Dernières Infos

Le réchauffement aurait il provoqué le naufrage du Titanic ?

Après que les extraterrestres pourraient intervenir pour sauver l’humanité du réchauffement climatique, voilà ce fameux réchauffement serait en cause du naufrage du Titanic !

C’était une nuit très froide et sans lune quand le Titanic a coulé. Tout allait bien jusqu’à 23h40 le 14 Avril 1912, lorsque la vigie aperçu un gros iceberg, 500m avant. Malgré les efforts désespérés de l’éviter, l’immense bateau a heurté l’iceberg, et en un peu plus de deux heures et demie, le navire sombra en emportant 1514 vies. Aujourd’hui une nouvelle étude révèle que la catastrophe pourrait avoir été déclenchée par des conditions météorologiques inhabituelles en 1908.

Et si Godzilla en était la cause ?

 

Le Titanic a heurté l’iceberg à un peu plus de 41 ° N. Lors d’une année moyenne, on dénombre quelques centaines d’icebergs qui descendent au sud du 48 ° N, avant de fondre. Mais 1912 a été une année atypique, 1038 icebergs sont descendus au-delà de cette latitude, près de 400 d’entre eux en Avril. Certains icebergs sont en rapport à l’augmentation des  grandes marées exceptionnelles de cette année, ou une faible activité des taches solaires, et certainement la météo a joué un rôle important : un système de haute pression dominant a entraîné plusieurs jours de vents du nord, et combinés avec le Labrador vers l’océan atlantique, de nombreux icebergs ont voyagé plus au sud que la normale.

Mais en fait, la catastrophe a pu être mise en mouvement à cause d’une année plus chaude, humide sur le Groenland en 1908, entraînant une plus grande accumulation de neige. Ecrivant dans le journal Météo, Grant Bigg et David Wilton de l’Université de Sheffield expliquent comment de la neige trempée s’est insérée dans des fissures dans les couches de glace, encourageant un excès d’icebergs au cours des années suivantes. Pour Soberingly, le réchauffement climatique, au cours des dernières décennies, est un risque accru pour des de nouveaux icebergs, pouvant créer comme en 1912 une année hors norme.


Le réchauffement climatique a bon dos ! Godzilla serait il en cause ?

Le réchauffement climatique en aura encore été la cause selon la source The Guardian qui reprend cette information. Mais ici on oublie que le climat et la météorologie n’ont jamais été stable, les fluctuations sont légions. Mais un papier qui soulève le réchauffement climatique fera forcément le buzz et se vendra mieux qui si nous décrivions la situation météorologique de cette époque qui a simplement connu une période de baisse intensité solaire qui aura provoqué quelques hivers plus froids… tout à fait normaux.

Mais on aura pu très bien signaler que le 17 avril 1912 eut lieu une forme assez rare d’éclipse de soleil dite « perlée », l’événement étant considéré comme suffisamment important pour… que le journal Le Figaro jugeât opportun de faire de l’ombre à la catastrophe du Titanic, reléguée au second plan tandis que l’éclipse jouissait de la une. Si nous sommes dans le farfelus, et si cette éclipse avait joué un rôle ? Godzilla peut replonger dans ses profondeurs….

Nous décernerons donc un bonnet d’âne à ces chercheurs et au Guardian pour avoir adapté cette “étude” à une situation dramatique qui est simplement due au cycle de Schwabe qui a glissé dans un autre cycle solaire dénommé Minimum de Gleissberg. L’impact de ces cycles a démontré une influence sur le positionnement du vortex polaire, sur les différents flux atmosphériques que composent l’hémisphère nord, ainsi que les courants marins. Ce cycle de Gleissberg semble se répéter tous les 99 ans, on est donc en mesure d’annoncer son retour pour les années à venir.


Traduction, adaptation de la Terre du Futur

sources : http://www.france-pittoresque.com/ / http://www.theguardian.com/

(205)

Laissez un message