Dernières Infos

Un ingénieur taïwanais révolutionne l’industrie du papier en utilisant le marbre

Lung Meng a inventé un procédé qui permet de récupérer les résidus de marbre pour les transformer en papier haut de gamme. Ce « papier pierre» s’avère être extrêmement léger, doux au toucher, difficile à déchirer tout en étant résistant au feu, à l’eau et aux insectes. 100% recyclable, 100% sans bois, il a une empreinte écologique minime et a obtenu de nombreuses certifications et distinctions.

Emma Stokking de l’agence Sparknews au micro d’Emmanuel Moreau

Ce papier de pierre, qui utilise un mélange de 80% de carbonate de calcium et 20% de résine non toxique, est non seulement recyclable, mais son processus de fabrication est également respectueux de l’environnement. En effet, le papier ne vient pas des arbres que notre Terre a désespérément besoin.

La fabrication de la pierre en papier implique le processus de broyage du marbre extrait en une poudre fine, en ajoutant du carbonate de calcium et un mélange de résine qui est amené à ébullition à environ 160 ° C. La composition ne nécessite pas d’acides, alcalins ou de blanchiment, ni ne cause la pollution de l’eau. La seule eau utilisée est pour le refroidissement des palettes de papier en pierre. Le résultat est un support léger, doux-au toucher, l’écriture qui est difficile à déchirer, adapté pour le stockage et peut même être utilisé pour la prise de notes par les plongeurs sous l’eau.

En revanche, les 900 kg de papier de pâte de bois nécessite l’abattage de 20 arbres et l’utilisation de près de 28.400 litres d’eau et crée près de 1000 kg d’émissions de carbone. 

Adaptation et traduction de TDF

sources: https://www.franceinter.fr/ / http://www.straitstimes.com

(144)

3 votes
%d blogueurs aiment cette page :