Dernières Infos

Eruptions solaires en cours

Par chasseurd’orages37 . Éruption solaire modérée en cours ( M1 à M2 avec radio black out niveau R1 et taux d’absorption au-dessus de 2( MHz sur les Amériques ).

Mon attention se porte désormais sur le groupe de tache solaire AR 2673. Pourquoi ? Il y a quelques jours, elle présentait une configuration magnétique de type Bêta à Bêta-Gamma. Depuis aujourd’hui, une composante Delta tente de prendre forme au centre même du groupe. C’est ce qui produit actuellement un fort conflit magnétique responsable d’une hausse de l’activité des rayons X. Depuis le début de matinée de ce 4 Septembre, les rayons X indiquent une montée progressive de leur intensité avec quelques sursauts d’éruptions solaires qui atteignent un stade modérée, on observe pas d’éruption solaire impulsive puisque AR 2673 présente une phase de stockage énergétique ( d’où le fait que les rayons X progressent progressivement et qu’il n’y a pas d’éruption impulsive ). 

 
 
 
Comme je l’avais estimé hier, il y avait une grande probabilité pour qu’une éruption solaire modérée se produise ( M1 à M5 ), ce fût le cas ce soir avec une éruption de classe M1.6. Pendant plusieurs heures, le stockage énergétique de la tache solaire est important, le flux de rayons X reste au stade de classe C depuis le matin de ce 4 Septembre avec des sursauts au stade de classe M comme actuellement avec une deuxième éruption solaire longue durée qui vient de passer la classe M1. Au vu de la faible montée des rayons X, le stade de M1 à M2 ne devrait pas être dépassé pour ce soir, mais le flux devrait rester en classe C pendant encore quelques heures. On distingue un fort taux d’absorption sur les Amériques de 20 ç 25 MHz et un radio black out de niveau R1 quand les rayons X atteignent le stade M1. 
 
 
Depuis maintenant 72 heures, plusieurs éruptions solaires modérées se produisent sur la surface du soleil et cela tend à se renforcer depuis les dernières 24 heures avec la naissance d’une composante Delta au sein du groupe de taches solaire AR 2673, qui est elle-même responsable de la forte activité éruptive actuellement en cours, le potentiel de classe X est très important, une classe X1 à X3 ne reste pas improbable. On peut encore observer quelques classes M jusqu’à M5 voir M8 mais l’activité des rayons X reste principalement à la classe C du fait de la forte concentration énergétique au sein du groupe. Déjà depuis hier, on observé un important stockage énergétique au sein du groupe avec une activité des rayons X dominant à la classe C. Et entre temps, plusieurs éruptions modérées se sont produites.
 
 

Voici un résumé de ces dernières 72 heures d’il y a 3 jours à maintenant :

M1.2
M1.5
M1.7
M5.5
M2.1
M4.2
M3.2
M3.8

Il se trouve que l’éruption solaire M5.5 a été la plus forte de ces dernières 24 heure. Elle a d’ailleurs produit une CME assez massive, et avec le positionnement actuelle du groupe responsable de cela, le nuage qui accompagne la CME vient tout droit dans notre direction. La vitesse d’éjection de la CME a été estimé autour de 1400 km/s avec une émission radio de type II. L’indice du flux solaire centimétrique ( 10.7 cm ) a présenté une forte impulsion lors de l’éruption, il a été estimé autour de 1600 SFU. Lors de l’éjection de masse coronal, une forte quantité de particules électroniques instables se sont propagées provoquant ainsi une forte augmentation de la densité de protons. Il se trouve que le niveau de tempête de rayonnement S1 a été atteint en milieu-fin de nuit, le flux de protons tente de se stabiliser linéairement depuis quelques heures mais le niveau de tempête de rayonnement modérée S2 a été atteint depuis ce matin autour de 9h00. Pour le moment, on ne note pas d’évolution pouvant permettre d’indiquer s’il y a oui ou non une hausse de la densité de protons.

Un très vaste et dense nuage de plasma accompagne la CME qui est en train de venir dans notre direction. L’impact de la CME sur notre magnétosphère serait prévu pour la fin de journée du 6 Septembre et les effets devraient se faire ressentir au minimum pendant 2 jours, donc jusqu’à 8 Septembre avant que le calme revienne ( hormis si nouvelle éruption solaire d’ici là, ce qui est très probable ). Notre magnétosphère devrait être touchée assez durement, la vitesse du vent solaire pourrait montré une forte augmentation à partir du 6 Septembre dans la journée, étant actuellement à un niveau modéré pour le moment ( 550-600 km/s ), il est fort possible que la vitesse atteigne jusqu’à 800 km/s au moment de l’impact. Si l’orientation du champ interplanétaire ( Bz ) s’effectue en direction du Sud, le vent solaire chargé de particules instables n’aura pas de mal à s’engouffrer. Cela devrait occasionner une augmentation de l’activité géomagnétique entre le 6-7 et 8 Septembre. Sous nos latitudes, il est possible que le seuil de tempête géomagnétique atteigne le niveau G1 et G2, il n’est pas impossible d’atteindre le niveau G3 très temporairement. Aux hautes latitudes, le niveau G2 à G3 est très certainement possible, une évolution en niveau G4 n’est pas à exclure. L’activité géomagnétique devrait ensuite se calmer à partir du 8 Septembre s’il n’y a pas d’autres nuages de plasma qui viendront dans notre direction d’ici là. 

Kévin Fillin ; Analyste, prévisionniste et photographe chasseur d’orages. Prévisionniste activité solaire, études de la sismologie, volcanologie ainsi que de l’astronomie-astrophysique. Suivi en cours ICI

(403)

Laissez un message