Dernières Infos

Que se passe t-il avec le volcan Bárðarbunga ?

La presse anglo-saxonne a relayé d’inquiétants articles quant à une probable éruption «dévastatrice» du volcan Bárðarbunga, situé en Islande.

«Chaos», «désastre», «Jour du jugement dernier»…plusieurs médias anglo-saxons ont suscité la peur des internautes quant à la probable éruption du volcan islandais Bárðarbunga. Le «Sun», le «Daily Star», ou le «New York Post», entre autres, ont prévenu que l’iconique volcan serait sur le point d’entrer en éruption et qu’il pourrait déferler des «nuages de cendres» sur toute l’Europe. Selon eux, la récente activité sismique autour du volcan serait un puissant indicateur. Des tremblements de terre de magnitude 3,9, 3,2, 4,7 et 4,7 ont en effet été recensés ces derniers jours autour du site.

Appuyé sur un entretien avec le volcanologue Páll Einarsson, le «Daily Star» explique que l’éruption serait encore plus dévastatrice que celle du volcan Eyjafjallajökull en 2010. Pour rappel, son nuage avait perturbé le trafic aérien pendant six jours, ce qui avait entraîné 1,7 milliard de dollars de pertes sur l’économie. Aucun mort ni blessé n’avait été recensé.

“Actuellement, il n’y a rien qui indique une éruption dans un avenir proche”

Mais selon le géophysicien Gunnar B. Guðmundsson du Icelandic Met Office –l’office météorologique islandais-, cité par Iceland Review, les mots du volcanologue ont mal été interprétés ou exagérés par les médias étrangers. «Ces types de séismes sont très fréquents depuis l’automne 2015 et se déroulent toutes les deux semaines», explique-t-il, avant de poursuivre : «Ces tremblements de terre ne nous disent rien, ils sont tous très similaires et il n’y a pas d’agitation volcanique quelconque». D’après les informations relevées sur le site du Icelandic Met Office, 148 séismes ont éclaté ces dernières 48 heures (fin octobre-début novembre 2017), seulement 7 étaient supérieurs à 2 sur l’échelle de Richter.

«Il [Bárðarbunga ] va probablement éclater de nouveau mais cela pourrait prendre du temps. Cela pourrait prendre des années voire des décennies. […] Actuellement, il n’y a rien qui indique une éruption dans un avenir proche», a tempéré Gunnar B. Guðmundsson. Sa dernière éruption remontait au 29 août 2014 et s’était terminée six mois plus tard, le 27 février 2015.

source : http://www.parismatch.com/

(725)

Laissez un message