Dernières Infos

Six volcans à surveiller de près en 2018

Chaque semaine de 2017, les scientifiques ont enregistré entre 14 et 27 éruptions de volcans. Voici ceux d’entre eux qui présentent les signes les plus inquiétants d’activité pour 2018.

Si l’éruption du Mont Agung a focalisé l’attention ces derniers mois, les éruptions volcaniques sont monnaie courante en Indonésie. Sur les 139 volcans actifs que compte l’archipel, 18 ont déclenché des alertes pour cause d’activité sismique plus intense que la normale, de déformation du sol ou d’émissions de gaz.

À un niveau plus global, on notera que chaque semaine de 2017 aura vu entre 14 à 27 volcans entrer en éruption.

L’activité volcanique se concentre le long de la Ceinture de feu, une région de l’océan Pacifique où plusieurs plaques tectoniques se rencontrent, provoquant des tremblements de terre et ce que les géologues appellent du volcanisme de zones de subduction.

D’autres éruptions sont le fait soit de volcans continentaux, à l’image du Ol Doinyo Lengai en Tanzanie, soit de volcans insulaires, comme à Hawaï. Sachant que nombre d’éruptions, intervenant dans le fond des océans, se dérobent à nos yeux; les volcans sous-marins les plus actifs se situent dans l’arc des îles Tonga-Kermadec, dans le sud-ouest du Pacifique.

L’Indonésie, la menace volcanique la plus forte
Les éruptions actuelles non sous-marines vont de douces effusions de lave à des explosions modérées; mais elles restent minimes du point de vue de l’histoire de la Terre. Même l’éruption en 1815 du Mont Tambora, en Indonésie, désignée comme la plus importante éruption de l’histoire récente, ne fait pas le poids comparée aux super éruptions intervenues dans le passé géologique, à l’image de celle du volcan Toba sur l’île de Sumatra, il y a quelque 74.000 années. Toba a craché 70 fois plus de magma que Tambora, ce qui contribua à plonger la Terre dans un nouvel âge glaciaire et aurait même causé ce qu’on appelle un «goulot d’étranglement génétique», perturbant l’évolution humaine.

En fait, Toba fut responsable de la plus importante éruption de ces 25 derniers millions d’années, il y a donc peu de chance qu’une catastrophe similaire se reproduise de sitôt. Néanmoins, ce sont les éruptions petites à modérées qui représentent le plus souvent une menace volcanique constante. Aujourd’hui, autour du globe, 800 millions de personnes vivent à moins de 100 kilomètres d’un volcan actif, et 29 millions à moins de 10 kilomètres.

La «menace volcanique» –une mesure qui combine le niveau du risque et le nombre de personnes qui y sont exposées– est de loin la plus forte en Indonésie; viennent ensuite les Philippines, le Japon, le Mexique et l’Éthiopie. Ces 5 pays concentrent à eux seuls 90% du total des menaces volcaniques. Si l’on prend en compte le critère du risque sur les populations, ce risque est le plus élevé sur de petites îles comme Montserrat, une zone totalement volcanique.

Quels sont les volcans à surveiller en 2018? Certains ayant montré des signes d’activité pourront se calmer, quand d’autres entreront dans une phase d’éruption au cours des mois à venir et devront alors être observés et surveillés de près.

À côté du Mont Agung, voici les volcans à suivre de près cette année.

Les Monts Kirishima au Japon, Le Merapi en Indonésie, L’Öræfajökull en Islande, Le Popocatépetl au Mexique, Le Villarrica au Chili, Le Kilauea aux États-Unis.

source : http://www.slate.fr/

(465)

Laissez un message