Dernières Infos

Plus de glace au pôle Nord

Adieu, le pôle Nord immaculé de nos livres de géo. Il se pourrait que les glaces polaires fondent entièrement d’ici à quelques semaines.

Inouï. Le pôle Nord, cet été, pourrait être complètement débarrassé des glaces qui le constituent depuis des millénaires (1). Impensable voici quelques années encore, ce phénomène a plus d’une chance sur deux de se produire dans les semaines qui viennent, selon Mark Serreze, expert au Centre d’étude de la neige et de la glace, au Colorado (Etats-Unis). Le message, pourtant « monté» en Une du quotidien britannique The Independent , n’a pas eu le retentissement qu’on aurait pu espérer. Par inconscience des enjeux sous-jacents ? A cause d’une certaine lassitude du public vis-à-vis du problème du réchauffement climatique ?

Serreze n’est pourtant pas un farfelu dans le monde scientifique. « Son hypothèse est sérieuse à double titre, analyse Frank Pattijn, du Laboratoire de glaciologie de l’ULB. Pendant longtemps, il a fait preuve d’une grande prudence, n’établissant aucun lien de cause à effet entre l’activité humaine et le réchauffement du climat. Aujourd’hui, il est beaucoup plus affirmatif. Il faut aussi se rappeler que les informations les plus récentes sur le climat n’ont pas pu être intégrées, en 2007, dans le troisième rapport du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat). » Les sombres prévisions de Serreze ne sont donc que le prolongement d’études antérieures, déjà commentées dans la communauté scientifique internationale.

Entre 1950 et 2000, la durée de la couverture neigeuse de la zone arctique a diminué, en moyenne, d’une trentaine de jours par an. Une évolution très sensible ! Les spécialistes se sont plus ou moins accordés, ces dernières années, pour envisager la disparition de la totalité de la glace d’été vers 2080. Ensuite, ils ont avancé l’année 2030. Mais, dès l’automne passé, les satellites ont enregistré un record absolu dans la réduction de la banquise arctique. Le 16 septembre 2007, elle ne s’étendait plus que sur 4,13 millions de kilomètres carrés : 2,6 millions de kilomètres carrés en moins que la moyenne des années 1980 et 1990. « La glace de mer qui s’est reformée pendant l’automne et l’hiver derniers est tellement mince, estime Serreze, que 70 % de celle-ci, voire la totalité, pourrait fondre cet été. »

Si cette perspective devait se confirmer les années suivantes, ce sont les compagnies pétrolières et les sociétés de transport maritime qui en feront leurs choux gras. Les premières convoitent d’importants gisements rendus plus accessibles. Les secondes misent sur l’ouverture de nouvelles routes de navigation, plus rapides et moins coûteuses. Mais à quel prix pour l’environnement ? Et comment se comportera la planète qui, privée d’une vaste couche de glace, absorbera, du fait de la diminution du réfléchissement solaire, une plus grande quantité d’énergie, renforçant ainsi l’effet de serre ?

Une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule. James Hansen, autre expert américain, estime que la fonte des glaces du Groenland et de l’Antarctique pourrait surélever le niveau des mers de près de deux mètres, à la fin du siècle, si rien n’est entrepris pour limiter drastiquement les émissions de gaz à effet de serre. Or le Giec, jusqu’ici, se « contente » de prévoir 50 centimètres. Comme Serreze, Hansen n’est ni un inconnu ni un fanfaron. C’est lui qui, dès 1988, devant le Congrès américain, avait expliqué que les activités humaines étaient responsables d’un réchauffement exceptionnel de l’atmosphère. Depuis lors, il s’est illustré à de nombreuses reprises en vitupérant les sociétés qui ont semé le doute, pendant vingt ans, sur la réalité du phénomène. Certes, les scientifiques ne sont pas unanimes sur le chiffre de deux mètres. Mais ils partagent ce regain d’inquiétude.

(1) Contrairement à l’Antarctique, qui est un continent recouvert de glace, la zone polaire arctique n’est constituée que d’eau et de glace.

Philippe Lamotte

à l’heure actuelle, la banquise tient mieux le coup que l’année dernière :

source : http://www.levif.be

(180)

Laissez un message