Dernières Infos

Le Honduras baigné par une montagne de déchets dans l’océan

La photographe Caroline Power témoigne des « îles de déchets » qui essaiment dans la mer des Caraïbes et vient de poster sur Facebook un cliché qui fait le tour du Web…

Caroline Power, spécialiste de la photographie sous-marine, témoigne des effets néfastes du plastique sur l’océan. Elle vient de poster sur Facebook les images saisissantes de petites îles d’immondices s’étendant sur plus de 2 kilomètres entre les îles Roatan et Cayos Cochinos, au large des côtes du Honduras.

De petites « îles de déchets » qui, rassemblées, forment une vaste déchetterie marine, autrement appelée la « mer de plastique ». Car ces « îles » sont constituées essentiellement de sachets, de couverts et de bouteilles en plastique. Certains d’entre eux sont entiers d’autres ont été détruits par le vent et les vagues.

Les déchets proviendraient de la rivière Motagua, au Guatemala

« Voir quelque chose qui me tient autant à cœur être détruit à petit feu par les déchets humains a été dévastateur », a expliqué Caroline Power au Telegraph, soulignant au passage que le plastique met des décennies à se détériorer.

De son côté, Blue Planet a déploré ce constat « incroyable » : « Nous voyons beaucoup d’images choquantes de la destruction de l’environnement. Celles-ci sont les pires. » D’après l’organisation qui milite contre la surpêche et la surexploitation de l’océan, les déchets proviendraient de la rivière Motagua, au Guatemala. Ils auraient été conduits jusqu’à la mer par de fortes pluies.

Caroline Power souligne que ces « îlots de déchets » sont d’autant « plus catastrophiques » que la « zone est censée être vierge » et devrait uniquement être occupée par des algues. Il s’agit même d’un refuge pour les poissons et les bébés tortues de mer, qui s’y réfugient pour échapper à leurs prédateurs.

source : http://www.20minutes.fr/

(380)

Laissez un message