Dernières Infos

Ces innovations techniques qui font pencher la balance vers les énergies renouvelables

Dans son rapport 2016, l’ONG REN21 annonce la fin à plus ou moins long terme des usines nucléaires ou thermiques produisant l’énergie de base. Leur remplacement par des systèmes flexibles de fourniture d’électricité est en cours.

2016 restera l’année où les capacités installées d’énergies renouvelables ont dépassé les 2000 GW, soit une progression de 8,7% en un an, portée principalement par le photovoltaïque et l’éolien. Depuis le début de la décennie, les Etats investissent plus dans les énergies renouvelables que dans le charbon, le gaz ou le pétrole. Le réseau des énergies renouvelables pour le 21e siècle (REN21), ONG basée à Paris dans les locaux du Programme des Nations Unies pour l’environnement, note que les tarifs sont désormais très compétitifs avec en Inde, dans les pays arabes, en Amérique latine des prix du kilowatt/heure inférieurs à 0,05 dollars, soit bien en dessous des coûts des énergies fossiles. L’électricité renouvelable atteint désormais ¼ de la production mondiale…

Les nouvelles technologies rendent possible une distribution flexible de l’électricité

Mais la grande nouveauté du rapport 2016, c’est bien le constat que le schéma traditionnel de gestion de la production et de la consommation d’électricité est en train de se modifier en profondeur. Pour assurer le suivi d’une consommation fluctuant à chaque minute, les producteurs s’appuient depuis toujours sur une production ” de base ” régulière assurée par les centrales thermiques et nucléaires, les “pointes ” étant assurées par de l’hydraulique, les énergies renouvelables ou le démarrage de turbines ne fonctionnant que quelques jours par an. La montée en puissance des énergies renouvelables dans nombre de pays met à bas cette structure grâce à l’apport de technologies permettant de rendre plus flexible à la fois la consommation et la production. “Dans beaucoup d’endroits, les grosses centrales de production de base sont en train de perdre leur rentabilité économique et pourraient très bientôt ne plus être les premiers fournisseurs d’énergie“, prédit le rapport.

source : https://www.sciencesetavenir.fr/

milou

(119)

Laissez un message