Dernières Infos

Dites bonjour à la Terre 2.0, Kepler vient de faire une découverte historique

Rappelez-vous le nom de Kepler 452b. Parce que dans nos recherches pour découvrir si nous sommes seuls dans cet univers si vaste et si fascinant, un véritable monde hébergeant de la vie et parmi d’innombrables planètes mortes et inhabitables, nous pouvons enfin avoir un véritable candidat à la Terre 2.0.

Pour la première fois, les scientifiques ont découvert ce qui semble être un monde rocheux autour d’une étoile semblable au Soleil à presque exactement la même distance que la Terre tournant autour de notre Soleil. Alors que d’autres planètes potentielles et habitables ont bien été trouvées avant, ceci est le premier monde qui pourrait vraisemblablement être une autre Terre. Cela pourrait être la vraie tant attendue.

Kepler 452b, trouvé par le télescope spatial Kepler de la NASA , est situé à 1400 années-lumière de nous. Elle orbite une étoile qui est de 4% plus massive et 10% plus brillante que notre Soleil. La planète elle-même est de 1,6 fois la taille de la Terre – ce qui en fait une super-Terre – mais les scientifiques sont à peu près sûr que c’est un monde rocheux, en raison de sa taille et du type d’étoile qu’elle orbite.

Son orbite est de 384,84 jours terrestres et 5% plus éloignés que de notre planète est du Soleil, elle est placée en pleine zone habitable de son étoile, où elle n’est ni trop chaude ou ni trop froide pour de l’eau liquide : très comparable à la Terre. Cela n’est pas la première planète trouvée de la taille de la  Terre taille dans une zone habitable ; l’année dernière, le monde était en effervescence avec la découverte de Kepler 186f , plus de taille similaire à la Terre. Mais cette planète en orbite autour d’une étoile naine rouge, est plus petite et plus froide que le Soleil, Kepler 452b, est excitante, elle est en orbite autour de presque un clone exact du Soleil.

Le programme SETI étudie déjà à savoir si il y avait des signes de vie venant de cette nouvelle planète, mais jusqu’à présent en vain. «Nous avons effectivement commencé à regarder cela avec le Allen Telescope Array à vérifier des signaux évidents d’origine artificielle, “a t-il dit. “Nous avons pas encore regardé sur toutes les fréquences, mais si il y a une civilisation évoluée sur Kepler 452, elle est très timide.”

452b_compratif-terre

Bien que la masse de la planète ne peut pas être directement encore déterminée, les scientifiques pensent que cela peut être d’environ cinq fois celle de la Terre. Une planète rocheuse de cette taille et de la masse aurait probablement encore un volcanisme actif sur la surface.

Cependant et toutefois, il convient de noter que l’étoile en orbite autour de 1,5 milliard ans de plus que notre Soleil, d’une part, cette augmentation de l’énergie de son étoile signifie que tous les océans sur sa surface sont susceptibles d’être évaporées, abaissant sa chance d’être habitable. D’autre part, cette planète offre une occasion fascinante de voir à quoi pourrait devenir la Terre dans le futur.

“Si Kepler 452b est en effet une planète rocheuse, sa situation vis-à-vis de son étoile pourrait signifier qu’elle est juste entrée dans une phase à effet de serre d’emballement de son histoire climatique,” Doug Caldwell, un scientifique de SETI Institute travaille sur la mission Kepler, il a déclaré dans un communiqué. “Kepler 452b pourrait connaître maintenant ce que la Terre va subir dans un milliard d’années.”

Kepler 452b

Kepler 452b a été trouvée dans un nouveau catalogue de 500 candidates d’exoplanètes de quatre années de données de Kepler. 12 d’entre elles sont à moins de deux fois le diamètre de la Terre et en orbite dans la zone habitable de leur étoile, mais Kepler 452b était la première à être confirmée comme une planète. Il pourrait donc être juste une des nombreuses Terre 2.0 qui sont sur le point d’être annoncée.

“Kepler 452b nous emmène vers un pas de plus pour comprendre comment de nombreuses planètes habitables sont bien présentes”, a déclaré Joseph Twicken, t de l’Institut SETI et le programmeur scientifique principal de la mission Kepler, dans sa déclaration.

telescope-kepler

Alors que Kepler 452b a presque tous les éléments d’être une jumelle de la Terre. Ainsi, nous pouvons annoncer cela comme la meilleure candidate d’une Terre 2.0 jusqu’ici, la chasse va se poursuivre encore plus vers des planètes comme la Terre.

Le fait de trouver la vie sur ces planètes est plus difficile. Bien que les télescopes à venir comme le télescope spatial James Webb (JWST) seront conçus pour étudier les atmosphères d’exoplanètes et la recherche de signes d’habitabilité, les distances pour se faire seront seulement de dizaines d’années-lumière de la Terre, a déclaré Shostak. Kepler 452b est à 1400 années-lumière de distance, elle est trop loin pour être étudiée en détail pour le moment.

Mais une chose est sûre, les chances d’être seuls dans cet univers sont de plus en plus minces. Que ce soit Kepler 452b ou Kepler 186f ou une autre planète inconnue, quelque part là-bas, il doit y avoir un monde avec la vie qui nous attend d’être trouver.

Traduction et adaptation de la Terre du Futur

source : http://www.iflscience.com/

(396)

Laissez un message