DE LA) tels celui du CARIBOU des bois et de l'ORIGNAL, entre autres. La formation des différents types de tourbières dépend principalement de la qualité de l'eau. L'eau et les éléments nutritifs des tourbières oligotrophes proviennent de l'eau de pluie. Leur surface est un tapis continu de sphaignes qui se développent dans cet environnement acide et gorgé d'eau, et on y trouve parfois des arbustes et des arbres rabougris. Par contre, les tourbières minérotrophes sont nourries par l'eau enrichie de minéraux provenant de la nappe phréatique, et on y trouve surtout des carex, de la mousse brune, de grands arbustes ou des arbres.

Bien que les tourbières oligotrophes et minérotrophes soient liées à des flores différentes, toutes deux sont formées d'une couche de surface vivante qui repose sur une couche de tourbe récente qui, à son tour, repose sur une couche plus décomposée. Cette dernière devient plus foncée et plus dense jusqu'à ce qu'on atteigne la tourbe âgée dont la couleur est noire et la consistance pâteuse. Toutefois, le degré de décomposition n'augmente pas toujours des couches supérieures aux couches inférieures. En effet, dans les tourbières minérotrophes, on trouve souvent des matières fibreuses peu décomposées sous des matières dont la décomposition est plus avancée.

Extraction

Au moment de l'extraction, la couche de surface vivante est détruite pour exposer la couche de tourbe désirée. L'extraction retire la tourbe dont la formation a pris des milliers d'années, à raison d'une accumulation moyenne de 5 cm par siècle. Lorsque l'extraction est terminée, après quelques décennies, la zone abandonnée s'inonde et le processus de formation de terres humides régresse de quelques milliers d'années. La remise en état des tourbières abandonnées peut mener au développement de terres humides productives. Des chercheurs de l'U. Laval et de l'U. de l'Alberta travaillent à un projet de remise en état des tourbières afin de restaurer un environnement favorisant l'accumulation de tourbe. Malgré quelques résultats prometteurs, beaucoup de travail reste à accomplir.

Voir aussi MUSKEG.

Auteur ROBERT D. BOTT
SOURCE : http://www.thecanadianencyclopedia.com/ ... RTf0006177
En fait les tourbières servent à stoker le CO2 c'est peut-être pourquoi la carte indiquée par Jura Neige montre ces anomalies si importantes sur la Russie maintenant que les tourbières ont disparu. I

l va y avoir du boulot en Russie, plus de chômage là-bas.

Image
http://www.laterredufutur.com/html/phpB ... 3778#p3778

Avatar du membre
abid-moh
Membre régulier
Membre régulier
Messages : 243
Enregistré le : 24 avr. 2010, 19:13

Re: Incendie catastrophique en Russie

Message par abid-moh » 15 août 2010, 20:29

Le blocage du jet-stream est à l’origine des étranges conditions météo en Russie et au Pakistan
Niall Firth
Dimanche 15 Août 2010

Des scientifiques estiment que l’énorme vague de chaleur en Russie et les inondations dévastatrices actuelles au Pakistan pourraient être liées à la conduite inhabituelle du jet-stream.

Le jet-stream est un vent de la haute atmosphère qui tourne autour du globe d'ouest en est. Il entraîne normalement les séries de dépressions humides mais douces de l'Atlantique vers l’Europe.

Mais les météorologues qui étudient ce phénomène disent qu’il produit des configurations (patterns) exceptionnellement persistantes, qui maintiennent les systèmes météorologiques en place et produisent des conditions climatiques anormales.

Le jet-stream est maintenu par les ondes planétaires (Rossby wave) qui suscitent normalement ses formes ondulatoires caractéristiques.

Ce puissant flux de vent tournant est engendré par la forme de la Terre et sa rotation, qui entraîne le jet-stream d'ouest en est à haute altitude.

Selon un article du New Scientist, à présent les scientifiques pensent que les ondes planétaires contrecarrent la configuration habituelle du jet-stream en la fixant sur place.

Depuis la mi-juillet, alors qu’il aurait dû normalement se déplacer vers l'est, le jet-stream est maintenu en place car de fortes ondes planétaires la poussent à contresens.
[Ndt : Le jet-stream n’est pas lui-même figé, il souffle toujours, c’est sa forme générale méandreuse qui demeure à la même place au lieu d’évoluer et de circuler vers l’est.]

Quand le jet-stream est maintenu en un seul endroit, il bloque les systèmes météorologiques qui sont piégés entre ses méandres. L'air chaud est aspiré au nord vers les hautes pressions (dorsales barométriques), tandis que l'air froid se déplace vers les dépressions.

Le professeur Mike Blackburn de l'université de Reading estime que le blocage du jet-stream pourrait être derrière la vague de chaleur au Japon qui a tué 60 personnes et de la fin soudaine du temps chaud au Royaume-Uni.

