Dernières Infos

La NASA veut atterrir sur Mars avec une « soucoupe volante »

L’agence américaine testera son décélérateur supersonique de faible densité au mois de juin pour la première fois en grandeur nature. Un véhicule destiné à faire atterrir des vaisseaux sans encombre sur la planète Mars.

Retour à l’envoyeur ! Dans l’imaginaire collectif, la soucoupe volante est le vaisseau par excellence empreinté par les extra-terrestres pour débarquer sur Terre. Cette forme de disque est cependant sur le point de déboucher sur une véritable application.

La NASA a mis au point le Low-Density Supersonic Decelerator (LDSD), un décélérateur supersonique de rentrée en atmosphère de faible densité, qui ressemble étrangement à une soucoupe volante, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous.

Ce véhicule de 4,5 mètres de large et qui pèse 2,6 tonnes a été conçu pour faire atterir des vaisseaux lourds sur Mars sans qu’ils ne s’écrasent. Une vrai gageure : à cause de la densité très faible de l’atmosphère qui règne sur la planète rouge, seuls des engins de moins d’une tonne sont parvenus jusqu’à maintenant à bon port. Encore étaient-ils dotés de multiples dispositifs de descente pour freiner leur arrivée.

Le LDSD a été testé une dernière fois en laboratoire ce 31 mars en Californie à Pasadena, au siège du Jet Propulsion Laboratory qui développe le projet. La prochaine étape sera de l’utiliser en grandeur nature au mois de juin prochain. Un ballon le soulèvera à une altitude de 36 kilomètres au-dessus de la surface de la Terre. Un propulseur d’appoint prendra ensuite le relai pour l’emmener à une altitude de 55 kilomètres et une vitesse de Mach 4, soit 4896 km/h.

Lorsqu’il aura atteint les couches supérieures de la stratosphère, dont l’environnement correspond à l’atmosphère ténue qui règne sur Mars, la « soucoupe volante » effectuera alors une batterie de tests sur deux technologies révolutionnaires, précise la Nasa.

Au début de sa chute, le LDSD activera, selon les propres termes de l’agence spatiale américaine, une sorte de donut gonflable géant qui sera déployé à Mach 3,8 et freinera jusqu’à Mach 2,5. Vitesse à laquelle le plus grand parachute supersonique jamais conçu s’ouvrira. Après 45 minutes de chute contrôlée, le LDSD devrait amerrir dans l’Océan Pacifique au large de Hawaï, en attendant de pouvoir se poser sur Mars où la présence d’eau est moins évidente…

source : http://www.01net.com/

(203)