Dernières Infos

Le Mississippi balayé par Katrina

Pour faire suite à l’article Au sein d’un Ouragan, voici la Louisiane et le Mississippi dans une catastrophe que les USA n’avaient vu depuis 60 ans. Un record de plus est tombé dans les phénomènes climatiques extrèmes.

Voici de quoi raviver les esprits que ce phénomène est bien exceptionnel, ainsi que les changements climatiques en court sont bien une réalité. Ici nous verrons les conséquences pétrolières, humaines d’une saison cyclonique intense qui avait été annoncée et tout ceci en photos…

Katrina: centaines de morts envisagés, Nouvelle-Orléans en danger.

Dernière info : LA NOUVELLE-ORLÉANS – Les équipes de secours luttent contre la montée des eaux à La Nouvelle-Orléans, dans leur recherche de survivants du cyclone Katrina. L’ouragan aurait fait des centaines de morts dans le sud des Etats-Unis.
La situation ne cesse d’empirer à La Nouvelle-Orléans, cette ville de Louisiane où la population ne devrait pas pouvoir revenir avant plusieurs mois. Quelque 200 000 personnes seraient toujours à La Nouvelle-Orléans, située au-dessous du niveau de la mer et qui comptait 1,4 million d’habitants avant les évacuations.
La gouverneure de l’Etat Kathleen Blanco a annoncé que les quelque 23 000 personnes réfugiées dans le «Superdome», le stade de baseball local, seraient transférées vers Houston, dans l’Etat du Texas voisin.
«Il faudra probablement de douze à seize semaines pour que les habitants deLa Nouvelle-Orléans puissent regagner leurs logements dans les zones inondées», a de son côté déclaré mercredi le maire de la ville, Ray Nagin. Des cadavres flottent dans les rues de la ville et risquent de poser rapidement «de graves problèmes de santé publique», a-t-il précisé.
Les eaux du lac Pontchartrain, situé au nord de la ville, trois mètres au-dessus du niveau de la mer, continuent à se déverser dans les rues en raison d’une brèche dans au moins trois digues.
«Il n’y a plus d’électricité. Il n’y a pas d’eau potable, et il n’y a pas denourriture. Nous allons devoir en envoyer aux secouristes et aux rescapés», a déclaré, des larmes dans les yeux, Mme Blanco.
Dans l’Etat voisin du Mississippi, la côte a été dévastée sur au moins 40 à 50 km, selon le gouverneur de l’Etat, Harley Barbour. «Le long de la plage tous les bâtiments se sont effondrés», a-t-il dit sur la chaîne NBC. Il a estimé que les dégâts provoqués par Katrina étaient «pires» que ceux causés par le cyclone Camille en 1969.
Il y a peut-être «des centaines de morts sur la côte» du sud du Mississippi, aaffirmé mardi le porte-parole de la mairie de Biloxi, une des villes les plus touchées par Katrina.
Le Pentagone a envoyé six navires, certains équipés d’hôpitaux, des hélicoptères et huit équipes de sauveteurs spécialisés, dans les régions du sud des Etats-Unis. Le président George W. Bush a écourté ses vacances pour regagner mercredi Washington.

Mais au delà de cette catastrophe, avec ce nouvel ouragan des superlatifs sont à noter. Ainsi il fait parti des ouragans les plus gros. En effet, un ouragan a un diamêtre de 500 à 1000 km. Katrina dépassait 1000 km. Ensuite juste avant de frapper les cotes, Katrina avait un coefficient de 5 sur une échelle qui en comprend 5 niveaux. Ses vents ont été enregistrés à plus de 270 kmh avant de toucher les côtes et de 330 kmh en rafale. Il faut remonter très loin dans le passé pour voir un ouragan aussi fort dans cette zone sudiste des USA. Ainsi même l’ouragan Camille ne fut pas aussi dévastateur en 1969.

Katrina restera un ouragan exceptionnel dans une année cyclonique très en avance. Il sera difficile de nier l’évidence du réchauffment planétaire comme responsable.

Dans cette dramatique catastrophe, ce sont les gens les plus pauvres qui ont été touchés. Ainsi des images ont montré des vandales qui étaient très souvent même poussés par des agents pour se servir dans les magasins.

La première puissance du monde a été touché par un monstre de la nature qu’ils ont eux mêmes aidé à naitre. Dans cette catastrophe, de nombreuses plateformes pétrolières ont été détruites. On n’oubliera pas ceci : Des hausses du pétrole qui font le bonheur des grandes pétrolièrs… et de leurs actionnaires. Pour exemple :
Ce n’est un secret pour personne d’affirmer que les quatre grandes pétrolières qui contrôlent autour de 75 % du marché de l’essence au Québec, les compagnies Impériale, Shell, Petro-Canada et Ultramar, font des affaires d’or. Elles ont enregistré des profits records pour l’année financière 2000. L’année 2001 s’annonce tout aussi lucrative si on se fie aux données du 2e trimestre.

À titre d’exemple, la compagnie Ultramar Diamond Sharmock Corp., laquelle possède la plus forte capacité de raffinage au Québec, a enregistré en 2000 un bénéfice net de 444,3 millions de dollars US en hausse de 156,5 % par rapport aux 173,2 millions de dollars dégagés en 1999. En juillet dernier, la compagnie annonçait ses résultats pour le deuxième trimestre de 2001. La valse des profits records se poursuit avec un bénéfice net de 266,4 millions de dollars US contre 128,5 millions de dollars pour la même période l’an dernier. On parle ici d’une hausse de 107,3 %. Et l’histoire se répète pour les autres grandes pétrolières. Comme quoi la hausse du prix du baril de pétrole brut, qui a triplé de l’hiver 1999 à l’été 2000, ne sert pas que les intérêts des pays exportateurs de pétrole, OPEP en tête.
source : http://www.csn.qc.ca/Memoires/PrixEssence0901.html

Ainsi la hausse actuelle profite à ces responsables du bouleversement climatique.

Ce bouleversement qui ne montre qu’un apperçu de ce que peut faire la nature. Cet été a été particulièrment grave en castastrophes, et combien fera t-il de temps avant que la première puissance du monde montre vraiment de l’enthousiasme pour agir ?

Khyoto a été jeté à la poubelle comme le rapport du Pentagone

Faudra t-il un phénomène continental hors norme pour qu’enfin une action mondiale soit lancée. Il ne faut pas oublier que notre atmosphère est grandement responsable de l’augmentation des phénomènes violents.

Comment les changements des structures thermiques verticales de la troposphère et de la stratosphère influent-ils sur le climat ? Depuis 30 ans, les chercheurs constatent un refroidissement de la stratosphère et un réchauffement de la basse troposphère. Ces changements pourraient faire varier la hauteur de la tropopause, qui est la limite entre la troposphère et la stratosphère. Cette variation pourrait à son tour influer sur la hauteur des courants deconvection au sein de la troposphère, comme ceux qui accompagnent les orages, et donc possiblement sur l’intensité de ceux-ci. Elle pourrait aussi modifier les positions des courants-jets sur la planète, et donc le déplacement des systèmes météorologiques.

L’augmentation d’une saison cyclonique avait été annoncée.
 sources : http://www.edicom.ch/news/international/050831182210.we.shtml / http://www.meteofrance.com/FR/actus/evenement/article.jsp?docid=15900

(85)

Laissez un message