Dernières Infos

17 milliards de planètes de taille terrestre

Nous sommes très probablement à la veille d’une découverte d’envergure, une planète de type Terre. A lire ce qui suit, cela semble être une question de petites années, mois ou bien même quelques jours. 17 milliards de planètes de taille terrestre dans la Voie lactée. Elles ne sont pas toutes situées en zone habitable mais la probabilité de découvrir des planètes jumelles de la Terre augmente notablement.


 

KEPLER. Depuis 1995 et la découverte de la première exoplanète, Pegasi 51 b, les astronomes ont acquis la certitude que les étoiles dotées d’un système planétaire étaient loin d’être une exception dans notre galaxie, la Voie lactée. En fait, c’est plutôt la norme. C’est ce qu’il ressort de la dernière campagne d’observation menée avec le télescope spatial Kepler dont les résultats ont été interprétés par une équipe du California Institute of Technology. « Il y a au moins 100 milliards de planètes, uniquement dans notre galaxie, estime John Johnson du Caltech. C’est ahurissant. » Fondamentalement, il y aurait une planète par étoile précise même un autre chercheur.

Parmi toutes ces planètes, les astronomes prospectent celles qui sont semblables à la Terre, en taille et en masse notamment. Ce sont celles-là qui sont les plus susceptibles d’abriter une forme de vie identifiable avec nos instruments. Lors de la conférence annuelle de l’American Astronomical Society réunie cette semaine à Long Beach, François Fressin du Centre d’Astrophysique de l’Université de Harvard, a présenté de nouvelles estimations issues d’une nouvelle analyse des données de Kepler.

Les données collectées par Kepler

Pour parvenir à ces conclusions, les scientifiques ont analysé les données qu’ils ont recueillies grâce au télescope spatial américain Kepler. Lancé en 2009, ce dernier est capable de rechercher des planètes hors de notre système solaire ou exoplanètes. Pour détecter ces dernières, Kepler a besoin qu’elles passent devant leur étoile et entraînent ensuite une baisse de luminosité à l’endroit même où elles transitent. Les données collectées par ce télescope correspondent ainsi aux mesures que ce dernier effectue sans cesse sur les changements de luminosité de plus de 150.000 étoiles situées dans les constellations du Cygne et de la Lyre.

Des planètes habitées ?

Principal auteur de ces recherches, François Fression, du Centre d’Astrophysique de l’Université de Harvard a estimé qu’au moins une étoile sur six dans la Voie lactée a une planète de taille terrestre en orbite autour d’elle. A noter : pour être habitables, les planètes doivent se trouver à une distance de leur étoile permettant des températures à leur surface ni trop chaudes ni trop froides et ce, afin que l’eau puisse exister à l’état liquide et donc que la vie soit possible.

sources http://sciencesetavenir.nouvelobs.com / http://www.planet.fr

(116)

Laissez un message