Dernières Infos

Au Chili, trois chiens sèment des graines pour replanter toute une forêt ravagée par de récents incendies

En janvier 2017, le Chili a fait face au « pire désastre forestier de son histoire » pour reprendre les mots de la présidente Michelle Bachelet. De vastes incendies se sont déclarés et répandus dans le centre et le sud du pays : au total, ce sont plus de 580 000 ha de forêt qui sont partis en fumée, 11 personnes sont décédées, plusieurs communes ont été ravagées et des milliers de victimes ont dû être évacuées.

Niveau environnement, le bilan est lourd. Six mois après, les stigmates de la catastrophe restent encore bien visibles dans la terre des volcans et de Pablo Neruda : forêts calcinées, deserts noirs de charbon, écosystèmes entiers réduits en cendres : la nature mettra longtemps avant de s’en remettre totalement, et les plaies sont encore loin de cicatriser.

Maintenant que les flammes sont passées, il ne reste plus qu’à se retrousser les manches et à se mettre au travail pour semer, replanter, reboiser, aider la nature à se reconstruire. Étant donnée l’envergure du désastre, la tâche s’annonce plutôt ardue.

C’est sans compter sur Das, Summer et Olivia, trois chiennes border-collie toutes pétillantes d’énergie !

La truffe au vent, l’œil vif et les oreilles dressées, les trois petites chiennes courent et gambadent joyeusement dans les bois. Elles sautent partout, cavalent en trombe sur les sentiers, tournevirent et jouent avec insouciance et gaîté, comme seuls les border-collies savent si bien le faire. Mais ne croyez pas qu’ils ne font que se la couler douce : derrière l’apparence de l’amusement, les trois canidés travaillent en fait d’arrache pied !

Car sur leur dos sont solidement arrimées des grandes sacoches, remplies d’un mélange de graines en tous genres. Le précieux chargement s’écoule petit à petit, grâce à un ingénieux système de perforation qui laisse les graines se disperser avec les mouvements des chiens ! Grâce au peps et à l’énergie de nos vaillants collies, les germes d’une vie future sont dispersés à tous vents — les trois chiennes sèment près de 10 kilos de graines par jour, autant dire que c’est un bon paquet d’arbres et de plantes qui va voir le jour grâce à elles.

En trois mois, les trois sympathiques quadrupèdes ont déjà parcouru en long, en large et en travers pas moins de quinze forêts localisées dans la région de Maule, l’une des plus touchées par la catastrophe.

Une belle performance pour nos trois petits poucets aux paniers percés ! Derrière cette opération de reboisement pour le moins originale (mais non moins efficace) se trouve la Pewos, une association écologiste chilienne qui compte plus de 26 000 membres. Francisca Torres, sa directrice, explique que les chiens sont spécialement dressés pour ne pas attaquer ou déranger les animaux de la forêt, et qu’ils sont récompensés par des friandises à chaque fois qu’ils reviennent à la maison avec leur sac vide pour le faire ré-emplir…

Beaucoup plus efficaces que des humains

Les chiens ont obtenu pour l’instant d’excellents résultats, et le fruit de leur travail est d’ores et déjà visible. Derrière leurs passage, l’herbe a déjà commencé à repousser. Avec la venue de l’hiver austral, qui se traduit par une forte humidité de ce côté-là de la Cordillère des Andes, la germination des plantes a été boostée et des buissons, arbrisseaux et autres plantes qui commencent déjà à montrer le bout de leur tige !

Grâce à ces trois chiens, les forêts de la région auront retrouvé leur aspect originel d’ici seulement 5 ans, assurent les militants de l’association Pewos. Un immense bravo à eux !

source : http://www.demotivateur.fr/

(169)

Laissez un message