Dernières Infos

La Forêt Canadienne sera la plus grande au monde dans 20 ans

45 % du territoire Canadien est forestier. Les forêts du Canada font partie intégrante des cycles écologiques à l’échelle planétaire, car elles représentent 10 p. 100 des forêts du monde; de plus, environ 25 p. 100 des eaux douces de la planète proviennent de bassins versants situés au Canada. Enfin, les forêts canadiennes procurent des habitats aux deux tiers environ des 140 000 espèces de plantes, d’animaux et de micro-organismes sauvages présentes au Canada…

La santé économique du secteur forestier est importante pour l’économie des provinces canadiennes (depuis Terre-Neuve et Labrador, dont les côtes longent l’océan atlantique, jusqu’à la Colombie-Britannique, qui côtoie l’océan pacifique). Ainsi, au pays, un emploi sur 17 est directement ou indirectement lié aux forêts. Le Canada est également le plus important exportateur de produits forestiers au monde : en 2001, ses exportations dans ce secteur étaient évaluées à 44,1 milliards de dollars.

Superficie totale :
997 millions d’hectares. 0.997 million de km2.

Outre cette le domaine des forêts, le Canada possède 20 % des réserves mondiales d’eau douce.

Comparativement l’Amazonie représente 3.7 millions de km2

L’Amazonie perd environ 80 hectares par minute.

L’Amazonie est malade de la mal traitance de l’Homme.

Le Canada est le seul pays au monde que l’on pourrait traverser à pied, de l’Atlantique au Pacifique, sans quitter la forêt. Une forêt qui abrite cinq milliards d’oiseaux.

Des milliards d?oiseaux fréquentent la forêt boréale depuis que les arbres ont remplacé les grands glaciers, il y a environ 10 000 ans. Cette forêt couvre plus de la moitié de la superficie du Canada, et pourtant, nous la connaissons fort mal, et encore moins bien ses habitants ailés.

On se représente mal l?étendue de la forêt boréale canadienne. Le Canada est sans doute le seul pays au monde que l?on pourrait traverser à pied, de l?Atlantique au Pacifique, sans la quitter. Elle forme un grand arc du Labrador au Yukon, en touchant les Grands Lacs au sud, et couvre une partie importante de sept des dix provinces et des trois territoires. Au total, cinq fois la superficie de l?Europe. Elle représente le quart des dernières grandes forêts vierges de la planète.

En tout, c?est trois milliards d?oiseaux nicheurs qui s?amènent chaque printemps dans la forêt boréale, le tiers en provenance des États-Unis et du Mexique, les deux tiers d?Amérique du Sud. Et à l?automne, quand la nichée se joint à eux, c?est cinq milliards d?oiseaux qui repartent vers le sud. Certaines espèces sont particulièrement abondantes. Ainsi, Peter Blancher estime le nombre de viréos aux yeux rouges (Vireo olivaceus) à 70 millions environ, et on est loin d?un record: le junco ardoisé (Junco hyemalis), ce discret visiteur de nos mangeoires l?hiver, dépasse probablement les 200 millions.

Époustouflant? Il faut ajouter tout ce qui plonge, nage et niche dans les millions de lacs, de tourbières et de marécages de cette sylve immense, les canards de toutes espèces, les oies, les grèbes, les plongeons, les poules d?eau, les hérons, les grues?

Bon nombre de ces oiseaux ne nichent pas ailleurs, malgré leurs noms anglais exotiques: 90% des populations de parulines à gorge grise (Connecticut warbler, Oporornis agilis) et à couronne rousse (Palm warbler, Dendroica palmarum, des palmiers), de pies-grièches grises (Lanius excubitor), de parulines obscures (Vermivora peregrina, Tennessee) ou de pics à dos noir (Picoides arcticus) ne font leurs nids qu?ici, tout comme 85% des bruants à gorge blanche (Zonotrichia albicollis). Peter Blancher estime que 50% de la population d?au moins 40 espèces, principalement des parulines et des bruants, comptent sur la forêt boréale canadienne.

Qu?est-ce que tous ces oiseaux font ici? Nous ne sommes pourtant pas en Amazonie! La forêt boréale est une surprise pour tout le monde. «Je m?attendais à trouver des bois bien ennuyeux, en comparaison des régions exotiques où j?avais travaillé», dit Fiona Schmiegelow. Mais elle a découvert un écosystème d?une grande vitalité, en constante évolution. Les vieux arbres meurent ou sont renversés par le vent. La forêt brûle et celle qui la remplace est différente. Dans cette dynamique successionnelle, les grandes épinettes sont remplacées par des feuillus, et un sous-bois d?arbustes qui constitue un habitat idéal pour diverses espèces ? comme le bruant à gorge blanche, la paruline flamboyante (Setophaga ruticilla) ou la paruline jaune (Dendroica petechia) ?, mais stérile pour d?autres, qui ont besoin de forêts anciennes, avec leurs grands arbres.

C?est l?extraordinaire mobilité des oiseaux qui leur permet de trouver dans la forêt le milieu et les ressources nécessaires, comme un brûlis récent pour les pics, des cônes d?épicéas pour les becs croisés ou des troncs percés de trous pour les mésanges à la recherche d?un nid. «Pour assurer des habitats à tous ces oiseaux, explique Fiona Schmiegelow, il faut des forêts immenses. Et le miracle, c?est que ces forêts existent encore aujourd?hui.»

Vers un plan de protection
En décembre 2003, une large coalition formée de groupes de conservation, d?autochtones et d?entreprises a adopté un projet d?entente qui pourrait conduire à la protection totale de la moitié des 600 millions d?hectares de la forêt boréale canadienne. L?autre moitié serait exploitée selon les normes les plus strictes du développement durable. Ce projet est soutenu non seulement par le Fonds mondial pour la nature, Canards Illimités, ForestEthics, plusieurs peuples autochtones et la Société pour la protection des parcs et des sites naturels, mais aussi par Domtar, Tembec, Alberta-Pacific Forest Industries et Suncor Energy.

Il est fort probable que le Canada saura se protéger d’une intensification de la coupe du bois contrairement au Brésil qui semble dépassé par les évènements. La forêt candienne pourrait devenir la 1re forêt du monde d’ici 20 ans.

Sources : http://www.pfc.forestry.ca/canforest/canf/canf1_f.html%20/ http://www.greenpeace.org/france_fr/campaigns/intro?campaign_id=65758 / http://www.lactualite.com/geographica/article.jsp?content=20040609_143953_5500 /

(97)