Dernières Infos

Un monde de clonages

Dans le thème du clonage, un pas vient d’être franchi. Un clonage à l’échelle industrielle de vaches en Chine va démarrer pour l’alimentation: “Un projet complètement fou”.

Une entreprise de biotechnologie chinoise a annoncé la construction de la plus grande usine de clonage du monde, destinée à fabriquer des copies de bovins en série pour répondre aux besoins alimentaires du pays. Pour son usine localisée à Tianjin, BoyaLife ambitionne un rendement de 100 000 animaux par an dès 2016, puis d’un million en vitesse de croisière.
Ce clonage à échelle industrielle est une première. Le clonage d’animaux d’élevage est autorisé aux Etats-Unis, mais ce sont les descendants des clones qui sont consommés. En Europe, le Parlement européen a voté pour son interdiction en septembre, de même que pour celle des produits issus de descendants d’animaux clonés. “Le clonage, c’est de la torture animale”, avait résumé la rapporteuse du texte. Le dossier n’est pas clos.

Pour Louis-Marie Houdebine, membre de l’Académie de l’agriculture et ancien expert à l’INRA sur les OGM pendant dix ans, le projet chinois est plus que surprenant. Il nous explique pourquoi.

Que pensez-vous de l’annonce de la société BoyaLife?

C’est complètement fou. Parce qu’on n’en a pas besoin. Chez la vache, le rendement n’est que de 10%, entre les embryons qui ne vont pas au bout de leur développement, les fausses couches, les malformations, et le taux de mortalité à la naissance. Ce sont des animaux qui naissent par césarienne car ils sont trop gros. Ce n’est pas tellement efficace économiquement. Le clonage est moins efficace que les techniques de sélection assistée par marqueurs génétiques, aujourd’hui bien maîtrisées.
Mais vous n’êtes pas contre le clonage en général?

Les descendants d’animaux clonés, s’ils se reproduisent par voie sexuée, sont complètement normaux. Le clonage est utilisé pour créer des géniteurs de haute valeur (on repère les “champions et on les clone), qui peuvent ainsi donner des centaines de milliers de descendants. C’est alors la viande des descendants qui est consommée. Dans le projet chinois, ils veulent manger les clones.

TDF

source : http://www.lexpress.fr/

(75)

Laissez un message