Au Pakistan, l'événement de blocage coïncide avec la mousson d'été, avec des conséquences tragiques.

Les inondations provoquées par les pluies de la mousson sur la majeure partie du Pakistan ont commencé il y a près de deux semaines. Elles ont tué environ 1.600 personnes et forcé plus de deux millions de gens à quitter leurs maisons.

De nombreux survivants des villages inondés ont perdu leurs réserves de nourriture ainsi que les récoltes et le bétail. Ils survivent grâce aux distributions de secours.

En Russie, le jet-stream immobile attire l'air chaud de l'Afrique en créant des conditions étouffantes et un smog terrible sur Moscou.

Des centaines de feux de forêt brûlent à travers trois fuseaux horaires (5000 kilomètres de large). Le premier ministre Vladimir Poutine est monté hier à bord d'un avion bombardier d’eau pour déverser de l'eau sur les incendies à proximité de Moscou, où la fumée provoque un smog dense.

Les scientifiques sont toujours incertains quant à la cause des « événements de blocage, » bien que certaines recherches les ont liés à la faible activité solaire.

Image
Graphique du 24 au 30 juillet. Il montre la succession de méandres le long du jet-stream, avec un méandre du côté du nord (dorsale barométrique) sur l'Atlantique, un méandre allant vers le sud (zone dépressionnaire) sur l’Europe. Ici, le jet-stream se divise, autour d'un grand anticyclone « bloquant » à l'ouest de la Russie. Sur la côte orientale de cet anticyclone, l'air se déplace depuis assez loin au nord dans le méandre vers le sud (dépression) à proximité du Pakistan.

Image
Ce graphique de la même période sur un certain nombre d'années, montre la configuration du jet-stream que les scientifiques s'attendent normalement à rencontrer au cours de cette période, avec des vents plus calmes et des configurations météorologiques moins « piégés. »


Original : http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/ ... istan.html
Traduction copyleft de Pétrus Lombard
Je voudrais tant que le Sahara et la péninsule Arabe redeviennent verdoyantes comme dans la préhistoire

en attendant, vous pouvez visitez ma page Facebook, https://www.facebook.com/pages/Monde-en-danger/201118749912642

[img]http://www.laterredufutur.com/photos/medals/bronze_star-2.gif[/img][img]http://www.laterredufutur.com/photos/medals/flocon-2an.png[/img]

Avatar du membre
hldesign
Administrateur
Administrateur
Messages : 2954
Enregistré le : 22 avr. 2010, 22:52
Localisation : Haute vallée de l'Aude

Re: Août 2010 - Incendie catastrophique en Russie

Message par hldesign » 15 août 2010, 20:42

[1036947090.gif] à tout les deux pour vos excellents articles ;-)
On voit un changement du Jet stream mais d'après moi pas depuis deux mois mais bien depuis le mois de Décembre dernier, nous nous sommes rendus compte l'hiver dernier que le jet stream passait beaucoup plus bas en latitude que d'ordinaire, ce qui météorologiquement nous avaient valu une serie de flux d'Est avec à chaque fois des Vague de froid à la clé, il me semble que depuis cet hiver, nous avons eu beaucoup de récurrence égale sur une longue période du moins jusqu'au début Juillet, pour la suite je me réfère au l'éclatement précoce du vortex polaire, si il n'y a pas de modification l'automne et l'hiver qui arrivent devraient être parsemés d'évènements météo plus "violent" que d'habitude mais bon là je suis limite hs :mrgreen:
Et pourtant elle tourne

ImageImage

Patricia

Re: Août 2010 - Incendies de forêts en Russie

Message par Patricia » 15 août 2010, 22:22

C'est sûr que les ondes de Rossby comme je l'expliquais à Sebb ont une importance et surtout sur le jet stream.
L'activité solaire est donc le régulateur de cette activité.
Par contre le jet stream est souvent morcelé en été c'est pourquoi je penche plus pour ma thèse du champ magnétique sur la cause de la canicule et des incendies qui ont suivi en asséchant les tourbières notamment. ;-)

Indiana57

Re: Août 2010 - Incendies de forêts en Russie

Message par Indiana57 » 16 août 2010, 00:45

J'ai du mal à voir, pour ma part, un quelconque lien entre le champ magnétique du soleil et les phénomènes météorologiques.

Désolé Patricia mais j'ai du mal à croire à tes théories

Avatar du membre
fabricejanssens
Membre habitué
Membre habitué
Messages : 517
Enregistré le : 28 avr. 2010, 10:50

Re: Août 2010 - Incendies de forêts en Russie

Message par fabricejanssens » 16 août 2010, 07:22

Pourtant Indiana la corrélation entre le jet stream et l'activité solaire semble évidente pour bon nombre de scientifiques comme dit sur l'excellent article ci-dessus. C'est peut être en cela que le soleil aurait le plus d'impact sur la climatologie ??? ;-)
ImageImage

Patricia

Re: Août 2010 - Incendies de forêts en Russie

Message par Patricia » 16 août 2010, 11:56

Indiana57 a écrit :J'ai du mal à voir, pour ma part, un quelconque lien entre le champ magnétique du soleil et les phénomènes météorologiques.

