Dernières Infos

Bulletin du Collectif des climato-réalistes N°15

Conférence de Georges Nard

Sujet : « CO2: Coupable ou non coupable…du réchauffement climatique »

Samedi 30/01/2016 à 17h15
Lieu : St Christophe des Bardes 33330

Conférence de François Gervais

Sujet : Changement climatique, l’innocence du carbone

Mardi 02/02/2016 à 17h15
Lieu : Université du Temps Libre de Tours. 60 Rue du Plat d’Etain 37020 TOURS.

Nous avons besoin de soutien, d’idées, de bras !

Le collectif a été lancé il y a à peine 4 mois et déjà beaucoup de choses ont été faites : pétition en faveur de Philippe Verdier, organisation de la contre-cop 21, lancement d’une lettre d’informations hebdomadaire.
Pour continuer sur notre lancée et faire du Collectif un acteur de référence incontournable dans le débat sur le climat, nous avons besoin de soutien, d’idées, de bras.
Soyez nombreux à répondre à l’appel aux bonnes volontés lancé le 18 janvier sur Skyfall.fr

L’ANNEE 2015 LA PLUS CHAUDE DU SIECLE ?

L’année 2015 en tête des années les plus « torrides »

Pour Le Monde, l’année 2015 fût plus chaude « et de loin » que les « autres années torrides » (dans l’ordre, 2014, 2010, 2013, 2005, 2009 et 1998), les températures de 2015 marquant selon la NOAA une élévation de +0,9 °C par rapport à la moyenne du XXe siècle selon la NASA une hausse de 0,87 °C par rapport à la moyenne de la période 1951-1980.

Mise au point de Roy spencer

Roy Spencer qui rappelle que selon les mesures satellitaires UAH, 2015 n’est que la troisième année la plus chaude depuis 1979 (début des mesures satellitaires), derrière 1998 ( 0,48°C) et 2010 ( +0,34°C), fait dans son un article du 22 janvier de son blog cette mise au point :

  • les données satellitaires qui sont en général cohérentes avec celles des radiosondes sont plus fiables que les mesures de surface ;
  • les températures terrestres sont faussés par l’urbanisation (effet d’ilot de chaleur urbaine) ;
  • les températures des océans ont récemment (juin 2015) fait l’objet de corrections (Thomas Karl and al : « Possible artifacts of data biases in the recent global surface warming hiatus ») qui ont eu pour effet de faire disparaître la pause réchauffement de la planète des 18 dernières années ;
  • enfin une bonne partie de la chaleur record de 2015 a été induite naturellement par l’événement El Nino .

« Pourquoi donner de la crédibilité à cette malhonnêteté » ? s’interroge Richard Lindzen

Richard Lindzen est tout sauf convaincu, comme il le dit au blog scientifique « Climate depot » :
« Franchement , je pense qu’il est malhonnête d’argumenter sur de petites variations de température ou sur le signe d’une tendance « 
Il rappelle depuis presque 40 ans , les projections des modèles sont supérieures aux observations, et que même si tout le réchauffement observé était dû aux émissions à effet de serre , cela démontrerait une très faible sensibilité du climat aux émissions de gaz à effet de serre.

L’HIVER ARRIVE

L’hiver arrive en retard, mais il arrive

La chaîne météo remarque que malgré un démarrage tardif (par exemple, les premières neiges ne sont tombées que le 31 décembre au Québec et le froid ne s’est manifesté qu’à partir du 1er janvier en Scandinavie), on note la recrudescence des vagues de froid depuis le début de ce mois de janvier 2016.

L’Est des États-Unis paralysé par une tempête de neige historique

La tempête Jonas (surnommée « Snowzilla ») est arrivée dans la nuit du 22 au 23 janvier à New York selon le huffingtonpost. Très probablement « l’une des pires tempêtes de neige jamais vues dans la mégalopole, selon le maire de New York » (en fait la seconde plus importante depuis 150ans 1869). A Washington, une couche de neige approchant localement les 60cm est observée, soit un record depuis 1922 (année de  » Knickerbocker « , nom d’un cinéma de la ville où une centaine de personnes avaient été tués lors de l’effondrement du toit causé par le poids de la neige).

Vague de froid en Asie : la neige atteint Hong Kong

La vague de froid qui sévissait en Chine est descendue jusqu’à Hong Kong où le climat est généralement subtropical ; selon la chaîne météo il s’agit d’une vague de froid record depuis plus de 60 ans. Le Nord Vietnam affronte l’hiver le plus froid depuis 40 ans selon le Washington post. Même chose en Corée du Sud, où les températures sont descendues en dessous de zéro degré Celsius, selon Le Monde.

A voir : de superbes photos prises dans l’Est des Etats Unis et en Chine dans Libération.

C’EST DANS « NATURE » DONC C’EST VRAI !

