Dernières Infos

La Suède recycle si bien ses déchets qu’elle doit en importer pour alimenter ses centrales !

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le recyclage des déchets n’est pas un problème pour tout le monde. La Suède excelle tellement dans ce domaine qu’elle doit maintenant importer des déchets de ses voisins pour alimenter ses centrales…

LES CHIFFRES DU TRAITEMENT DES DÉCHETS EN SUÈDE

La Suède s’est lancée un ambitieux défi de traitement des déchets, et les chiffres sont là : 36 % sont recyclés, 14 % transformés en compost et 49 % servent à l’alimentation des centrales par incinération. Les décharges n’accueillent que 1 % des déchets. En Europe, cette dernière solution est en moyenne utilisée pour se débarrasser de 38 % des déchets !

POURQUOI IMPORTER DES DÉCHETS ?
La Suède a tellement bien réussi à valoriser ses déchets qu’elle n’en produit plus assez pour alimenter ses centrales et fournir du chauffage à ses habitants. Pour le moment, le pays utilise ses centrales fonctionnant par incinération des ordures pour alimenter 250 000 foyers en électricité et 810 000 en chauffage.

La Suède importe des déchets depuis 2012 et en 2015, leur quantité atteignait 1,3 million de tonnes. L’objectif est de parvenir à 2,5 millions de tonnes en 2020 en faisant essentiellement venir les déchets de Norvège et d’Angleterre.

LA SUÈDE VEUT FAIRE MIEUX ENCORE
Bien qu’à la pointe du traitement des déchets, la Suède ne compte pas s’arrêter là. Les centrales alimentées par les ordures sont une solution provisoire et une alternative aux combustibles fossiles. Cependant, il faut voir plus loin, comme l’explique Catarina Ostlund, conseillère principale de l’Agence suédoise de protection de l’environnement :

« Valoriser des déchets au sein d’usines jouissant d’une importante efficacité énergétique est un pari judicieux dans un monde où le prix de l’énergie ne cesse de grimper et alors que nous pourrions être confrontés à une pénurie de combustibles. Toutefois, il est aussi important pour la Suède de de trouver des moyens de réduire sa production de déchets et d’augmenter leur recyclage. Mais, à court terme, la valorisation énergétique des déchets est une bonne solution. »

source : http://positivr.fr/

(136)

Laissez un message