Dernières Infos

La Nasa montre pour la première fois une vue à 360 degrés du Soleil

La Nasa a montré pour la première fois une vue à 360 degrés de la surface du Soleil et de son atmosphère, selon des images publiées sur le site internet de l’agence spatiale américaine.

Pouvoir observer simultanément le Soleil dans sa totalité va permettre des avancées dans les prévisions des éruptions et vents solaires et de leur impact sur la Terre et sur les missions robotiques et habitées dans le système solaire, explique la Nasa.

Ces images proviennent de deux sondes d’observation du soleil appelés STEREO (Solar Terrestrial Relations Observatory spacecraft).

Elles se situent de chaque côté du Soleil, diamétralement opposées l’une à l’autre (180 degrés), sur la même orbite que la Terre. Une des sondes précède la Terre et l’autre la suit.

Les deux satellites identiques, de la taille d’une voiturette de golf et d’un poids de 620 kg chacun, avaient été lancés en octobre 2006.
En avril 2007 ils avaient transmis les premières images en trois dimensions du Soleil.

La mission Stereo vise à analyser ces éruptions et à  en étudier l’impact sur l’environnement terrestre. L’un des  objectifs est d’améliorer significativement la prévision de ces perturbations solaires. Les éruptions solaires ont déjà été observées par des satellites situés entre le Soleil et la Terre, comme Soho. Toutefois, ces instruments deviennent quasiment  « aveugles » quand les éruptions sont dirigées vers la Terre. D’où l’intérêt pour les scientifiques de disposer de deux sondes positionnées de part et d’autre du Soleil. C’est le cas des deux sondes jumelles Stéréo, lancées en novembre 2006 par la Nasa. Elles ont suivi des orbites différentes autour du Soleil : l’une prend du retard par rapport à la Terre, l’autre de l’avance. Aujourd’hui, elles sont écartées à 180° l’une de l’autre (en opposition). Chacune « voit » une moitié du Soleil, permettant de reconstituer, pour la première fois, à un instant, le Soleil dans son intégralité 360°.

Fait remarquable, les chercheurs ont maintenant accès à la face solaire opposée à la Terre, non visible depuis notre  planète au moment de l’observation. Ils pourront donc suivre l’évolution des structures solaires (taches, filaments) pendant toute leur durée de vie, depuis leur naissance jusqu’à leur disparition. Jusqu’à présent, ces structures n’étaient plus visibles, une fois passées sur le bord Ouest du Soleil. À partir d’aujourd’hui, une nouvelle phase dans l’observation du Soleil commence. Les chercheurs espèrent également prévoir les éruptions solaires apparaissant sur la face solaire opposée à la Terre et pouvant tout de même avoir des répercussions sur notre planète. En scrutant les régions actives qui génèrent des éruptions, ils comptent mieux comprendre les mécanismes de déclenchement des phénomènes éruptifs.

Cette observation du Soleil se poursuivra grâce aux deux sondes Stereo mais aussi par le développement à l’horizon 2018-2020 de nouvelles missions visant à s’approcher au plus près du Soleil, dans des régions encore inexplorées et avec des instruments novateurs qui permettront de sonder le milieu comme cela n’a jamais été réalisé.

Les deux sondes jumelles peuvent ainsi explorer l’origine, l’évolution et les conséquences interplanétaires de ces éjections de masse coronale (EMC), le plasma solaire projeté dans l’espace à la suite de puissantes explosions.
© 2011 AFP

sources : http://www.tv5.org/ / http://lci.tf1.fr/

Ici des vidéos de la NASA du Soleil

 

(162)

0 votes
%d blogueurs aiment cette page :