Dernières Infos

Quoi de neuf concernant l’activité solaire actuelle ?

Disparition des tâches solaires, Pour la deuxième fois ce mois-ci, le soleil est vide de taches solaires. Cette image du soleil prise par Solar Dynamics Observatory de la NASA sur June23rd montre aucune tache solaire :

Qu’est-ce que cela change ? Tous les 11 ans, le cycle solaire est comme une pendule, se balançant d’avant en arrière entre des périodes du nombre élevé et des périodes de basses activités des tâches solaires. Le soleil “blanc” d’aujourd’hui est un signe que la pendule oscille vers un faible nombre de taches solaires. En d’autres termes, un minimum solaire est à venir.

Les prévisionnistes attendent que le prochain minimum solaire devrait arriver entre 2019-2020. D’ici là, il y aura beaucoup de soleils sans taches. Dans un premier temps, les périodes vides de tâches solaires seront mesurées en jours ; puis plus tard en semaines et ensuite des mois. Lorsque le cycle des taches solaires atteint son minimum, une année entière pourrait passer sans aucune tache.

soleil-coucherdusoleil

Ne vous attendez pas à ce qu’une météo spatiale puisse être établie. Cependant, un minimum solaire apporte de nombreux changements intéressants. Par exemple, la projection d’ultraviolets extrêmes du soleil diminue, la haute atmosphère de la Terre se refroidit et s’effondre. Ceci permet d’accumuler des débris spatiaux autour de notre planète. En outre, l’héliosphère se rétrécit, ce qui rapproche l’espace interstellaire de la Terre. Les rayons cosmiques galactiques pénètrent dans le système solaire interne avec une facilité relative. En effet, une forte augmentation des rayons cosmiques est déjà en cours.

Les chercheurs savent depuis quelques années que l’ activité solaire et les rayons cosmiques ont une relation de yin et de yang. Comme l’activité solaire diminue, les rayons cosmiques s’intensifient. Dernièrement, l’activité solaire a été très faible. Est ce les rayons cosmiques réagissent ? La réponse est «oui». Spaceweather.com et les étudiants de la Earth to sky calculus ont utilisé des ballons d’hélium pour observer les rayons cosmiques dans la stratosphère. Leur dernier vol de février 2016 a pu mesurer les valeurs les plus élevées :

cosmicrays_strip

Les données montrent que les rayons cosmiques, dans la stratosphère aux latitudes moyennes, sont maintenant environ 12% plus forts qu’ils ne l’étaient il y a un an.

Les rayons cosmiques sont accélérés vers la Terre par de lointaines explosions de supernovae et d’autres événements spatiaux violents. Ils peuvent ensemencer les nuages, déclencher la foudre, et pénétrer les avions commerciaux. En outre, il y a des études qui relient les rayons cosmiques avec des arythmies cardiaques et la mort subite cardiaque dans la population générale. Parmi les patients qui ont un coeur artificiel implanté – un défibrillateur (ICD), le nombre total de sauvetage de ces chocs semble être corrélé avec le nombre de rayons cosmiques atteignant le sol.

Pourquoi les rayons cosmiques augmentent lorsque l’activité solaire est faible ? Comprenez ce qui suit : Pour atteindre la Terre, les rayons cosmiques doivent pénétrer dans le système solaire interne. Les tempêtes solaires apportent des difficultés. Les CME et les rafales de vent solaire ont tendance à balayer les rayons cosmiques. En abaissant l’intensité du rayonnement autour de notre planète et d’autre part, quand les tempêtes solaires disparaissent, les rayons cosmiques rencontrent moins de résistance à atteindre la Terre, cela devient beaucoup plus facile.

Les prévisionnistes s’attendent que l’activité solaire baisse fortement dans les années à venir et que les fluctuations du cycle solaire de 11 ans plonge vers un autre minimum en profondeur. En conséquence, les rayons cosmiques sont sur le point d’augmenter considérablement.

Traduction et adaptation de la Terre du Futur

sources : http://spaceweather.com/ / http://news.spaceweather.com/

(587)

Laissez un message