Dernières Infos

Violent séisme en Équateur

Un violent séisme de magnitude 7,8, a secoué samedi soir la côte pacifique de l’Équateur, faisant au moins 233 morts et près de 600 blessés, ainsi que d’importants dégâts dans plusieurs provinces du pays.

L’état d’exception a été décrété dans tout le pays après le tremblement de terre, le plus fort dans ce pays depuis 1979. Le bilan risque de s’alourdir encore car «nous savons qu’il y a des citoyens sous les décombres qui doivent être secourus», a-t-il dit.

«C’était comme la fin du monde», a raconté à l’AFP Miriam Santana, 40 ans, employée de maison à Manta (ouest), l’une des villes les plus touchées. «Les maisons se sont écroulées, les réverbères sont tombés, les gens sont complètement désespérés, il y a des gens enterrés sous les décombres».

En visite au Vatican, le président Rafael Correa a annoncé des renforts venus de Colombie et du Mexique qui ont dépêché des équipes de secours.

«Nous sommes confrontés à une tragédie d’ampleur», a déclaré le chef de l’État, attendu dans son pays dimanche soir, qui a exprimé sa «solidarité et (son) amour infini aux familles des victimes» et annoncé le déblocage d’une aide budgétaire d’urgence «d’environ 600 millions de dollars».

Dans sa prière dimanche à Rome, le pape François a appelé à prier pour les Équatoriens.
La chef de la diplomatie de l’Union européenne, Federica Mogherini, a annoncé l’activation du mécanisme européen de protection civile, pour apporter un soutien au pays sud-américain.

«Nos pensées sont avec les victimes, leurs familles et amis et tous ceux affectés», a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Le séisme s’est produit à 18h58 à 20 km de profondeur. La secousse d’une minute environ a été suivie d’une série de répliques, selon l’Institut de géophysique (IG).

L’IG a fait état de «dégâts considérables dans la zone de l’épicentre» située dans la province de Manabi (sud-ouest) «et aussi dans des lieux éloignés comme la ville de Guayaquil (sud-ouest), le sud de Quito, San Miguel de los Bancos, Manta».

La secousse a été ressentie dans le sud de la Colombie et au Pérou, sans apparemment faire de victimes.

Des médias locaux ont diffusé des images depuis Guayaquil où un pont s’est effondré, ainsi que le toit d’un centre commercial, et montrant des dégâts dans des magasins à Quito.

La Direction générale de l’aviation civile a fermé l’aéroport de Manta (Manabi) en raison de «graves dégâts à la tour de contrôle».

À Quito, Cristina Duran, 45 ans, s’est réfugiée sous l’encadrement d’une porte pour se protéger des vitres qui volaient en éclats. «J’étais affolée et je voulais seulement que ça s’arrête», a-t-elle déclaré.

tremblement-de-terre-equateur-avril2016

«Mon Dieu, c’est le séisme le plus long et le plus fort que j’aie jamais senti de toute ma vie. Durant un bon moment, j’ai eu le tournis (…) Je voulais sortir en courant dans la rue, mais je ne pouvais pas», a raconté à l’AFP Maria Torres, 60 ans.

Carlota Lopez se trouvait dans sa voiture, à Guayaquil, quand la terre a tremblé: «La voiture se balançait comme si des gens la faisaient bouger de l’extérieur, avec beaucoup de force», a-t-elle raconté.

À l’aéroport de Guayaquil, des passagers sont sortis affolés du terminal. «Des lampes sont tombées du plafond et les gens couraient terrorisés», a expliqué Luis Quimis, 30 ans, qui attendait un vol pour Quito.

Ce tremblement de terre fait suite à celui du Japon, mais «il n’y a pas de relation de cause à effet entre les séismes en Équateur et au Japon», a déclaré David Rothery, professeur de géosciences planétaires à l’Open University britannique.

«Une vingtaine de séismes de magnitude 7 se produisent quelque part sur le globe chaque année», a-t-il expliqué. Dans le cas de l’Équateur, «la secousse à son épicentre souterrain a été environ six fois plus forte» que celle du Japon, où le séisme était de magnitude 7.

Selon lui, «l’énergie totale (de la secousse) a probablement été 20 fois plus forte».

Source : http://www.tvanouvelles.ca/

(120)

Laissez un message