Désolé Patricia mais j'ai du mal à croire à tes théories
Bonjour indiana,

Bien évidemment, il ne s'agit pas du lien direct depuis le Soleil mais de tout un processus dont le canevas é été donné dans différent post sur les forums de TDF.
je penche plus pour ma thèse du champ magnétique sur la cause de la canicule et des incendies qui ont suivi en asséchant les tourbières notamment
J'ai à dessein choisi le terme "champ magnétique" ce qui englobe plusieurs notions de cet effet électo-magnétique qui provient des particules émises par le Soleil mais surtout de son impact sur le champ magnétique terrestre. Et de manière importante des différentes composantes qui se retrouvent emmêlées sur notre Planète (même les scientifiques ne connaissent pas tous ces champs, ils sont encore à les repérer ainsi que leur impact, ce qui je pense a le plus de lien avec les variations climatiques et par déduction météo). Pour tout ceci voir le fil sur le champ magnétique et notamment la vidéo du dernier article sur TDF.

Cet article sur mon blog donne aussi une idée du processus bien complexe et surtout très alambiqué pour y voir clair à l'oeil nu (ce ne sont que les mesures et études poussées qui peuvent le décomposer et comprendre).
http://albert-nodon.e-monsite.com/rubri ... 18504.html
http://albert-nodon.e-monsite.com/rubri ... 84440.html

Le phénomène est admis mais pas intégré car trop difficile à décrire pour tout un chacun. Pourtant le simple bon sens suffit à l'appréhender. Les ondes ont-elles un lien avec la météo et le climat ? Si la réponse est oui, alors il n'est pas rationnel de repousser la théorie du champ magnétique. CQFD :arrow: :-P

Avatar du membre
hldesign
Administrateur
Administrateur
Messages : 2954
Enregistré le : 22 avr. 2010, 22:52
Localisation : Haute vallée de l'Aude

Re: Août 2010 - Incendies de forêts en Russie

Message par hldesign » 16 août 2010, 11:56

fabricejanssens a écrit :Pourtant Indiana la corrélation entre le jet stream et l'activité solaire semble évidente pour bon nombre de scientifiques comme dit sur l'excellent article ci-dessus. C'est peut être en cela que le soleil aurait le plus d'impact sur la climatologie ??? ;-)
C'est une possibilité parmi tant d'autres Fabrice ;-)
Et pourtant elle tourne

ImageImage

Avatar du membre
jura-neige
Membre éprouvé
Membre éprouvé
Messages : 610
Enregistré le : 27 avr. 2010, 11:37
Localisation : Ain, massif du Bugey (Alt 530m)
Contact :

Re: Août 2010 - Incendies de forêts en Russie

Message par jura-neige » 16 août 2010, 23:16

Patricia Régnier a écrit :C'est sûr que les ondes de Rossby comme je l'expliquais à Sebb ont une importance et surtout sur le jet stream.
L'activité solaire est donc le régulateur de cette activité.
Par contre le jet stream est souvent morcelé en été c'est pourquoi je penche plus pour ma thèse du champ magnétique sur la cause de la canicule et des incendies qui ont suivi en asséchant les tourbières notamment. ;-)
Bonsoir Patricia :-)

Le soleil, jusqu'à preuve du contraire est peut être l'un des "régulateurs" (je préfère dire l'un des facteurs influents). L'affirmer est présomptueux, le nier est stupide... aujourd'hui nous ne savons pas. Il ne faut pas oublier non plus, que la basse atmosphère interagit également dans ce processus, tout comme la puissance du front polaire et la dynamique des cellules tropicales.

Je suis d'accord d'admettre que notre étoile à une influence, certes, mais jusqu'à présent, et ceux dans beaucoup de domaines climatologiques et météorologiques, les questions sont encore sous formes de réponses conditionnelles et subjectives.

D'autres théories émergent également, pour donner un exemple : la matière noir, les ondes cosmiques, les pulsars...

Ludovic.
ImageImage

Avatar du membre
fabricejanssens
Membre habitué
Membre habitué
Messages : 517
Enregistré le : 28 avr. 2010, 10:50

Re: Août 2010 - Incendies de forêts en Russie

Message par fabricejanssens » 17 août 2010, 07:03

Mais tout le climat, absolument tout est régi par le soleil et le considérer comme une constante alors qu'il subit en permanence de nombreuses variations de son intensité et de l'énergie qu'il nous envoie est tout aussi stupide à mon sens :-?
ImageImage

Répondre

Retourner vers « Europe »