Dernières Infos

Selon des scientifiques américains, Mars émerge d’un long âge glaciaire

Mars

Selon une nouvelle étude, Mars émerge d’un âge de glace, et l’étude du climat martien et comment il change au fil du temps pourrait aider les scientifiques à mieux planifier les futures missions vers Mars et même à mieux comprendre le changement climatique sur Terre. D’après d’autres scientifiques, cette étude est un autre élément de preuve que le climat change encore activement sur Mars, et que la Planète Rouge n’est pas, loin s’en faut, un monde statique mort. Les choses y continuent et changent.

Des modèles avaient déjà prédit que Mars a subi plusieurs cycles de glaciations dans le passé, mais peu de mesures physiques avaient jamais réussi à confirmer ces prédictions.

Le 28 mai 2016, l’étude, publiée dans la revue Science, est la première à cartographier les dépôts de glace sur les pôles Nord et Sud et à confirmer que Mars est en train d’émerger d’un âge de glace, dans une retraite qui a commencé il y a près de 400 000 ans. Les chercheurs ont également calculé la quantité de glace accumulée sur les pôles ; elle est si importante que si elle était répandue dans Mars, la planète entière serait couverte par une couche épaisse de plus de 60 cm de glace.

L’étude du changement climatique sur Mars est importante pour plusieurs raisons, explique le co-auteur Isaac Smith, qui étudie les systèmes sédimentaires sur Mars au Southwest Research Institute. En comprenant les âges de glace, nous pouvons obtenir une meilleure compréhension de la façon dont la glace -et l’eau- se sont comportés autrefois sur la Planète Rouge. Cela peut nous aider à comprendre comment Mars est passée d’un monde humide à la terre froide et stérile qu’elle est aujourd’hui. Et cela peut nous dire où des dépôts de glace peuvent être trouvés. C’est essentiel si nous envisageons d’envoyer des humains sur Mars. « Nous voulons connaître l’histoire de l’eau », a dit M. Smith. « À un certain moment, nous allons avoir des gens là-bas et nous aimerions savoir où il y a de l’eau. C’est pourquoi il y a une grande recherche pour cela ».

Le climat martien peut également informer les scientifiques sur le changement climatique sur Terre, dit M. Smith. Mars est la planète la plus semblable à la Terre dans le système solaire et elle offre un bon terrain d’essai pour la recherche sur le climat, car bien sûr personne n’y brûle des combustibles fossiles ou envoie des polluants provoquant le réchauffement climatique dans l’atmosphère. « Mars est un très bon laboratoire pour ce qui se passe sur la Terre », dit-il. « La science du climat a en fait un laboratoire très simple mais parfait avec Mars, où l’on peut en apprendre davantage sur la physique du changement climatique et ensuite appliquer ce que nous apprenons à la Terre ».

sources : http://www.sciencealert.com/http://french.peopledaily.com.cn/

(292)

Laissez un message