Ce n’est pas demain la veille que des icebergs vont venir chatouiller la tour Eiffel

Le bulletin du Collectif n° 14 (rubrique « Nostradamus ») mentionnait les conclusions d’une étude de l’Institut Potsdam publiée dans la revue Nature selon lesquelles la prochaine ère glaciaire pourrait être retardée de 50 000 ans en raison du changement climatique .
Le Figaro reprend à son compte cette étude dans des termes « tout en nuances » :

« La Terre ne connaîtra pas de nouvelle ère glaciaire avant – au mieux – une centaine de milliers d’années. À cela une raison principale: le changement climatique induit par les émissions de gaz à effet de serre ».
Pas un conditionnel, l’énormité des conclusions de cette étude n’a pas effleurée la journaliste : c’est dans Nature, donc c’est vrai !

Les océans ont absorbé autant de chaleur au cours des 2 dernières décennies que depuis 1865

Le figaro du 18 janvier rapporte une étude dans Nature climate change publiée par le Laboratoire Laurence Livermore en Californie qui indique que « la moitié de la chaleur absorbée par les océans depuis 1865 l’a en fait été depuis 1997 » et plus précisément : « un tiers de la chaleur accumulée par les océans a été piégée dans les grandes profondeurs, à partir de 700 mètres« . Sachant que le complet déploiement des balises ARGOS n’a été achevé que’n 2003, on ne peut qu’admirer la précision de cette étude.
C’est cette chaleur qui tôt ou tard reviendra nous hanter comme l’affirmait jadis (au temps du Climategate) le climatologue Kevin Trenberth toujours « A la recherche de la chaleur perdue« .

HISTOIRE ET LIMITES DU CONSENSUS

Signalé par Judith Curry dans son blog, un article de l’historien Philip Jenkins intitulé « History and the Limits of the Climate Consensus », rappellant les effets délétères du froid qui pendant le Petit Age Glaciaire a provoqué mauvaises récoltes, révoltes, crises sociales, mouvements apocalyptiques, mortalité élevée, épidémies, et aussi engendré … des réveils religieux.
« L’idée que la tendance actuelle au réchauffement soit catastrophique et sans précédent fait sourire les historiens », affirme t-il.

Il y a trop de modélisateurs du climat et pas assez d’historiens dans ce débat !

L’APRES COP21

Ratification de l’accord de Paris sur le climat : l’UE « doit montrer l’exemple »

L’accord de Paris sera ouvert à la signature le 22 avril au siège de l’ONU : il doit être signé par au moins 55 pays représentant 55% des émissions de gaz à effet de serre.
Laurent Fabius a déclaré mercredi à Strasbourg dans Libération que L’Union européenne « doit montrer l’exemple » en signant puis ratifiant rapidement l’accord sur le climat. En ce qui concerne le transport aérien et maritime, qui n’ont pas été traités dans le cadre de l’accord, il a exhorté l’Europe à « être en pointe » sur ce dossier.

Quand Laurent Fabius parle d’être en pointe, on voit poindre à l’horizon de nouvelles taxes !

Dur retour à la réalité après l’euphorie du Bourget

Titre les Echos du 22 janvier : « on ne saura qu’en 2020 si l’accord de Paris a tenu ses promesses. Pour cela, les cinq années qui viennent doivent être mises à profit pour préciser les nouvelles règles du combat climatique ». précise l’auteur de l’article.
Ce que croit savoir Le Figaro, c’est qu’en 2020 Laurent Fabius pourrait bien présider une assemblée de sages dans le cadre d’un CDD de 9 ans.

Quelle politique contre le réchauffement climatique ?

C’est la question posée par Vincent Bénard analyste à L’institut Turgot. Dans un article du 22 janvier 2016 il fait l’analyse coûts/avantages des politiques de lutte contre le changement climatique.
Une de ses conclusions est que les fonds investis dans la résolution d’hypothétiques problèmes dans 50 ou 100 ans ne sont pas disponibles pour résoudre les problèmes réels d’aujourd’hui.

« Prétendre agir aujourd’hui sur le monde tel qu’il pourrait être en l’an 2500 en plantant des éoliennes dont la durée de vie est de l’ordre de 20 ans est donc une absurdité qui fera beaucoup rire les philosophes des siècles futurs ».

40 millions d’euros d’épargne engloutis dans des projets EnR

Les philosophes des siècles futurs riront peut être, mais les épargnants ayant souscrit les contrats mirifiques de la filiale France Energies Finance (FEF)du groupe rient jaune.
Le Parisien du 21 janvier rapporte que plusieurs milliers de clients ont été floués : on leur avait garanti des rendements de 7 % pour des placements dans des sociétés chargées de développer des projets d’énergie renouvelable, dans les DOM mais aussi en métropole. Le groupe FSB Holding, est aujourd’hui en redressement judiciaire. A méditer !

(119)

0 votes
%d blogueurs aiment cette page :